Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Lun 17 Aoû 2015 - 21:16

L'espace…ce vide intersidérale où régner le froid et le silence. Le rapace sortit de l'atmosphère l'aile droite fumant légèrement. Le Galactica était enfin en vue. Après plusieurs minutes longues comme des années lumières, le hangar bâbord montra enfin le bout de son nez.

Sharon manœuvra pour faire pénétrer le petit vaisseau dans les boyaux métalliques qui servaient à réceptionner les viper et rapaces rentrant au Galactica. Le boyau ce déroula sur plusieurs mètre jusqu'à ce qu'arrive enfin l'aire d'atterrissage. Avec une aile endommagée et sa manie de poser les rapaces de travers, ce ne fut pas une mince affaire. L'aile déjà abimé vînt frotter contre la paroi de l'aire de réception et une gerbe d'étincelle sauta sur la carlingue.
La jeune femme ce mordit la lèvre. Elle allait encore avoir des problèmes avec les mécanos.
Stabilisant l'engin comme elle le put, elle fixa le rapace sur l'aire et verrouilla enfin les commandes.

- On est arrivé.

Dit-elle au passager qui semblait terrifié par sa conduite peu orthodoxe. L'importance était qu'elles les avaient amenés à bon port non ?

Elle détourna le regard gênée, par ceux des nombreux civils au bord de la crise de nerf.
Il aurait pu être un peu plus reconnaissant. Allez poser un appareil de 40 tonnes sur une petite aire d'amarrage avec une aile abîmé ce n'était pas une mince affaire !

Le rapace apparut enfin dans le hangar bâbord du Galactica et fut dirigé vers l'est de la piste ou était « garé » les autres vaisseaux. La porte du rapace s'ouvrit sur des mécanos déjà en train de chercher les dégâts sur la coque. Les civils sortirent du vaisseau réceptionné par un officier.

Sharon sortit à son tour. Elle d'éclipsa son casque et le tendit à un mécano. Enfin de l'air. L'air du Galactica n'était pas aussi pur que sur une planète, mais il était toujours mieux que celui comprimé dans les casques et habitacles des petits vaisseaux.  Sautant en bas du rapace, elle tomba nez à nez avec le Colonel Saul Tigh. Elle se mit au garde à vous et salua l'officier en second du Galactica. Son regard ne disait rien qui vaille. Sharon déglutit en abaissant son salut.

- Colonel Tigh!

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !


Dernière édition par Sharon Valerii le Jeu 20 Aoû 2015 - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mar 18 Aoû 2015 - 3:18

Depuis la destruction des Colonies et leurs fuite de Caprica, Saul n'avait pas fait d'autre allers qu'entre sa cabine et la passerelle de commandement. C'était moralement dur, mais c'était comme ça. Bill avait besoin de lui à ses côtés, et un XO doit toujours être là au bon moment. Il avait donc pris sur lui sans broncher, et fait ce qu'on attendait de lui. Malheureusement, il n'avait pu remonter les bretelles de personne, tous les hommes étant déjà bien assez éprouvés par le génocide de leur propre race.

Aujourd'hui, Bill avait besoin d'un rapport rapide du Hangar et des effectifs de Vipers. Saul avait donc sauté sur l'occasion et s'était désigné pour descendre aux hangars et aller voir, tout en revêtant son meilleur air de "tu m'emmerde, Bill". Il passa alors dans les différents couloirs pour accéder aux hangars. Les pilotes, les marines, les officiers, tout le monde avait l'air abattu. Saul avait l'impression d'être le seul à faire face. Il accéléra le pas, et se rendit auprès du Chef Tyrol. Restant assez solennel, il lui fit un salut bref.

-Bonjour Chef. J'ai besoin de voir un peu ce que vous avez en stock, je vous suis.

Alors qu'ils marchaient le long du hangar, passant en revue les Vipers encore en état de marche. Tyrol essayait comme d'habitude de le noyer dans un flot de mots techniques, mais le Colonel n'était pas stupide. La moitié des appareils étaient cloués au sol. Alors qu'il s’apprêtait à jurer, il entendit de l'agitation au fond du hangar. Des mécaniciens courraient vers l'un des sas d'appontage. Saul jeta un regard interrogateur à Tyrol, mais il compris tout de suite à son expression que le Lieutenant Valerii avait encore foiré un appontage. Il se dirigea d'un pas décidé vers le rapace en train d'être amené sur le hangar. A son bord, toute une délégation civile venu s'entretenir avec le Commandant. Quand la porte de rapace s'ouvrit, il accueillit les civils comme se devait.

-Bienvenue Messieurs Dames à bord du Galactica. Le Lieutenant Miller va vous accompagner jusqu'à vos chambres. Tout le personnel de l'hôtel vous souhaite un bon séjour.


D'un signe désagréable de la main il leur indiqua le marine qui s'occuperait d'eux. Puis, les mains dans le dos, bien droit, il attendit que le Lieutenant sorte de son rapace. L'une des ailes du vaisseau fumait légèrement. Le Lieutenant Valerii sauta hors du rapace et atterrit devant le Colonel. Elle le salua.

- Colonel Tigh!

Saul tourna sa langue dans sa bouche, ne prenant pas la peine de la saluer. Le visage fermé, il la regarda baisser son salut. Il en profita pour commencer à lui crier dessus.

-Est-ce que je vous ai dis d'arrêter votre garde à vous, Lieutenant ?!

La bouche pincée, il la regarda quelques instant se remettre au garde à vous. Il voyait que quelques techniciens jetaient des coup d’œil à la scène.

-Vous croyez qu'on manque pas assez de vaisseaux pour vous permettre d'en bousiller d'autres ? Un Lieutenant qui n'arrive même pas à apponter, j'espère que c'est une blague !

Saul espérait que Sharon aurait bien honte devant tous les mécaniciens, car c'était là le but de sa manœuvre; qu'elle retienne la leçon. Il continuait à la fusiller du regard durant de longues secondes. Puis il se retourna vers les quelques mécaniciens qui s'étaient arrêtés pour les regarder.

-Qu'est ce que vous attendez ? Retournez au travail !

Alors qu'ils se dispersaient rapidement, Saul se tourna à nouveau vers Sharon.

-Repos, faites moi votre rapport.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Jeu 20 Aoû 2015 - 20:11

- Est-ce que je vous ai dit d'arrêter votre salut Lieutenant !

Sharon redressa aussitôt son bras. Les quelques mécanos qui passaient derrière c'était arrêté pour observer la scène. Le colonel aimait bien rabaisser les autres. Un de ces passe-temps favoris avec l'alcool. Elle c'était doutée en appontant, que quelques choses allaient lui tomber dessus. Ça n'avait pas raté. Cela ne pouvait pas être pire. Le XO du Galactica déjà d'humeur charmante c'était empressé de la réprimander sur son atterrissage. Il espérait sans doute lui faire honte devant ses collègues, malheureusement, même si Sharon était gênée par la scène qui se produisait devant tout le monde,…ils étaient tous habitué à sa conduite un peu…brutale. Cette fois ci, l'aile abîmer n'avait pas aidé son affaire. Pourtant elle était une très bonne pilote. Mais l'appontage était une catastrophe. Quasiment à chaque fois. Pourquoi elle ne le savait pas. C'était comme ça.

-Je suis désolé Colonel. L'aile de mon rapace était abîmé j'ai dû basculer les moteurs sur le côté droit pour stabiliser et pouvoir apponter sur l'air en toute sécurité.

Son explication ne sembla pas satisfaire le Colonel. Elle semblait lui passer complètement au-dessus de la tête. Il s'était mis en tête de l'incendier et peu importe ce qu'elle pourrait dire pour sa défense, cela ne servirai à rien.
Il affûta les mécanos qui étaient restés trop longtemps à observer tous ce remue-ménage et ce retourna de nouveau vers Sharon qui avait pris quelques secondes pour souffler.

- Repos ! Faite moi votre rapport.

Sharon baissa enfin son bras. Elle détestait quand il faisait ce genre de choses. Un XO comme lui…quel plaie pour le Galactica. Il n'avait vraiment pas besoin de ça. Passer son temps à boire ou à engueler les autres. Sharon ne comprenait pas ce que le commandant Adama lui trouvait. Sans doute l'expérience. C'était un très bon XO il fallait le reconnaitre. Mais celle-ci ne faisait pas tous…Sharon repensa à Miller qu'elle avait récupéré au retour de la planète quelques temps plus tôt. Un être étrange et méchant qui avait réussi à évoluer dans la hiérarchie militaire. Le Colonel Tigh n'était pas pareil, mais une sorte de méchanceté gratuite était en lui et il s'amuser souvent à jouer avec les nerfs des pilotes. Il en jubilait.

- Une délégation de civil venu du s'entretenir avec le Commandant Adama à propos de la sécurité dans la flotte et…de qui va diriger les coloniaux.

Sharon savait que son explication allait mettre hors de lui le Colonel Tigh.

-…Ils veulent savoir si un gouvernement va être remis en place où si les militaires vont prendre le pouvoir…

L'expression qui s'affichait à présent sur le visage du Colonel faisait froid dans le dos. Il semblait prêt à sortir de ses gongs. Son visage devenait tous rouge et les iris de ses yeux noirs. Quand il était comme cela, il valait mieux éviter de le contredire. Heureusement que Kara sa meilleure amie n'était pas présente. Cela aurait fait l'effet d'une bombe à l'intérieur du vaisseau. Sharon attendit la réaction du Colonel. Elle sentit une goutte de sueur couler le long de sa tempe. Pourquoi le messager devait être elle. Elle déglutit aussi discrètement que possible en espérant ne pas recevoir le courroux qui allait s'abattre dans quelques secondes dans le hangar.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Lun 24 Aoû 2015 - 19:49

Le pilote se fondit en excuse, ce qui eu le don de particulièrement l'agacer. Il avait déjà eu une conversation avec elle et le Vieux il y a fort longtemps, quand elle venait à peine d'intégrer le Galactica. Dans les quartiers du Commandant, Saul et lui avaient essayé de lui mettre la pression et lui faire peur en menaçant de la relever de ses fonctions si elle n'arrivait pas à apponter correctement. Elle s'était améliorée depuis, mais égratignait toujours la piste régulièrement. Le Colonel avait entendu que certains appréciaient le Lieutenant à cause de ça. Lui ne voyait qu'un gâchis de temps et d'effort en réparation.

-Une délégation de civil venu du s'entretenir avec le Commandant Adama à propos de la sécurité dans la flotte et…de qui va diriger les coloniaux ... Ils veulent savoir si un gouvernement va être remis en place où si les militaires vont prendre le pouvoir…

Tigh serra les dents, mais tenta de garder son calme. Il savait que la question allait se poser à un moment ou à un autre. Bill était déjà soumis à beaucoup de pression, il n'avait pas besoin de ça. Saul respira profondément mais décida de ne pas s'énerver. Il malmenait déjà son équipage peu de temps après qu'ils aient perdus tous ce qui comptait pour eux. Pour une fois le Lieutenant n'était pas responsable, il la toisa simplement du regard.

Il n'avait pas bu une goutte d'alcool depuis le début des évènements sur Caprica. Il avait de jolies bouteilles qui l'attendaient dans ses quartiers, mais malheureusement il n'y allait que très peu, et c'était pour dormir quelques heures avant de retourner sur la passerelle de commandement. Et au vu de la situation, il ne se permettrait pas de boire comme un trou dans un moment comme celui-là. Bill le verrait tout de suite et n'accepterait pas. Mais qu'est-ce que sa bouche était sèche.

-Ces gens peuvent aller se faire voir. On a pas de temps à perdre avec leurs conneries. L'Humanité vient de se faire anéantir par les Cylons, mais ils pensent déjà à s'arracher la place du chef.

Il regarda la fameuse délégation s'éloigner au fond du hangar. Des gens dans un beau costume flambant neuf, les femmes bien maquillées et coiffées. Saul grogna d’écœurement. Ils feraient mieux de réfléchir à des choses plus intelligentes, travailler pour fournir à l'équipage du Galactica des munitions, des armes. Ce n'était pas le moment de former un Gouvernement, mais d'essayer de survivre pour ne pas finir comme les milliards d'humains qui avaient péris dernièrement. L'humanité avait été assez stupide pour négliger les Cylons et alors qu'il ne restait que 50.000 d'entre eux voilà qu'ils s’apprêtaient à faire de nouveau la même erreur. Il s'écarta du Lieutenant, cherchant le Chef Tyrol des yeux.

-Frak, j'ai soif.

_________________


Dernière édition par Saul Tigh le Mar 1 Sep 2015 - 2:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mer 26 Aoû 2015 - 20:16

- Colonel...

Sharon hésita un instant. Ce qu'elle allait proposer au colonel Tigh n'était pas très réglementaire. Mais au vue des événements et du poids qui pesait sur ces épaules, sans parler de son addiction à la boisson...il ne dirait surement rien et lui pardonnerai même peut être son nouvel accrochage.
Elle rattrapa le colonel et fit un bout de chemin avec lui.

- Colonel. J'aurais besoin de vos service de XO.

Elle ne savait pas comment l'attirer autrement. Le colonel s'arrêta et la toisa du regard. Sa voulait tous dire. Qu'est ce que vous me voulez encore j'ai des choses à faire. Voila ce qu'elle ressentait à ce moment présent. Elle devait se lancer.

- J'ai des papiers dans le bureau que j'aurais besoin que vous me signer pour les réparations de mon rapace.
Le chef Tyrol est occupé et je dois faire réparer mon rapace rapidement avant la prochaine mission.


Sharon entraîna le colonel derrière elle. une fois dans le bureau, elle lui tendit les papiers qu'elle avait besoin d'avoir signé.

- Je sais qu'on ne s'entend pas très bien colonel et que vous n'appréciez pas ma conduite...mais au vue des situations qu'ont vis en ce moment...j'ai pensé que nous pourrions peut être partager ceci.

Sharon disparut quelques seconds derrière une pile d’amas de ferraille destiné à la réparation puis réapparut avec deux verres.

- Je sais que ce n'est pas très réglementaire colonel. Mais on à tous besoin de sa ici. j'ai pensé que vous aussi.

La pilote lui tendit le verre d'hydromel attendant sa réaction.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mar 1 Sep 2015 - 2:59

Le chef Tyrol avait disparu, cet espèce de lâche ne voulait sûrement pas avoir à assister aux remarques amers du Colonel concernant la propreté et l’organisation de son Hangar.

- Colonel. J'aurais besoin de vos service de XO.

Saul leva un sourcil. Pour qui le prenait-elle ? Une femme de ménage ? Il ne procurait pas de services. De ses petits yeux noirs, il scruta le visage doré de la pilote, attendant ce qu'elle avait à dire.

- J'ai des papiers dans le bureau que j'aurais besoin que vous me signer pour les réparations de mon rapace.
Le chef Tyrol est occupé et je dois faire réparer mon rapace rapidement avant la prochaine mission.


Il s'attendait à ce qu'elle bégaie de peur, cherche ses mots. Mais il n'en fut rien, à sa déception. Il était vrai qu'elle n'était pas Lieutenant pour rien, celle là. Malgré tout, il la sentait hésitante. Il hocha la tête en grognant, puis la suivi. Pendant le trajet jusqu'à un petit bureau, il regardait les dizaines de mécaniciens et les pilotes s'agiter sur le Hangar. Il se demanda s'ils faisaient tous semblant d'avoir l'air débordé parce qu'il était sur le pont, ou s'ils avaient vraiment le cœur à l'ouvrage.
Ils arrivèrent dans le bureau du Hangar, et le Lieutenant ferma l'écoutille derrière lui. Tout ça ne plaisait pas au Colonel qui la voyait venir.

- Je sais qu'on ne s'entend pas très bien colonel et que vous n'appréciez pas ma conduite...mais au vue des situations qu'ont vis en ce moment...j'ai pensé que nous pourrions peut être partager ceci.

Il signa les papiers pendant qu'elle disparaissait derrière. Il leva les yeux au ciel, qu'allait-elle lui dire cette fois-ci ? Tout cela s’annonçait comme une discussion pénible et pleine de fragilité.

- Je sais que ce n'est pas très réglementaire colonel. Mais on à tous besoin de sa ici. j'ai pensé que vous aussi.

Elle était réapparu avec deux verres dans les mains, et une bouteille sous le bras. Saul cligna des yeux, espérant halluciner. Elle avait osé ramener de l'alcool devant lui. Pire, lui en proposer alors qu'ils étaient tous deux en service. Le Colonel serra les poings et la mâchoire, son cerveau était partagé. Son rôle de XO lui ordonnait de tout envoyer valser et de la coller au trou pour un tel culot, mais sa soif lui disait de succomber et vider cette bouteille. Il resta de longues secondes à fixer les verres en train de se faire remplir par le Lieutenant. Cette liqueur jaune ne pouvait être que de l'Hydromel. Pas forcément l'alcool le plus fort, mais sa saveur sucrée en bouche était agréable à siroter de temps à autre.
Il avait soif, sa gorge se fit encore plus sèche. Mais c'était mal, si Bill l'apprenait, il se prendrait une sacré rouste. En même temps, pourquoi Bill viendrait ici ? Il avait tant à faire sur le pont ... Il devait justement le rejoindre au plus vite, pour l'aider dans cette période de crise.

Mais après tout, l'Hydromel, c'est pas bien fort. Le Colonel arracha presque le verre des mains de la pilote et le bu d'un trait. Le liquide sucré et alcoolisé lui caressa le palais, et lui réchauffa la gorge. Enfin, après plusieurs jours d'abstinence, voilà qu'il pouvait enfin apprécier de nouveau un bon verre.
Un bref instant, il pensa à Hélène, et au plaisir qu'elle aurait eu à boire ce verre avec lui. Il chassa cette pensée avec une grimace ennuyée, et tendit son verre vers Sharon, afin qu'elle le ressert.

-Vous avez un sacré culot, ça on doit vous le reconnaitre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Sam 5 Sep 2015 - 19:14

Sharon ne connaissait pas personnellement le Colonel Tigh en dehors de ce qu'on avait raconté sur lui. Des problèmes d'alcoolisme et quelques soucis personnel avec sa femme. En dehors de sa, cet homme malgré sa mauvaise humeur récurrente et sa méchanceté gratuite savait bien faire son travail. Même très bien. Quel avait était son parcours. Comment avait il connu le commandant Adama et comment avait il atterrit XO au CIO. Intrigué par toute ses questions quel ce posé, Sharon bu une nouvelle gorgé de son breuvage. Elle l'avait créer à l'aide d'un vielle alambique qu'un autre pilote lui avait refourgué avant d'être muté sur un autre vaisseau. Les premières fois qu'elle avait tenté de faire de l'alcool sa avait était une catastrophe. Certain de ces camarades avait finis à l'infirmerie la gorge et les poumons en feu. Sur elle pourtant cela n'avait eu aucun effet. Elle ne comprenait pas. Ces camarades, dont Tyrol lui avait donné un coup de main plus tard pour doser le tous afin d'éviter quel ne tue quelqu'un sans le vouloir.

Sharon resservit Tigh qui attendait impatiemment avec son verre tendu. Elle jouait avec le feu, elle le savait. Il aurait pu l'envoyer au trou pour avoir proposé de l'alcool pendant le service. Encore plus à un officier supérieur. Forte heureusement son amour pour le breuvage avait éviter cela.
Une question cependant la tiraillé plus que les autres. Qu'étais devenu la femme de Tigh. Était elle resté sur Caprica ou avait elle pu rejoindre un vaisseau lors de l'attaque?

-Colonel...vous avez pu contacter votre femme? Elle était à l'abris?

Sharon était sincère dans sa question. Qui plus est, elle savait pertinemment que l'homme serait pire que tous si le reste du monde qu'il connaissait autrefois s'écroulé entièrement. Peut être ne restait il plus que sa femme pour lui rappeler tous cela. Il serait plus odieux qu'avant si plus aucun repéré ne le rattaché à quoi que ce soit.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mer 9 Sep 2015 - 23:52

Une fois le verre rempli, il le bu d'un trait, n'appréciant plus le goût du breuvage, juste la sensation de chaleur dans sa gorge et l'alcool envahissant doucement son esprit. Cet Hydromel n'était pas aussi bon que ce que jadis l'Humanité avait à offrir. C'était clairement de l'alcool de mécano fait dans un alambic bricolé avec des pièces de vaisseau derrière un hangar. Mais cette sensation lui manquait tellement qu'il ne risquait pas de faire le difficile.

-Colonel...vous avez pu contacter votre femme? Elle était à l’abri?

-De quoi est-ce que vous vous mêlez, Lieutenant ? Occupez vous un peu de vos fesses, grogna t-il.

Il fini son verre et le tendit encore pour qu'elle le serve. Pendant qu'elle versait le liquide dans son verre, il se racla la gorge. Il avait peut-être été un peu sec. Seulement, il refoulait tellement ses pensées vis à vis de ce qui était arrivé à sa femme que le simple fait que le Lieutenant Valerii l'évoque comme ça, naturellement, pendant qu'ils buvaient un verre, l'avait gravement irrité. Mais le Colonel ne doutait pas de l'innocence du pilote. Après avoir ravalé son amertume, il se ravisa et lui répondit sur un ton assez neutre.

-Elle était sur Picon au moment des attaques. Ils ont été attaqué quasiment en même temps que Caprica. Picon abritait le Centre Opérationnel de la flotte coloniale, la planète était donc une cible de choix pour les grille-pain. Tout a été dévasté par des bombes atomiques, la planète est 100% inhabitable maintenant. Même si elle était à l'abri, Ellen n'est sûrement plus en vie aujourd'hui.

Saul serra la mâchoire, vidant son verre d'un trait.

-Tous les gens de cette flotte on perdu des proches l'autre jour. La vrai question est : avez vous des proches qui ont survécu, Lieutenant ?

Il tendit à nouveau son verre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mar 15 Sep 2015 - 21:30

La question était peut être déplacé. Sharon n'avait pas chercher à gêner le Colonel. Elle voulait sincèrement savoir ce qui était arrivé à sa famille. Elle resservit de nouveau le Colonel. Il avait une bonne descente. Elle aussi. Le liquide lui brûlait légèrement la gorge mais l'alcool ne lui montait pas à la tête. D’ailleurs, elle n'avait jamais était saoul du plus loin qu'elle ce souvienne. Même Kara avait succombé plus vite et elle c'était chargé de la ramené dans ces quartiers. Une soirée plutôt mouvementé. Ou celle ci s'était encore une fois pris le bec avec le Colonel. Elle avait faillit finir une nouvelle fois au trou, mais Sharon avait réussi à calmer le Colonel qui était aussi imbibé que son amie.

Elle reposa sa choppe. Il était temps qu'elle arrête de boire. Ce petit moment partagé avec le Colonel lui avait laissé voir que sous la carapace, l'homme était là. Il avait du avoir une vie très dur pour être aussi peu empathique et aimable avec les autres.

- Non monsieur. Je n'ai personne de ma famille qui est survécus. Ma famille c'est le Galactica maintenant. Vous et le commandant êtes comme des pères pour moi et pour bon nombre de personne sur ce navire. On est pas toujours d'accord, mais ce n'est pas pour sa que vous n'êtes pas apprécié. Vous êtes un des piliers de ce vaisseau.

En y réfléchissant bien, Sharon pouvait remonter aussi loin qu'elle ce souvienne, mais les bribes d'images qu'elle avait de ses parents décédés trop était flou. Elle ne savait plus de quoi ils étaient mort. Une maladie il lui semblait. Emportés tous les deux alors qu'elle était encore jeune. Elle avait commencé son apprentissage militaire et quelques temps plus tard ils étaient partis. Elle avait alors terminé ses études ce qui lui avait permis de se concentrer sur autre chose que sur sa peine et avait été envoyé à bord du Galactica ou l'équipage était devenu sa nouvelle famille.

-Mes parents sont mort il y a bien longtemps. Ils on eu la chance de ne pas vivre l'apocalypse que les cylons nous on envoyé. Je pense à eux souvent et à toute les personnes qui on subit la haine des cylons. En particulier ce couple de personne d'une cinquantaine d'année. Je rêve souvent d'eux...Le lieutenant Miller était partit avec l'un des groupe de survivant et malheureusement personne n'a survécus sauf lui. Il y avait dans ce groupe un homme quinquagénaire. Sa femme qui avait était séparé de lui par le lieutenant Miller était partit avec moi dans mon  groupe. Avant le décollage du rapace, quant elle à vu que Miller était à bord et que personne d'autre ne l'accompagnait, elle est devenu hystérique et c'est jetée dehors. les cylons l'on abattu avant même qu'ont est eu le temps de fermer la porte....j'aurais aimé faire plus pour eux. Déja avoir était séparé avait était dur, mais là les deux étaient partis...au moins ils ce sont retrouvé ensemble sous le ciel de Kobol...si Miller ne les avaient pas séparé ils seraient toujours en vie si l'homme était venu avec moi...

Son visage ce crispa quelques secondes. La tournure de la conversation commençait à l’énerver. Elle ne voulait pas parler de Miller, mais tous s'étaient suivis. Elle préféra prendre sur elle pour ne pas enchaîner sur des choses qu'elle pourrait regretter par la suite.


_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mer 14 Oct 2015 - 1:58

Le Lieutenant s'arrêta de boire. Le Colonel ne l'avait jamais vu ivre, ou en train de rouler sous les tables. Elle devait être très raisonnable. Malheureusement pour elle, l'alcool était le seul vice envers lequel il était tolérant. Il l'était bien moins avec les appontages ratés. Mais il n'allait pas revenir sur le sujet.
La jeune femme évoqua le Lieutenant Miller, un nom qui n'était pas inconnu au XO du Galactica. Il se racla la gorge et malgré l'alcool lui montant doucement à la tête, essaya d'être le plus impartial possible.

-Écoutez, le Lieutenant Miller est un homme avec un peu de bouteille, il savait ce qu'il faisait. Si il est revenu sans son groupe, c'est qu'il n'a absolument rien pu faire pour empêcher leur disparition. De plus, parce que le quinquagénaire n'est pas monté dans le rapace, cela a permis un autre civil de survivre. Sa vie valait-elle alors moins que celle du quinquagénaire ? Seulement parce que lui n'avait pas pu être là avec son conjoint ? La question est compliquée, Lieutenant. Et ce qui est fait est fait. Même si je sais à quel point cela peut être frustrant, et que le Lieutenant Miller est un salaud fini.


Saul essayait de prendre le plus de recul possible vis à vis de ce qui lui racontait Sharon. Il en avait connu, des désaccords avec sa hiérarchie suite à des mauvaises décisions qui avaient couté la vie d'innocents. C'était malheureusement les aléas du commandement. Personne ne peut prendre les bonnes décisions tout le temps. Il saisit alors la bouteille qui commençait à se vider sérieusement et se resservit directement.
Le Colonel reposa son verre sèchement sur un atelier du hangar. Il s'essuya la bouche d'un revers de la main. L'alcool commençait à monter sérieusement, Bill allait encore lui remonter les bretelles. Mieux valait ne pas se montrer pour le moment. Il vit un regard du Lieutenant Valerii en coin. Elle avait l'air de le prendre en pitié. Il ne voulait pas de sa pitié. Ou était-ce un jugement, parce qu'il commençait à être éméché ?

-Qu'est ce que vous comptez faire, Lieutenant ? Raconter que son second s'est encore pinté en privé ? Que je passe encore pour l'idiot irresponsable auprès de tout l'équipage ? dit-il en ricanant, et sur un ton désagréable.

Il prit appui sur l'atelier derrière lui, alors que le hangar semblait commencer à tourner, ce qui lui donna une nausée immédiate. Il n'avait pas bu depuis un certain temps avec tout ce qu'il s'était passé, et il avait vite perdu la main. Lui qui était habitué à vider une demie bouteille par jour, voire une entière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   Mer 21 Oct 2015 - 17:39

- Non mon colonel. Ça vie ne valait pas moins qu'un autre. Ce n'est pas ce que je dit. Je dit juste que le lieutenant Miller était déjà réticent au fait de devoir prendre l'autre groupe pour tenter une sortie. Voilà ce que j'ai ressentis Colonel. Il est partit avec son groupe soit disant pour les sauver, et il revient sans personnes. Je dit juste que je trouve cela très étrange. Je peux convenir que les personnes âgées ou les trop jeunes n'est peu survivre mais là tous! Même les bons portant, les jeunes hommes et femmes capable de se défendre. Aucun survivant. Sauf lui. Je ne sais pas ce qui c'est passé la-bas mon colonel, mais j'ai de gros doutes sur les dires du lieutenant Miller. Il ne nous à rien expliqué au retour. Juste qu'ils étaient tombé dans une embuscade qu'il n'avait rien pu faire et qu'il avait réussi à sauver sa peau. Aucun détail. On ne sais même pas par ou les cylons sont arrivé, s'ils les ont pris en chasse, en sandwich ou autre! Comment il à organisé la défense, s'ils ont tenter de fuir vers le rapace. J'avais la responsabilité de ce groupe!

Se mit à crier involontairement Sharon.

- C'est moi qui est proposé à Miller de scinder le groupe en deux pour essayer de sauver tous le monde! Par ma faute, j'ai détruit des gens, des familles qui avait réussi à échapper à l'holocauste! Je m'en veux terriblement de les avoirs laissé au mains de Miller. C'est homme...dès le début de la mission des tensions sont apparut entre nous. Je vous le dit entre nous colonel. Je lui ai proposé plusieurs alternatives moins risquer aux décision qu'il prenait, mais aucune ne lui plaisait car il était un marine et qu'il savait ce qu'il faisait. Il nous a mit plusieurs fois en danger. Comment savoir qu'il n'a pas fais pareil avec ce groupe!

Ébranler par sa soudaine colère, Sharon se laissa glisser sur le sol de la pièce sous le regard ébahit du Colonel.
Elle était désemparer.

- La jeune Elora...je lui ai sauvé la vie. Miller voulait la mettre dans son groupe en partant j'ai refusé. Je ne sais même si elle à comprit à quoi elle à échapper...si elle s'en ai seulement rendue compte... J'ai vu dans son regard qu'il ne pouvait pas l'appréciait. Elle semblait lui taper sur le système. Et pourquoi avoir séparé volontairement deux personnes encore ensemble alors que plein d'autre était seul? C'est quoi son problème. Comment voulez vous qu'on lui fasse confiance! Elora ne voit t'elle pas à qu'elle point il peut être manipulateur! J'ai peur qu'il ne lui arrive quelque chose. Elle est trop gentil. Elle doit ce méfier de lui...

Le regard sombre, Sharon fixa le bout de ses chaussures.

Qu'est ce qui lui prenait de parler d'Elora avec le Colonel Tigh. Une larme coula sur sa joue. Son cœur était serré. Elle avait peur de perdre son amie. Leur relation particulière chamboulait la jeune femme. Elle sentait la politicienne s'éloigner. Au bord de rompre leur amitié naissante à chaque fois qu'elle la mettait en garde contre ce Miller. Avait elle oublié qu'elle lui avait sauvé la vie en l'empêchant de partir avec lui?
Sharon ce redressa. Le colonel commençait à tanguer sérieusement.

- Non colonel. Je ne ferais pas sa.

Elle lui tendit la main pour l'aider à se stabiliser.

- Je n'ai pas encore eu le temps de faire mon rapport. J'hésitais à écrire en détail ce qui c'est passé dans cette mission. Tous. Mais maintenant que je...que j'ai peur pour Elora...j'ai le sentiment que je dois la protéger de lui. Elle à l'air si innocente...Je ne comprend pas pourquoi il n'y a que moi qui trouve cette histoire louche!

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dur dur l'atterissage (PV Saul Tigh/ Sharon Valerii)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sharon Stone
» Livres de John Saul
» Sharon Tate
» Et si je devenais blonde ?
» Eddie Cochran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Jeu de Rôle :: BSG-75 Galactica :: Les Hangars-
Sauter vers: