Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Ven 11 Sep 2015 - 19:44

Elora s'était présenté dans le hangar accompagné de Laura Roslin, la nouvelle présidente des douze colonies et d'une jeune femme blonde à l'air fort sympathique. Une journaliste à première vue. Sharon pris garde à ce qu'elle disait. Elle savait que les journalistes pouvais ce servir de tous et de rien pour créer un article qui ferait le buzz et causer des problèmes.

Elle était contente de retrouver Elora. Elle avait était surprise de les voir. On lui avait demandé d'accompagner la présidente sur le Colonial One, mais elle ne s'attendait pas à voir sa jeune amie.
Alors que la présidente c'était installé confortablement à l’arrière sur le siège de la seconde console dradis, Elora avait pris place au côté de Sharon. Gabriella avait elle souhaitait rester au côté de la présidente pour discuter un peu avec elle durant le trajet.

Le rapace avait décollé quelques minutes plus tard du Galactica. Sa sortie dans l'espace n'avait durée que le temps du trajet jusqu'au Colonial One. Celui ci avait ouvert son air d’atterrissage et le rapace chargé de son importante passagères, atterrit sur l'air d'appontement. Ce n'était pas comme celui du Galactica. Le vaisseau n'était pas militaire et l'air beaucoup plus petite. Sharon n'avait pas encore mis les pieds sur ce vaisseau. Elle le découvrait au fur et à mesure.
Lorsque le vaisseau fut stabilisé et les appareil éteints, Sharon coupa le contact et ouvrit la porte du vaisseau.

- Vous pouvez descendre madame la Présidente. Le vaisseau est encrée.

Le garde du corps qui protégeais la présidente était resté à bord du Galactica. Lorsqu'Elora avait vu Sharon, elle l'avait présenté à la présidente qui lui avait demandé de les emmené à bord du Colonial One et de rester un peu avec elles pour remplacer le garde du corps. Sharon avait acquiescer, ravie de passer du temps avec sa nouvelle amie.

Leur pas les dirigèrents vers le bureau de la présidente. Celui ci était petit est simple. Comme la femme. Laura Roslin était une personne naturel et simple. C'est ce qui lui plaisait. Sharon ce retourna vers Elora.

- Qu'est ce que tu fais à bord du Colonial One? Tu es entrée au service de la présidente?

La jeune femme était toujours aussi belle. Sharon laissa parcourir brièvement son regard sur les courbes de celle ci. Parfaite. Elle sentit le rouge lui monter au joue. Ce n'était pas acceptable. Elle était son amie, elle ne pouvait pas ce permettre de la fixer de cette manière là. Ce qui étonnée qui plus est Sharon qui n'avait jamais eu ce genre de regard pour une femme.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Sam 12 Sep 2015 - 9:24

Elora avait accompagné la Présidente au hangar en compagnie de Gabriella O’connor. Même avec les évènements, on avait droit à des journalistes. La méthode d’approche de la jeune femme avait été radicale mais ne varier pas. Le Sergent n’avait pas été assez ferme pour l’empêcher de s’approcher des deux jeunes femmes. Adama n’avait peut-être pas choisi le meilleur soldat pour la sécurité de Laura. Enfin arrivé au Hangar, Elora fut heureuse de retrouver Sharon. Elle lui sourit alors qu’elle la présenta à la Présidente Laura Roslin.

-«  Madame, Je me permets de vous présenter le Lieutenant Sharon Valerii. C’est grâce à elle que je suis toujours en vie. » dit-elle en souriant de plus belle.

Elles montèrent dans le rapace, et Elora fit signe à le Présidente qu’elle s’installait devant au coté de la jeune pilote. Bien évidemment, de cette manière, la jeune journaliste pourrait harceler Laura de milliers de questions. Cela fit bizarre à Elora de remonter à bord d’un rapace. Elle se souvint de sa fuite de Caprica et frissonna légèrement. Elle était en vie, mais elle avait du mal à y croire. Elle allait maintenant habité sur le colonial One. Le vaisseau était bien plus petit que le Galactica et était bien moins confortable mais elle n’avait plus le choix. Elle avait décidé de d’accepter la proposition de la Présidente Roslin et là ou se trouvait Roslin, elle devait s’y trouver aussi.

Elles arrivèrent à bord du Colonial One. C’est alors qu’après un atterrissage sans difficulté, Sharon autorisa tout le monde à descendre du rapace. Elle était contente que Sharon remplace pour le moment, le sergent qui avait été affecté à la présidente. Elle devait avouer qu’elle avait davantage confiance en Boomer qu’en cet homme qu’elle ne connaissait pas. Elora accompagna tout le monde vers le bureau de la Présidente, normalement Billy avait du convoquer Benedicte Marlowe et elle devait certainement les attendre.


C’est alors que Sharon se retourna vers elle et lui posa deux questions mais au moment ou elle allait lui répondre, elle se sentit légèrement mal à l’aise. Le regard de Sharon avait changé en une fraction de secondes et pour le coup, elle eut bien l’impression que la jeune pilote la détaillait de la tête aux pieds. Pour reprendre un peu d’assurance, elle tourna légèrement la tête vers la Présidente et Gabriella. Elle inspira rapidement en se mordant la lèvre et croisa le regard de Roslin. Elle lui sourit et reporta son attention à Sharon.

-«  Tu as deviné Sharon. J’ai suivis ton conseil. Je met à profit mes études en science politique à la cause la flotte. Je ne vais pas passer mon temps à jouer du violon quand même » dit-elle en tapotant son étui. «  Au fait, je n’ai pas eu le temps de dire à Louis, que je venais vivre sur le Colonial One, tu pourras le surveiller ou lui trouver une gentille dame qui veut bien s’occuper de lui. Tu lui diras aussi, que je passerai le voir rapidement et que je vais faire en sorte pour retrouver le reste de sa famille si ils sont vivants. »

Elle sourit en repensant au petit garçon et le perdit aussi vite en pensant la vieille femme qui avait sauté du rapace.

-«  Nous allons faire en sorte de recenser tout le monde et d’essayer de réunir les familles. Mais je pense que la tâche risque d’être ardu. Mais avec de la volonté, on devrait y arriver . »

Elora sourit de nouveau. Elle se demanda si elle avait entendu une histoire concernant Miller et une jeune femme. Elle espéra bien que non. Elles arrivèrent dans le bureau de la Présidente Roslin, Billy Keikeya, les attendait.



Elora s’approcha alors du jeune homme tout en souriant et lui tendit la main.

-« Ravie de vous rencontrer. Je présume que vous être Billy Keikeya. Je suis Elora Carrington, la nouvelle conseillère des armées. »

A ce moment, là Elora n'avait pas remarqué immédiatement Bénédicte. Elle avait vu Billy qu'elle avait déjà croisé sur le Galactica. C'est seulement lorsque Marlowe se leva et tendit sa main pour saluer Roslin qu'elle la remarqua. Elle n'intervint pas et laissa faire la Présidente.

_________________


Dernière édition par Elora Carrington le Lun 14 Sep 2015 - 17:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella O'Conor
Citoyen Colonial
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Dim 13 Sep 2015 - 21:48

Une fois à bord de l'engin, Gabriella prit instinctivement place au côté de la présidente. Elle avait temps de questions à lui poser.
La jeune femme au violon c'était installé à côté de la pilote qui allait certainement servir de garde du corps à présent, à la nouvelle présidente des douze colonie. Elles semblaient proche toutes les deux. Une pointe d'envie survînt en elle. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de proximité, même amicale comme cela avec quelqu'un. Elles avaient du vivre des choses particulièrement forte pour semblait aussi proche. La guerre avec les cylons avait tué beaucoup de gens mais les avaient aussi soudés entre eux.

La jeune journaliste laissa la présidente s'installer pour ne pas l'importuner trop vite. Elle lui avait déjà sauté dessus dans le couloir du Galactica et c'était un miracle que celleci ne l'ai pas fais jeter au cachot avec le gorille qui lui servait de garde du corps.
Une fois le rapace décollé, Gabriella profita de leur écart avec le reste du groupe pour questionner la présidente.

-Madame la présidente. Je suis désolé de vous avoir importuné comme ceci dans le couloir toute à l'heure. Je vous ai vue et j'ai sauté sur l'occasion. Dans mon métier, si on ne ce jette pas sur les opportunités on ne fait plus rien.

La présidente était une femme d'un certaine âge, mais une certaine beauté émanait d'elle. Malgré la fatigue qui paraissait sur son visage, elle semblait tenir le choc de tous les événements. Une force de la nature

- Merci de m'avoir accepté ma présence à bord du rapace et de m'accorder quelques minutes de votre temps. Je sais qu'il ai précieux en ces temps de crise.

Gabriella ce doutait qu'elle n'avait pas trop laissé le choix à celle ci, qui était pressé de quitter le Galactica. Il fallait profiter de la situation.

Le carnet en main et son stylo prés à écrire, Gabriella fixa Laura droit dans les yeux. Elle voulait savoir si la personne en face d'elle mentait ou non. Comment aller réagir Laura Roslin à ses questions.

- Vous étiez semble t'il très proche du président Adar. Qu'elle était votre réelle relation? Étiez vous amant? Ou simple amis?

Gabriella savait pertinemment que ses questions risquaient de mettre hors d'elle la présidente. Mais elle n'irait pas avec le dos de la cuillère. Elle avait besoin de réponse. Et une fois ses réponses trouvées, elle se débrouillerait pour ouvrir un journal et publier dans chaque vaisseau de la flotte ses articles.

- Connaissiez vous le passé du président Adar? saviez vous qu'il avait des groupes gouvernementaux secret avec lequel il entraînait il y a quelques années d'ancien modèle de droïde cylon pour une utilisation militaire? Tous cela en secret. Vous avez t'il mise dans la confidence?

Sa y est la bombe était lâché. Gabriella avait enchaîné tous cela sans laisser à Roslin le temps de répondre quoi que ce soit. Elle observait son regard, détaillé l'expression de son visage pour noter toutes ces réactions.

- Le président Adar a t'il précipité les douze colonie dans le KO en relançant une industrie Cylon pourtant interdite? Est ce tous ces secrets qui vous on permit dans ses bonnes grâce d'atteindre une place de privilégié et ainsi par la force des choses de devenir présidente alors que vous n'étiez pas en toute logique la personne idéal pour cela?

La réaction de la présidente ne ce fit pas prier. Mais avant que Gabriella eu le temps d’enchaîner sur de nouvelles questions existentiel sur le rôle qu'aurait pu jouer Roslin dans la chute des douze colonie et sa nouvelle place de présidente, le rapace atteint le Colonial One et quelques secondes plus tard apponta dans la hangar de celui ci.

Gabriella ce leva après avoir griffonné quelques mots sur son carnet. Elle voulait connaître les réponses qu'elle attendait depuis temps d'années, et seule Roslin était susceptible de les lui donner. Il fallait qu'elle sache pourquoi Lucy avait eu un contrat sur la tête avait était recherché et tué après lui avoir sauvé la vie. Lucy...elle lui manquait terriblement. Une pointe de colère surgit en elle. Elle plia son carnet sous son poing fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Dim 13 Sep 2015 - 22:05

Recevoir une convocation de la Présidente des Colonies en personne est plutôt intimidant. Même dans cette période troublée où tout se fait dans l'urgence et le court-circuitage des chaînes hiérarchiques traditionnelles, ça faisait quelque chose. Quand ce jeune homme qui ne payait pas de mine, avec un nom à coucher dehors, était venu me voir pour me dire que j'étais attendue sur le vaisseau présidentiel, ça m'avait fait quelque chose quand même.

Bien sûr, d'un autre côté, je m'y attendais. Depuis le temps que je harcelais des pilotes pour avoir leurs manifestes, que je rencontrais des gens pour recueillir leur identité et surtout leurs histoires... il était inévitable que je finirais par attirer l'attention des autorités. Les autorités... qu'est-ce que cela veut dire désormais? J'avais entendu les rumeurs. Un commandant de vaisseau à la porte de la retraite et la ministre de l'éducation. Une professeure d'école propulsée aux plus hautes fonctions par la situation catastrophique. Un gouvernement réduit à sa plus simple expression. Le dernier recours d'une constitution qui n'était tout simplement pas écrite avec une telle catastrophe en tête.

Cela faisait un long moment que j'attendais dans le bureau présidentiel avec Billy Qui? Quoi? Je me suis résolue à l'appeler tout simplement "Billy". Nous avons discuté de tout et de rien en attendant Laura Roslin, la Présidente. Je comprends qu'il m'a en fait aidé à n'être pas trop tendue à l'approche de ce rendez-vous important. Et grâce à sa conversation, je ne pense même plus à mon stress, mais je n'ai pas non plus pris le soin de préparer quelque chose à dire.

Lorsque la porte s'ouvre et que quatre personnes rentrent, dont une militaire, je suis prise complètement au dépourvu. Je ne sais même pas laquelle saluer en premier, je n'ai jamais vu la Présidente Roslin. C'est là que je me rends compte que je me suis bien faite avoir. Ce jeune homme qui ne paie pas de mine m'a tendu un piège en quelque sorte. Me voilà maintenant en face à face avec la Présidente, mais sans avoir préparé de discours, complètement naturelle, et surtout complètement prise par surprise. Je n'ai plus qu'à me lancer, en impro:

"Madame la Présidente. C'est un honneur."

Dis-je en tendant ma main, un peu au hasard, vers celle qui me semble la plus âgée. Pourvu que je ne fasse pas une gaffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Roslin
Présidente des Colonies
Présidente des Colonies
avatar

Surnom du Perso : Présidente (Civile)

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Lun 14 Sep 2015 - 21:21

Laura était soulagée de retourner sur le Colonial One. C'était devenu sa maison, maintenant.

Elle monta à bord du rapace, après avoir salué le lieutenant et remercié pour sa bravoure pendant la bataille.

Elle ne fut pas étonnée de voir Elora la quitter pour s'installer devant avec Sharon. Comme Elora venait de lui dire, le lieutenant Valerii lui avait sauvé la vie. C'était un lien très fort entre 2 personnes.

Par contre, elle déchanta vite quand la journaliste enchaîna les questions les plus embarrassantes qui soit. Heureusement, Laura avait bien été entraînée par sa responsable de relations publiques. Elle ne laissa rien paraître ni sur visage, ni dans ses yeux.

Le rapace atterrit avant qu'elle n'ai pu répondre quoi que ce soit mais tout en descendant du rapace et se dirigeant vers son bureau, Laura répondit à la journaliste, même si ce n'était sûrement pas la réponse qu'elle attendait.

- Je comprends très bien votre envie de réponses mais vous allez devoir patienter un peu, nous venons d'arriver et comme vous devez le savoir, beaucoup de choses doivent encore être mise en place. Nous devons recenser les survivants, les aider à trouver leur famille, veiller à ce qu'ils soient bien installés etc....En ce moment même, une jeune femme m'attend dans mon bureau, par sa propre initiative, elle a décidé d'ouvrir un bureau pour permettre la réunion de ces familles. Par la suite, j'aurai encore d'autres rdv, alors je vous propose de me suivre et dès que nous aurons un moment de calme, je vous répondrai, même si cela se fait en plusieurs fois. Mais j'aimerais une chose en échange ? Que vous racontiez la vie des survivants et de ces personnes qui se sont mises à leur service sans même qu'on leur ai demandé quoi que ce soit, que vous parliez également de ces soldats, ceux qui nous ont sauvés la vie, ceux, encore en vie et ceux qui ont sacrifié la leur pour nous sauver des cylons. J'aimerais également, que vous aidiez mademoiselle Marlowe, en publiant quand elle en aura besoin des annonces pour retrouver les familles.

Billy vint à leur rencontre, Laura le vit rougir en se présentant à Elora. Elle avait l'air très à l'aise dans son nouveau rôle et semblait prendre une petite revanche sur Billy, quand au poste qu'elle avait désiré auparavant.

Une jeune femme les dépassa et se dirigea vers elle, main tendue

- Madame la Présidente. C'est un honneur.


- Mademoiselle Marlowe, enchantée.


Laura fit signe à Elora et Billy de venir la rejoindre et invita tout le monde à à s'asseoir avec elle, autour de son bureau.

- Alors, Mademoiselle Carrington m'a touché un mot du travail de titan, que vous avez commencé depuis notre fuite. Je ne vais pas y aller par 4 chemins. Un bureau vous sera préparé, ici mais Billy vous donnera une carte, qui vous permettra de vous rendre sur n'importe quel vaisseau pour effectuer des permanences ou rencontres. J'espère également que Mademoiselle O'connor, qui est journaliste, acceptera de vous donner un coup de main, en publiant, avis de recherche and co.

Laura lanca un regard en coin à la journaliste, espérant que celle-ci allait accepter le deal qu'elle lui avait proposé.

- Sinon, de quoi avez-vous besoin, exactement ? Comment pouvons-nous vous aider ?

Billy prit un carnet et se prépara à noter tout ce dont Marlowe aurait besoin. Laura les observa tous un par un. Elle était maintenant présidente, un poste dont elle n'aurait jamais voulu en temps normal, mais la situation, le destin, peu importe son nom, en avait décidé autrement. Elle devait accomplir son devoir et faire en sorte que son peuple survive.

_________________


                     SHIPPER ET FIER DE L'ÊTRE !!!

   "Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Lun 14 Sep 2015 - 22:14

Aussitôt arrivé, Laura Roslin, la nouvelle présidente des douze colonies, prit place à son bureau et les invita toute à s’asseoir. Sharon refusa l'invitation avec politesse.

- Merci Madame la présidente mais je vais rester ici. Je ne suis pas habitué à ce genre de poste, mais je préfère garder un œil sur la salle précédente au cas où.

Elle n'était pas habitué à jouer les garde du corps, mais se doutait bien que si réaction il y avait besoin d'avoir, elle devait être prête à l'action. Elle resta donc debout prés de la porte. Les bras croisé sur le ventre. Son regard parcouru l'assemblé. Il y avait la jeune journaliste qui avait accablé la présidente de question dans le rapace, Elora qui avait fier allure et semblait faire concurrence à ce Billy qui avait l'air d'un premier de la classe, mais néanmoins compétent dans son domaine d'expertise et cette jeune femme qui attendait la présidente. Benedictine Marlow. Une détective. Elle arrivait de l'extérieur.

Sharon décida de garder un œil sur elle et sur la journaliste. Elle ne les connaissait pas et s'il arrivait quelques choses à la présidente où à Elora en sa présence elle finirait au trou, rétrogradé et en prison pour ne pas avoir su réagir à temps. Elle espéra que ces jeunes personnes n'avait pas de penser parasite et malveillante en tête. Elle décroisa les bras quelques secondes pour vérifier que son arme de poing était bien dans son holster. Une vérification qui n'était pas vraiment nécessaire, car elle était obligé de porter son arme sur elle sous peine de sanction. Elle était bien là, naturellement. Sharon recroisa les bras et attendit. La présidente entama la conversation avec la détective.

Celle ci semblait avoir créer un sorte de bureau de recensement pour recueillir des informations sur les coloniaux de la flotte et par la même tentait de retrouver familles et amis disparut. Une bonne idée. Compliqué à mettre en place vu le nombre de personne qui avait pris place dans les vaisseaux, mais possible. Surtout avec la proposition et les moyens que la présidente mettait en sa faveur pour lui permettre d'accomplir sa longue mission.

Sharon tourna le regard vers l'extérieur du couloir. Les passagers qui ce trouvaient dans la salle précédente semblaient rester calme. Ils discutaient entre eux. Malgré le silence qui régnait à bord du Colonial One, Sharon ne perçut pas les conversation, parlé à voix basse. Elle fronça les sourcils. Elle n'aimait pas ne pas entendre ce qui ce passait autour d'elle. Un jour arriverait surement ou certaines personnes refuseraient l'autorité de la nouvelle présidente par rapport à son ancien statue de l'éducation. A ce moment là, les soucis commenceraient. Pour le moment, les personnes étaient trop occupé à organiser leur nouvelle vie pour faire attention à quoi que ce soit. heureusement.

Sharon reporta son attention sur la petite pièce ou les jeunes femmes étaient en grande conversation avec Laura Roslin. La présidente avait posé une condition à la journaliste en sortant du rapace et à présent, elle lui proposait d'aider la détective. Comment allait elle réagir. Elle attendit en silence, observant les quatre femmes impliqué dans leur conversation.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella O'Conor
Citoyen Colonial
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Lun 14 Sep 2015 - 22:49

Le rapace ayant atterrit bien trop vite à son goût, Gabriella dû se faire à l'évidence qu'elle n'aurait pas de réponse de suite à ses questions. La présidente n'avait laissé paraître aucunes émotions pendant le court voyage, indignant encore plus la jeune femme. Elle était pourtant si prés de connaître les réponses. Elles ce dirigèrent toutes les quatre à la suite de Billy vers le "bureau" de la présidente.

Pendant le chemin, Laura Roslin lui adressa enfin la parole. Elle commençait à désespérer. Elle ne lui avait pas laissé le temps de dire quoi que ce soit à bord du rapace elle en était consciente, mais elle était tellement pressé d'avoir accès à toute les informations qu'elle recherchait depuis toutes ses années...
Mais Fausse joie. Aucune réponse à ses questions. La présidente évitait elle la conversation? Alors qu'elles arrivaient en vue du bureau, elle lui proposa une solution.

- Mais j'aimerais une chose en échange ? Que vous racontiez la vie des survivants et de ces personnes qui se sont mises à leur service sans même qu'on leur ai demandé quoi que ce soit, que vous parliez également de ces soldats, ceux qui nous ont sauvés la vie, ceux, encore en vie et ceux qui ont sacrifié la leur pour nous sauver des cylons. J'aimerais également, que vous aidiez mademoiselle Marlowe, en publiant quand elle en aura besoin des annonces pour retrouver les familles.

La présidente pénétra dans le bureau suivis des trois jeunes femmes et de Billy, le jeune conseillé de la présidente. Une quatrieme personne atendait celle ci dans la pièce. Benedictine Marlowe. Une détective. Laura échangea quelques politesse avec elle puis ce tourna vers Gabriella tous en lui parlant.

- J'espère également que Mademoiselle O'connor, qui est journaliste, acceptera de vous donner un coup de main, en publiant, avis de recherche and co.

Gabriella ne répondit pas de suite. Ce que la présidente venait de lui proposer était très intéressant. Qui plus es, elle savait qu'elle n'aurait pas de réponse de suite. Si aider la jeune détective pouvait lui permettre d’accéder plus facilement à ses informations...peut être même que celle ci pourrait l'aider à découvrir ce qui leur était arrivé à elle et à Lucy par la faute du gouvernement.

- Gabriella O Co'nor.

Salua la jeune journaliste avec un magnifique sourire.

- Enchantée de faire votre connaissance. Si cela peut m'aider à trouver les réponses à mes questions, j'accepte de vous aider avec plaisir. Je raconterai aussi la vie des survivants et de ceux qui nous ont sauvé. Je compte créer un journal pour permettre à la flotte de connaître tous les détails de cette...malheureuse et longue aventure. Je pense que les coloniaux on le droit de connaître la vérité sur ce qui est arrivé et sur ce qui risque de ce produire...et sur le comment c'est arrivé et à cause de quoi et de qui. Sans créer d'émeute bien entendu. Il me faut juste votre autorisation madame la présidente pour pouvoir ouvrir mon journal. Cela ne se fera pas en quelques jours mais je pense que c'est important. J'aurais besoin d'aide moi aussi pour publier mes articles et trouver des informations. Si vous acceptez à votre tour de me donner main forte Mademoiselle Marlowe, je vous en serais éternellement reconnaissante.

La jeune femme brune avait écouté avec attention tous ce qui venait de ce dire. Gabriella échangea un regard brillant de malice avec celle ci. Peut être avait elle des choses en commun. Le gout du risque, la recherche d'information, même si leur but était potentiellement différent. Elle était plutôt jolie. Pas le même genre qu'Elora, mais très agréable à regarder. Gabriella laissa son regard courir en toute discrétion sur le haut de la jeune femme qui laisser transparaître des courbes généreuse. Depuis combien de temps n'avait elle pas touché de femme? Elle avait eu de nombreuse relation après Lucy bien sur, mais jamais sérieuse. Elle c'était même mise à coucher avec qui voulait pour oublier l'amour de sa vie. mais en vînt. Un jour elle ce rendit compte que ce qu'elle faisait n'était pas bon pour elle et arrêta. Cela devait faire bientôt un an qu'elle n'avait pas intimement partagé la couche d'une autre. Un sourire charmeur au coin des lèvres, Gabriella reporta son attention sur la présidente. Lucy avait brièvement fait une apparition devant ses yeux. Elle la voyait de temps en temps. Quant des tournants importants ce faisait dans sa vie. Quant elle n'était pas sur d'elle, ou que la dépression et le chagrin avait pris le dessus. Cela lui avait toujours permit de remonter à la surface. Il ne servait à rien de penser à cela à présent. Des choses plus importante ce jouait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Mar 15 Sep 2015 - 12:41

Elora ne se doutait pas des questions que Gabriella avait poster à la Présidente. Elle était bien trop contente de rester auprès de Sharon. Le rapace avait fait un vol rapide et maintenant, elles se retrouvaient toutes dans le bureau de la présidente. Elora avait saluer Billy qui avait rougis comme un rouge gorge. Il semblait sur le coup mal à l’aise. La jeune femme, lui fit alors un sourire radieux pour le mettre plus à l’aise. Mais, l’effet escompté ne fut pas le bon. Elle prenait quand même sa petite revanche sur le jeune homme. Maintenant c’était elle la conseillère et non pas l’assistante. Enfin, cela n’avait plus d’importance à l’heure actuelle des choses.

C’est alors qu’une jeune femme se leva des fauteuils et vint vers elles. Elle sembla hésiter une fraction de seconde. Qui était la Présidente ? mais Elora venait de se présenter du coup, il ne lui restait plus qu’une chance sur trois. Bien évidemment, la détective ne se trompa pas de personnes. Il était bien évident que la Présidente c’était Laura Roslin. Après que Bénédicte se fut présenter à Laura, Elora la salua d’un signe de tête. Ce n’était pas la peine qu’elle se représente, elle avait du entendre ce qu’elle avait dit deux minutes avant à Billy.

Elle suivit la Présidente et s’installa à sa droite alors que Billy prit place à sa gauche. Elora, lui fit signe de lui passer un carnet afin de prendre des notes assez rapidement.

Elle se souvenait de l’attitude de son père , de la manière de parler et de se mouvoir. Elle en adopta une partie. La jeune femme ne fut pas surprise de voir le Lieutenant Valerii refuser de prendre place. Soldat un jour, soldat toujours. Laura prit alors la parole et exposa les faits et ce qu’elle attendait de tous le monde.

La proposition de Laura était plutôt honnête, en partie. De la sorte, elle pourrait contrôler en partie le journal. Car cette journaliste semblait attendre des réponses qui lui tenaient à cœur. C’était un bon moyen de la faire attendre. Cette jeune femme exposa ce qu’elle comptait faire et mettre en place. Elora hésita une fraction de seconde à parler. Devait-elle faire sa demande de recherches maintenant ou attendre un peu ? Devait-elle attendre que La Présidente ait parlé et exposé son point de vue. Elora regarda une fraction de seconde Sharon. Elle était toujours à son poste de garde. Elle se décida à prendre la parole et s'adressa à Gabriella.

-«  Effectivement, si nous pouvons éviter une émeute cela serait bien. Je pense que Mme Roslin voudra voir avant toutes publications de votre journal, les faits que vous compterez exposer. »

Elle se tourna vers Laura et l’interrogea du regard pour être sure de prendre la bonne direction. Et ne pas aller trop loin. C’est alors qu’elle passa sa main vers son cou et toucha le pendentif qu’elle y avait accroché. Elle savait que Sharon reconnaitrait le pendentif. Elle décrocha le fermoir et le posa sur la table. Elle le toucha du doigt et inspira profondément. Elle préférait ne pas penser à ce qu’il s’était passé sur Caprica. Elle ouvrit le médaillon et regarda le vieux couple sur la photo, une black et un blanc. Sur l’autre coté du médaillon, il y avait une photo de deux enfants, un garçon et une fille.
Elle releva alors le regarda et tendit le médaillon à Mme Marlowe.

-«  Mme Marlowe, on m’a donné sur Caprica pendant l’attaque ce médaillon.  L’homme et la femme sur la photo de droite sont décédés. »
dit-elle en ne regardant surtout pas Sharon.

Il ne fallait pas laisser paraître quoi que ce soit. Elora ne voulait pas que John ait des ennuis. Elle devait se l’avouer, elle l’aimait bien. Elle reprit en souriant.

-«  Tous ce que je sais c’est qu’apparemment, ils ont eu deux enfants, dont je ne connais ni le nom de famille et ni le prénom. Je sais que la mère s’appelle Marie. Par contre en ce qui concerne l’époux, je n’en ai aucune idée. Je sais que c’est peu,
mais je compte sur vous pour essayer de les retrouver. Bien sur si ils sont vivants» dit-elle en fixant Bénédicte de ses yeux.

Elle reporta son attention à Sharon.

-«  Lieutenant Valerii, par hasard vous souvenez vous avoir entendu une information supplémentaire concernant ce couple ? »

Elle avait employé volontairement le vouvoiement car, elles étaient en réunion officielle et ne voulait pas être trop familière. Cela allait certainement surprendre Boomer au premier abord, mais par la suite, elle savait qu’elle comprendrait.

-«  Ensuite, j’ai une autre requête concernant un petit garçon de 10 ans. »dit-elle avec tendresse. « Il s’appelle Louis Hardwick, il était sur Caprica avec sa mère quand à son père était le Colonel Séraphin Hardwick, du Columbia qui a été détruit lors de l’attaque . Apparemment ce petit bonhomme aurait une sœur qui ne connait pas et elle serait la sle famille qui lui reste. Si vous pouviez voir si elle est toujours en vie. Je compte sur votre aide. Vous êtes certainement plus douée que moi pour retrouver les personnes que je recherche. Je sais que votre travail va être long et fastidieux, mais j’ai une entière confiance en vos capacités."

Elle se tourna vers Gabriella :

-«  Je pense que votre journal pourra vraiment être utile ! »

Elle sourit légèrement et lança un regard à Laura, pour lui signifier qu’elle avait terminé. Elle espérait avoir bien fais. Elle nota par la suite quelques mots sur une feuille de son bloc note.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Mer 16 Sep 2015 - 18:25

La présidente va droit au but et je comprends vite qu'elle ne va pas s'opposer à mon projet. Au contraire. Avec un bureau sur ce vaisseau, je deviens un agent du gouvernement avec une mission officielle, et cela va m'ouvrir beaucoup de portes. Mais elle me colle une journaliste dans les pattes. Je détaille la blonde en question avec méfiance. Je ne remarque pas qu'elle me regarder avec d'autres idées en tête. Mes préoccupations sont loin de tout ça, dans l'immédiat. Et je me demande plutôt ce que recherche cette Gabriella O'Connor, dont l'arrivée n'était pas prévue. Je compose néanmoins une réponse satisfaite, j'ai obtenu plus que ce à quoi je m'attendais, et j'aurais bien le temps de découvrir ce que cache cet arrangement plus tard:

"Madame la Présidente, tout cela sera déjà d'une grande aide. Il y a une chose que je cherche à obtenir depuis le début: les manifestes des vaisseaux. Mon travail ne se limite pas à un simple recensement mais les listes de passagers sont quand même un bon point de départ. Et puis il faudra un endroit où les gens pourront venir consulter les dossiers librement, cela nous évitera de consacrer de la main d’œuvre à exploiter les informations recueillies et favorisera les rencontres. Il faut un vaisseau où il y a beaucoup de passages, et où tout le monde peut se rendre facilement. Le Cloud Nine me semble tout indiqué mais il faudra négocier avec son capitaine..."

Voilà, les conditions étaient posées, du moins sur le plan logistique. Des négociations viendraient peut-être plus tard sur quoi faire de ces dossiers. Mais pour l'instant, nous sommes entraînées dans un mouvement positif, autant l'entretenir.

Ensuite la conseillère de la Présidente me demande de retrouver des gens en particulier. Elle me raconte des histoires touchantes, je suis émue. Elle a bien compris l'intérêt de ma démarche:

"Si des enfants sont impliqués, cela fera partie de mes priorités. Je rechercherais moi-même dans les dossiers que j'ai déjà établis."

Les chances de retrouver des proches étaient à chaque fois mince, mais parfois, j'arrivais à étendre la recherche à des connaissances plus lointaines.

"Il faudra que je rencontre ce jeune homme. Si sa sœur n'est pas dans la flotte, peut-être des parents plus éloignés..."

Son père était militaire, peut-être que sur le galactica... d'ailleurs, j'en profite pour revenir à la Présidente:

"Madame, les militaires ne sont pas venus très nombreux à mon bureau sur le Cloud Nine. Peut-être que si je pouvais me rendre sur le galactica..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Roslin
Présidente des Colonies
Présidente des Colonies
avatar

Surnom du Perso : Présidente (Civile)

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Mer 16 Sep 2015 - 22:20

Laura admira le professionnalisme du Lieutenant Valerii. Sharon gardait sa place pour les protéger. Elle épiait le moindre bruit, prête à intervenir. Laura lui sourit, la remerciant du regard.

Gabriella semblait avoir accepté leur deal mais elle semblait, par moment, absente, absorbée dans ses souvenirs. Que cachait-elle, que voulait-elle ?

Pourquoi cette obstination ?

Elora, elle, paraissait avoir pris ses nouvelles fonctions très à coeur et semblait même très à l'aise, comme si elle avait toujours fait ça.

-«  Effectivement, si nous pouvons éviter une émeute cela serait bien. Je pense que Mme Roslin voudra voir avant toutes publications de votre journal, les faits que vous compterez exposer. »

L'interrogeant du regard, Elora espérait une approbation de la part de Laura.

1er faux-pas Mademoiselle Carrington, on ne dit jamais à une journaliste que ses écrits seront surveillés et que certains sujets pourraient être censurés ...

- J'aimerais accorder ma confiance en Mademoiselle O'Connor. Je suis sûre qu'elle fera tout pour aider la population à se retrouver et à connaitre l'histoire et l'actualité de la flotte, avec ses hauts et ses bas mais toujours relatée de manière objective.
D'ailleurs, Elora et Sharon, vous pourriez peut-être lui raconter ce qui vous est arrivé sur Caprica, avant d'arriver ici...



Laura se tourna vers la détective.

"Madame la Présidente, tout cela sera déjà d'une grande aide. Il y a une chose que je cherche à obtenir depuis le début: les manifestes des vaisseaux. Mon travail ne se limite pas à un simple recensement mais les listes de passagers sont quand même un bon point de départ. Et puis il faudra un endroit où les gens pourront venir consulter les dossiers librement, cela nous évitera de consacrer de la main d’œuvre à exploiter les informations recueillies et favorisera les rencontres. Il faut un vaisseau où il y a beaucoup de passages, et où tout le monde peut se rendre facilement. Le Cloud Nine me semble tout indiqué mais il faudra négocier avec son capitaine..."


Mademoiselle Marlowe, semblait également savoir exactement ce qu'elle voulait. Elle préférait le Cloud 9 et Laura comprenait parfaitement ce choix.

-Oui je suis sûre que nous pourrons vous trouver un local assez grand pour rassembler un maximum d'archives et vous permettant de rencontrer le plus de monde possible.
Par contre pour ce qui est d'une autorisation pour aller sur le Galactica, je vais m'en remettre à Sharon et Elora qui négocieront sûrement ça, mieux que je ne le ferais. Mais vous avez mon accord.


Laura repensa à ces derniers jours, l'Humanité avait failli être anéantie, qui sait combien d'entre eux avaient survécus. Elle regarda derrière elle, un tableau blanc se trouvait au mur...

- Billy, j'aimerais que vous vous chargiez de récupérer les manifestes de tous les vaisseaux. Je veux savoir combien d'êtres humains ont échappés à ce génocide.

Oui, combien d'entre nous vivent encore et combien sont morts...Non, je dois me concentrer sur les vivants et seulement les vivants !

- Lieutenant Valerii, pensez-vous que le Commandant Adama acceptera de donner le nombre de membres d'équipage que comporte le Galactica ? Vous faites tous partie de la population survivante.

_________________


                     SHIPPER ET FIER DE L'ÊTRE !!!

   "Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Jeu 17 Sep 2015 - 17:05

La conversation battait son plein. Tout le monde avait accepté les conditions et propositions de la présidente. Chacune avec leur raison. Allaient elles bien s'entendre entre elle et réussir à travailler ensemble? Le temps le dirait. Sharon remarqua qu'Elora lui jetait un coup d'œil. Elle sourit à ca jeune amie. Elle était vraiment contente d'avoir rencontré une personne aussi gentil et sensible qu'elle. Billy semblait tous chamboulé d'avoir Elora prés de lui. Qui ne l'aurais pas était. Après tous, cette jeune femme était la beauté incarné. Si elle avait était un homme peut être que...bref. Sharon chassa l'image de son esprit. Ce n'était pas le cas. C'était une femme et elle aussi. Malgré les petites attirance qu'elle pouvait ressentir pour elle, Sharon ce rendit compte que c'était plus ce qui les avait lié pendant la fuite sur Caprica qui les avait rapproché, plutôt que des sentiments plus...inconvenant. Elle n'était pas de ce bord là de toute manière. Quoi qu'il en soit, Sharon savait qu'elle garderait toujours un œil sur Elora. Elle la protégerai.

Alors que la conversation partait sur les recherches de personne disparut, Elora tendit un médaillon à Bénédictine. Sharon fronça les sourcils et remarqua bien que la jeune femme ne souhaitait pas la regarder. Elle comprit pourquoi lorsque celle-ci évoque le couple de vieux qui avaient péris sur Caprica par la faute de Miller. Rien que d'y penser elle en avait la rage au ventre. Elora souhaitais retrouver leur enfance pour leur remettre le collier. Une attitude des plus honorable qui impressionnait beaucoup la militaire. Elora était une personne forte et intelligente, qui mettait en pratique ses capacités et son cœur pour aider les autres. En y réfléchissant, Bénédictine était un peu pareil. Son travail entreprit était colossal.

-  Lieutenant Valerii, par hasard vous souvenez vous avoir entendu une information supplémentaire concernant ce couple ?

Sharon leva un sourcil. Lieutenant Valerii? Elle compris soudain. Elora souhaitait utiliser le protocole devant la présidente. Bien entendu.

- Je crois avoir entendu parler Marie de ses enfants quant nous étions au spatioport...avant de sauter de l'autre côté de l'escalier. Je l'ai vu tenir son médaillon quant je suis passé à côté pour rejoindre le caporal Harlock. Elle priait les dieux de Kobol. Elle à cité le nom de ses enfants et de son mari il me semble. Richard...son mari s'apellais Richard. Les enfants...

Sharon pris un temps de reflexion. Tous cela s'était passé trés vite. Elle était concentré sur son travail avec Harlock et n'avait entendu que des bribes de paroles.

- Henri! Henri et Elizabeth. C'est tout ce dont je me souviens. Le reste n'était que prière. Je suis désolée Mademoiselle Carrington. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur eux. Peut être que si le lieutenant Miller ne les avaient pas séparés il ne serait pas mort... Il a pris la place de cette femme dans le rapace. Marie...on aurait pu lui sauver la vie, mais il est revenu. Seul. Sans personne d'autre. Il a pris ses jambes à son coup et les as abandonnés au cylon. Quoi qui se soit passé, il a faillit nous faire tous tuer. Vous ne devriez pas lui faire confiance mademoiselle. Si elle ne s'était pas jeté en dehors de l'appareil, on auraient pas pu décoller et on y passaient tous. Voilà ce que je sais. Elle nous a sauvé la vie. Cette femme était une héroïne. Je suis désolé de ne pas pouvoir vous en apprendre plus pour vos recherche.

Elora lui fit un signe de tête pour la remercier et enchaîna sur un autre sujet. Le petit Louis. Sharon avait était ravie de faire sa connaissance. Ce gamin était un costaud. Elle l'emenerais faire un tour de rapace le jour ou les cylons les laisserais tranquil. Elle avait craqué sur ce petit bonhomme. Il respiré la joie de vivre et l'innocence. Malgrés son jeune âge, il comprenait trés bien la sithuation. Mais comme tous les gamins de son âge, il passait outre et ce détourner de tous ce malheur. Sa faisait du bien de les voir aussi insouscient. Sharon regretter de ne pas être à sa place. En y reflechissant bien, elle n'avait pas vraiment de souvenir d'elle étant petite. Elle ce rapeller brievement ses parents, leur décès, mais ne pouvais pas dire si elle avait était une enfant joyeuse ou pas. Elle ne ce rappeler pas. Sa n'avait pas du la marquer. Elle espéra que Bénédictine puisse retrouver sa sœur et qu'il retrouve enfin une famille.

- J'aimerais accorder ma confiance en Mademoiselle O'Connor. Je suis sûre qu'elle fera tout pour aider la population à se retrouver et à connaitre l'histoire et l'actualité de la flotte, avec ses hauts et ses bas, mais toujours relatée de manière objective. D'ailleurs, Elora et Sharon, vous pourriez peut-être lui raconter ce qui vous est arrivé sur Caprica, avant d'arriver ici...

Sharon accepta poliment. Elle avait déjà raconté une petite partie de l'histoire quelques secondes plus tôt. Elle regarda Elora en ce remémorant leur aventure commune.

- Je suis à votre disposition mademoiselle O'Conor. Tant que je suis à bord du Colonial One toutefois. Si je suis rappelé sur le Galactica, je devrais mettre fin à notre entrevue.

Gabriella aquiesca avec un sourire. C'était bien qu'une journaliste soit dans la flotte. Il y en avait d'autre bien sûr, mais celle ci...elle ne savait pas. Il y avait quelques choses qui lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance.

La conversation ce poursuivit, les arrangements ce confirmèrent et un semblant d'organisation prenait place dans le désordre que pouvait être la flotte et les colonies après l'attaque cylon. Après tous, il fallait commençais par de petites choses comme ça pour pouvoir reconstruire en grand. Sharon était ravie que Laura Roslin est était élue présidente. Elle admirait cette femme et son courage. La présidente porta son regard sur elle, et lui adressa la parole, après la demande de Bénédictine de monter à bord du Galactica.

- Lieutenant Valerii, pensez-vous que le Commandant Adama acceptera de donner le nombre de membres d'équipage que comporte le Galactica ? Vous faites tous partie de la population survivante.

-Je pense que oui Madame la présidente. Nous sommes tous des coloniaux. Militaire ou non et nous ne sommes plus nombreux. Il n'y a pas de raison qu'il ne souhaite pas vous transmettre ces informations. Qui plus est, de nombreux militaire à bord on perdus des membres de leur famille. Peut être certain on pus survivre et sont à bord d'autre vaisseau. Je pense qu'il est important de connaître le nombre de nos survivants. J'emenerai Elora avec moi pour demander une autorisation au Commandant Adama pour mademoiselle Marlow.

Sharon ce figea. Elle avait oublié le protocole une fraction de seconde. Elle se racla la gorge espérant que sa soit passé inaperçu. Elle réfléchis quelques secondes. peut être avait elle parler trop vite.

- Néanmoins, certain de nos officier n'aime pas les journalistes ni les gens qui fouillent à la recherche d'information. Il faudra être discret si vous ne voulez pas être éjecté du Galactica. Le commandant Adama est plus ouvert, je ne pense pas qu'il y ai de problème. Surtout si c'est une requête de la présidente. Il le fera. Par contre, le commandant Tigh pourra vous causer quelques ennuis. Il n'est pas très sociable et n'aime pas que les gens viennent fouiner chez nous et poser des questions. Je vous conseillerais donc d'être prudente dans vos recherches et vos questions. Surtout avec lui. Sinon ils vous interdiront de remettre un pied sur le Galactica.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella O'Conor
Citoyen Colonial
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Ven 18 Sep 2015 - 20:15

- Je me ferais une joie de vous interviewez. Et, ne vous en faite pas mademoiselle Carrington. Je vous ferais voir tous mes articles avant de publier quoi que ce soit. J'aurais juste besoin d'un local et d'un peu de matériel pour débuter mon entreprise. Si madame la Présidente consentais à me l'accorder, je lui en serais reconnaissante.

Gabriella ce retourna vers Sharon et Elora qui venait de ce lancer un regard furtif. Elle avait perçut le lien qui lié ces deux là.

-Lieutenant Valerii, Mademoiselle Carrington. Je pourrais poser des questions qui vous mettent mal à l'aise. Je tiens à vous le préciser. J'aime mon métier et je le fais bien. Je ne suis pas sans gêne, mais je sais poser les questions qui font mal. Madame la présidente la appris à ses dépends confiné avec moi dans le rapace.

Elle émit un sourire malicieux mais gentil à la présidente. La pauvre ne l'avais pas vu venir. Néanmoins elle avait su gérer cette imprévu avec brio. La conversation ce déroulait parfaitement si ce n'est le regard interrogateur que lui avait lancer la détective, tout ce passait bien. Elle n'avait pas était renvoyé dans le premier rapace venu et attendait patiemment de pouvoir discuter sincèrement avec la nouvelle présidente des douze colonies. Petite à petite, elle saurais grappiller les informations qui lui fallait pour rassembler les morceaux du puzzle. Que Laura Roslin s'en rende compte ou pas. C'était son principal intérêt. Le journal servirais à rappeler au peuple des douze colonies que le gouvernement pouvais avoir des dessous secret et dangereux. Comment savoir que ceux qui avait participer à ce programme n'était pas en ce moment même à bord de plusieurs vaisseau. Elle devait les retrouver aussi. Pour avoir des réponses. La présidente pourrait peux être lui donner le nom de certain et la détective l'aider à mettre le grappin dessus.

D’ailleurs, il fallait qu'elle soit convaincante sans dévoiler son secret à Marlow. Peut être plus tard l'informerais t'elle de sa véritable mission si le besoin sans faisait ressentir, mais pour le moment tant que la confiance n'était pas au rendez vous il était hors de question de la prévenir de quoi que ce soit. Qu'elle pourrait être le premier point sur lequel elle pourrait l'aider. Chercher quelques choses par rapport à des archives peut être. Les vaisseaux militaire devait en être pourvus avec leur différent ordre de mission. En ayant accès au Galactica elle pourrait peut être mettre la main sur certaine. Avec un peu de chance, même très infime, certaine de ses archives contiendrais des ordres de mission qui parlerais de cylons reformaté à la date ou elle avait découvert l’entrepôt. Les vaisseaux militaire avait forcément servis de convoyeur. Plus facile de tenir un secret comme ceci. Mais elle devait trouver une excuse pour qu'elle consente à chercher dans ce fourbis gigantesque qu'étais les archives militaire. Mais bien sur! Elle était bête. Perdu dans ses pensées elle avait complètement oublié que la présidente lui avait proposer l'aide du Lieutenant Valerii pour monter à bord du Galactica si elle réussissais à convaincre les gradés du vaisseau. Elle pourrait peut être l'accompagner. Ce serait une excuse pour interviewez le lieutenant Valerii sur son lieu de travail.

-Je ne vais pas vous déranger. Si vous permettez, le temps que vous ayez un moment à m'accorder madame la Présidente, je vais m'installer dans un coin et prendre des notes pour mon futur article sur la nouvelle organisation du gouvernement.

Sur ceux, elle s'écarta légèrement du reste du groupe, sortit son carnet et commença à prendre des notes.

(HJ: Je suis désolé c'est plein de faute mais je n'ai pas du tous le temps de corriger ce soir. Mille excuse! ^^ je le ferais en rentrant dimanche.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Sam 19 Sep 2015 - 10:43

Elora écoutait attentivement Bénédicte. Elle remarqua Billy qui notait rapidement les demandes de la jeune femme. Elle demandait les manifestes des vaisseaux et aussi que le point de bases serait sur le Cloud Nine. Le vaisseau était grand et spacieux et bon nombre de personnes pourraient s’y rendre facilement . Ensuite Elora avait demandé à ce qu’on recherche des personnes. Elle ne fit pas attention que la jeune femme à laquelle elle s’adressait semblait ému par ce qu’elle venait de demander. C’était son boulot et à l’heure actuelle des choses bon nombre de personnes avaient perdu des proches. C’était la dure loi et il fallait prendre sur soit pour donner bonnes figures et avancer. Sinon, on serait déjà tous morts. Dans un sens heureusement que le Commandant Adama était là.

Elora remercia d’un signe de tête la réponse de Bénédicte. Elle allait rechercher la famille de Louis. Elle était rassurée, le petit garçon serait entre de bonne main. Elle hocha légèrement de la tête en guise d’assentiment.

-«  Le Lieutenant Valerii vous amènera jusqu'à Louis. En ce moment, il se trouve sur le Galactica. »

Elle allait rajouter quelques choses mais Bénédicte la devança en demandant l’autorisation d’aller sur le vaisseau de guerre. Elora sourit légèrement. Décidément les choses coulaient librement. Les demandes, requêtes et conditions étaient entrain d’être mise en place. Elora regarda la Présidente attendant une réponse qui se ferait rapidement et certainement positivement par la même occasion.

Elora avait parlé trop rapidement. Alors qu’elle attendait l’approbation de la Présidente, elle crut déceler quelques choses dans son regard. Elle ne broncha pas et essaya de ne pas montrer sa gêne. Elle venait de commettre une erreur. La réponse de Roslin confirma ce qu’elle pensa. Elle comprit aussitôt là ou elle s’était plantée. « Toute la confiance envers Gabrielle O’connor » Voilà ce qu’elle venait de dire. Elle hocha de la tête avec un jolie petit sourire envers la journaliste. Comme si elle voulait effacé ce qu’elle avait dit deux minutes auparavant. Pas de censure !!! Mais Gabriella avait bien remarqué la réponse de la jeune fille qu’elle acceptait de lui faire voir les articles qu’elle comptait publier. Cependant, Elora se dit qu’elle devrait se méfier d’elle. Si elle ne faisait pas plus attention, elle risquait de se compromettre et de dévoiler par inadvertance ses petits secrets.

C’est alors que la Présidente demanda aux deux amies de raconter leur péripétie sur Caprica. Le ventre d’Elora se contracta sur l’horreur de ce que lui demandait Laura. Bien évidemment, Elora hocha positivement de la tête alors qu’elle lançait un coup d’œil à Sharon.

-«  Cela serait avec plaisir Madame la Présidente ! »


La réponse de Gabriella ne se fit pas prier. Elle la prévint qu’elle pourrait la mettre mal à l’aise. Elle sourit légèrement et hocha de la tête. C’est bien ce qu’elle se disait. Elle devait absolument se méfier de cette femme. Elle n’émit aucun commentaire.

Sharon et Elora devraient amener Melle Marlowe sur le Galactica. Elora allait devoir négocier avec le Commandant Adama. Mais la requête était juste et les membres du personnel du Commandant avait eu aussi envie de retrouver les membres de leur famille. Par la même occasion, elle demanderait une autorisation pour Bénédicte. Elora prit note du caractère du Colonel Tigh ! C’était un homme auquel il fallait se méfier.

Par chance Sharon se souvenait du nom des enfants et du mari de la vieille dame. Ces informations aideraient certainement Bénédicte, mais est-ce que cela serait suffisant. Elle hocha de la tête pour remercier Boomer de ce qu’elle venait d’ajouter pour la recherche. Elora prit note du caractère du Colonel Tigh ! C’était un homme auquel il fallait se méfier.

-«  Donc Mme Marlowe, nous avons Marie, Richard et les enfants Henri et Elizabeth. Je sais que c’est peu mais on considérera que c’est un bon début. »

C’est alors que Sharon enchaina sur Miller. Le cœur de la jeune femme fit un bon dans sa poitrine. Elle eut du mal à cacher son expression. Elle ne voulait pas parler du Lieutenant, surtout pas ce qui s’était passée. Mais elle aurait du s’en douter, son amie avait du mal à accepter ce qui s’était passée. Elle s’en rendait coupable. Et elle renchaina sur la confiance qu’elle devait ou non porter au jeune homme. Pourquoi Sharon devait-elle parler de lui ? Elora avait du mal à garder bonne figure surtout depuis son échange avec l’homme dans la salle de sport. Le rouge lui monta aux joues. Elle ne pouvait pas être plus mal à l’aise qu’elle ne l’était. Elle avala difficilement sa salive et se força à sourire tout en regardant droit dans les yeux de la militaire et d’un ton sec, elle dit :

-«  Oui ! Effectivement, cette femme est une héroïne et c’est bien ce que je compte dire à ses enfants Lieutenant ! »

Sur ce point Elora avait du mal à garder ses émotions en place. Cela faisait trop de choses en peu de temps et sur le coup, elle n’arriva pas à gérer. Les découvertes qu’elle avait faite envers son père, ses lettres qu’il avait dissimulé. Le Secret du Président Adar ! La destruction de Caprica !
L’attaque des cylons ! La course poursuite dans le spatio port ! La mort de ces civils ! Son amitié avec Sharon qui était mise à rude épreuve à cause de Miller ! Miller pour lequel elle éprouvait quelques choses ! Peut-être qu’elle n’était pas faite enfin de compte pour devenir conseillère. Qu’elle aurait mieux fais de rester dans son coin et de jouer du violon et d’attendre. Elle aurait attendu quoi ? Le déluge ? Leur mort certaine ?

Elle se reprit vite. Elle ne devait pas se laisser submerger par ses émotions. Elle regarda Gabriella s’éloigner de la réunion. Quelle était sa stratégie ? Elora se posa des questions concernant la jeune fille blonde. Du coup la jeune conseillère n’osait plus trop parler. Elle avait peur de faire encore un impaire. Et si elle disait de nouveau quelques choses de travers qui pouvait se retourner contre elle.  

-« Avez-vous d’autres requêtes Mme Marlowe ? »


Pour elle, elles avaient fait le tour de la question. Une voulait recenser la population et l’autre avoir des accès pour pouvoir ses recherches. Une aide mutuelle qui se ferait assez simplement ! Elora ne préféra pas en demander plus. Elle préférait que la Présidente décide de mettre fin ou non à l’entrevue.

hj : Désolée, je savais pas quoi mettre sur la fin :(

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Dim 20 Sep 2015 - 23:21

Je prends note des informations supplémentaires que me donne le lieutenant Valerii. Je note tout cela sur un petit calepin, un peu comme la journaliste, très concentrée:

"Marie, Richard, Henri et Elizabeth... d'accord... le nom de famille... Caprica..."

Puis le lieutenant enchaîne sur une sorte de témoignage très gênant où elle accuse carrément un autre officier d'avoir abandonné des civils. C'est très grave, est-ce qu'elle en a parlé à sa hiérarchie? Il ne semble pas que ce soit le cas. En tout cas, je ne réponds pas, je reste muette. D'abord d'étonnement, ensuite par prudence. Surtout que la conseillère Présidentielle, Elora Carrington, semble encore plus mal à l'aise que moi. Je détecte un vrai problème derrière tout ça. Et mieux vaut ne pas lever ce genre de couleuvres tant qu'on est pas sûr de son coup. Pour l'instant j'observe et je note. Je note dans mon calepin mais aussi dans ma mémoire les indices qui me permettront plus tard de savoir si je dois me méfier de ces personnes ou leur faire confiance. Elles sont belles, toutes autant qu'elles sont, mais je ne suis pas du genre à me laisser éblouir par une belle gueule. Je me crois une détective assez perspicace.

"J'ai suffisamment d'éléments pour commencer l'enquête. Et il n'y a rien d'autre dont je pourrais avoir besoin qui me vienne à l'esprit. Si la situation évolue, je transmettrais mes nouvelles requêtes par le biais de Mademoiselle Carrington ou de monsieur... Billy?"

Ce nom de famille, là... merde, j'aurais pu m'en souvenir. Quelle boulette.

Je me lève et tend la main vers la Présidente:

"Je suppose que nous en avons terminé donc? Merci pour votre soutien, Madame la Présidente."


Madame la Présidente. Ça fait très protocolaire, mais après tout, peut-être que ce protocole est tout ce qui nous sépare de l'anarchie, même si vu l'état du gouvernement ce n'est qu'un simulacre pour déguiser une triste réalité: une vieille maîtresse d'école et une poignée de post-adolescents émotifs. Voilà ce qu'est notre gouvernement maintenant. Pourtant, nous allons avoir besoin de personnes fortes pour supporter les épreuves à venir. Est-ce que ces gens sauront tenir sous la pression? Ou bien est-ce qu'ils vont simplement craquer et laisser le chaos éclater? L'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Mar 22 Sep 2015 - 17:22

( MJ: Je post à la place de Laura qui ne pourra pas poster cette semaine. Je vais la faire jouer dans mon post. Elora si tu veux aussi afin de verrouiller le sujet n’hésite pas!)


Son témoignage sur Miller semblait avoir jetée un froid sur l'assemblée. Sharon c'était laissait emporter par ses émotions. Encore une fois. Mais elle ne supportait pas l'idée qu'Elora puisse ce faire avoir par cette espèce de macho dénué de sentiment et de respect vis à vis des autres. La jeune femme semblait avoir réagis de manière particulière. L'avait elle revu? Sharon ne dit mot. Cela ne la regardais pas. Elle l'avait assez souvent prévenue. Elle ne pouvait pas lui rabâcher sans cesse cet mise en garde, au risque de rompre leur amitié naissante. Cela lui fendrait le cœur.

Benedictine enchaîna sur les recherches des gamins pour passer à autre chose. Un coup d’œil à la présidente, et Sharon vit qu'elle n'avait pas sourcillé d'un pouce. Elle n'en pensait surement pas moins. C'était de grave accusation qu'elle lançait contre Miller. Peut être une enquête serait elle lançé. Sharon ne l'avait pas demandé. Elle n'avait aucune preuve de son abandon de post. Par ce que c'était ce qu'il avait fait. Fuir comme un lapin pour sauver sa vie ce lâche. Sharon ne savait pas ce qui c'était passé en détail mais rien que de penser qu'il avait abandonné ces gens lui donnait la nausée. Et il se disait militaire...

La conversation semblait se terminer. Bénédictine s'adressa à la présidente qui lui répondit avec un sourire.

- Laura : Je suppose que oui Mademoiselle Marlowe. J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez. Je met dès à présent à votre disposition ce qui sera nécessaire à votre mission.
Mademoiselle O'Conor, Mademoiselle Marlowe, si nous avons terminé, je laisserai le Lieutenant Valerii vous ramenez sur vos vaisseaux respectifs. Je souhaiterai me reposer un peu. Mademoiselle O'Connor nous aurons notre entrevue privilégié je vous le promet.


Un nouveau sourire pour rassurer la journaliste qui n'ayant pas le choix aquiesca de la tête.
Sharon aquiesca. Les ordres étaient les ordres. Elle ramènerais les jeunes femmes sur leur vaisseaux et retournerais à ses occupations quotidiennes. Peut être Gabriella l'accompagnerais t'elle avec Elora.
Sharon s'écarta du passage pour invité les personnes présentes à sortir direction le hangar.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella O'Conor
Citoyen Colonial
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Mar 22 Sep 2015 - 17:47

Gabriella n'avait pas manqué une goutte de la conversation. Que c'était intéressant! Des accusation contre ce Miller. Une haine non dissimulé envers lui et une surprotection de la jeune Mademoiselle Carrington. La présidente ne réagit pas, Mademoiselle Marlowe elle semblait mal à l'aise aussi. Plus surprise par l’accusation que par autre chose. Il devait y avoir anguille sous roche. Gabriella essaierai de faire parler le lieutenant Valerii plus tard. Elora aussi. C'est deux là semblait avoir des liens particuliers avec ce Miller. D’ailleurs qui était il? Un militaire d’après ce qu'elle avait cru comprendre. Peut être que si elle le retrouvais, sans doute à bord du Galactica, elle pourrait avoir une petite conversation avec lui. Le pousser dans ses retranchements sans dévoiler ses sources et ainsi voir et retranscrire ses réactions. Elle prit note de tous les petites détails donné par le lieutenant Valerii.

- Laura : Je suppose que oui Mademoiselle Marlowe. J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez. Je met dès à présent à votre disposition ce qui sera nécessaire à votre mission.
Mademoiselle O'Conor, Mademoiselle Marlowe, si nous avons terminé, je laisserai le Lieutenant Valerii vous ramenez sur vos vaisseaux respectifs. Je souhaiterai me reposer un peu. Mademoiselle O'Conor nous aurons notre entrevue privilégié je vous le promet.


Bien sur. Elle aurait du si attendre. Elle avait déjà eu la chance de pouvoir assister à ce moment particulier qui venait de ce passer. Elle ce demandait comment le commandant Adama réagirais en apprenant ces accusations. Elle garderais sa pour elle pendant un moment. Il n'était pas temps de faire d’esclandre. La jeune mademoiselle Carrington avait un œil sur elle. Elle l'avait bien vu. En y repensant, ils avaient tous un œil sur elle. Cela la fit sourire. C'était sa le métier de journaliste. Gagner la confiance des gens la ou il n'y en a pas. Si elle voulait avoir ce qu'elle cherchait, elle ne devait pas faire de vague. Tous du moins pour l'instant...Elle finirait par apprendre ce qu'elle souhaitais d'une manière ou d'une autre.

- Je vous remercie de m'avoir accordé ces quelques minutes Madame la présidente. Lieutenant Valerii, si vous acceptez, je souhaiterai retourner à bord du Galactica pour mes recherches d'articles.

Le lieutenant Valerii accepta d'un signe de tête. Bien. Elle pourrait commencer à fouiller. Mademoiselle Carrington les accompagnerai peut être pour avoir les autorisations promise par le lieutenant Valerii pour la détective.
Elle rangea son calepin et après avoir salué la présidente ce dirigea vers la sortie.

(dsl pas d'idée aujourd'hui^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   Jeu 24 Sep 2015 - 20:35

Elora prit note que Bénédicte n’avait pour le moment besoin de rien. La jeune fille se demandait si elle devait lui confier une autre mission qui lui tenait à cœur. Mais celle-ci pourrait gêner bien trop de personnes. Et il fallait peut-être avouer que ce n’était pas forcément le moment. Elle se tue et ne dit rien de particulier. Elle fit signe d’un léger mouvement de tête à la jeune détective pour le signifier qu’elle lui disait au revoir. Elle avait bien remarqué qu’elle n’arrivait pas à se souvenir du nom de famille de Billy. Bon il fallait quand même avouer qu’il était difficile à retenir et parfois Elora avait du mal aussi.

Elora savait ce que pensait Sharon de John Miller et encore plus le fait qu’elle ne cessait de la mettre en garde contre lui. Mais la jeune conseillère ne pouvait s’empêcher de penser à lui. Ce qu’elle avait peur c’est qu’une enquête soit ouverte. Elle ne le voulait absolument pas. C’est ce qu’elle reprochait intérieurement à Sharon. Elle avait vraiment peur que cela arrive. Elle remarqua bien que Gabriella prenait des notes. Cela ne lui plaisait guère. Pourquoi Sharon avait-elle ouvert sa bouche ? Surtout devant une journaliste ! Enfin maintenant c’était fait. Elle allait devoir se méfier et prévenir John qu’une journaliste risquait de lui tomber dessus. Qu’il devait se méfier.

La Présidente clôtura l’entrevue. Elora se demandait si elle devait ou non suivre la détective et la journaliste. Elle se retourna une fraction de seconde vers Laura mais celle-ci semblait vraiment fatiguée. Elle s’approcha de Laura et la prévint qu’elle retournait à bord du Galactica pour récupérer ses affaires et demander les autorisations nécessaires pour la Journaliste et la Détective. C’est alors qu’elle se tourna vers Billy et en lui souriant, elle lui confia son violon. Elle lui intimait de faire très attention, car elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux.

Sur ceux, elle rejoint tous le monde dans le Viper et s’installa de nouveaux auprès de Sharon. Elle lui en voulait toujours un peu mais elle devait se faire une raison. La militaire voulait seulement la protéger.

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation (Benedictine, Laura, Elora, Gabriella, Sharon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crème métallique yeux Laura Mercier
» La Collection Moonlight de Noël de Laura Mercier !
» Sharon Stone
» Laura Smet ( fille de Johnny Hallyday ) interpellée nue et ivre en plein Paris!
» Convocation aux oraux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Jeu de Rôle :: Flotte Coloniale :: Colonial Heavy 798 One :: Bureau de la Présidence-
Sauter vers: