Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [EVENT] Le Vaisseau Fantôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alden Cord
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Dim 8 Nov 2015 - 21:21

La progression était lente. Alden était trempé. Entre les traces de sang, les vapeurs gazeuses, le déclenchement des extincteurs, cette simple mission d’exploration devenait de plus en plus étrange.
Il réfléchissait en suivant les autres. Son esprit s’était dissocié. Il agissait par automatisme pour tout ce qui était la progression mais il essayait de mettre en ordre les différentes informations pour avoir un cadre cohérent.

Cela ressemblait de plus en plus à une maison fantôme. Depuis le débarquement sur ce vaisseau, les événements s’enchainaient logiquement voire trop logiquement. Cela rappelait à Alden les opérations d’infiltration sur Sagittaron : jouer sur les préjugés des gens pour mieux les amener où on voulait. Le mieux était lorsque l’infiltration débouchait sur un règlement de compte en interne.
Et ce qu’il vivait actuellement ressemblait trop à une manipulation. Le problème était pourquoi. Du pourquoi, il pourrait aller au comment. Quel intérêt d’amener 1 à 2 groupes de combat dans un environnement cloisonné et en provoquant la peur. Sauf à considérer qu’il y avait un autre ennemi, et la flotte n’en avait pas besoin, il fallait considérer que ce vaisseau était un piège. La seule raison de ce type de piège était d’observer l’adversaire, analyser les relations entre les personnes, les temps de réaction pour préparer des troupes et leur permettre d’anticiper sur l’adversaire.

Il avait entendu la remarque de Chan sur les gaz. Même si ces derniers pouvaient les déstabiliser, il était impossible de provoquer une hallucination collective de ce type. Chan ouvrit la porte du poste de commandement.

Lorsqu’il vit les traces de sang, il comprit :
« Lieutenant Miller, Je ne sais pas si vous en êtes conscient, ce vaisseau n’est qu’une sorte de labyrinthe pour rats de laboratoire et nous sommes les rats.
On nous a isolé, on nous envoie des informations stressantes : quelqu’un ou quelque chose est en train de nous étudier. Je parie ma solde que l’équipe alpha vit la même chose en ce moment. Le seul intérêt est de nous amener à notre point de rupture : je sais comment ça marche, c’est comme le bon flic et le mauvais flic. On vous bloque d’un coté pour mieux vous amener de l’autre. Plus nous allons rester, plus nous allons découvrir des choses étranges. Et arrivera un moment où nous commencerons à nous entretuer.
Vous êtes le chef de mission mais qu’elle est exactement notre mission : le vaisseau est exploré. Il n’y a pas de survivant alors autant rebrousser chemin »

Tour de Post : John, Collins, Sharon, Karl, Séréna, Fred, Grace, Alden,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Mer 11 Nov 2015 - 17:23

William ne décollait pas les yeux de l'écran Dradis. Saul passait de poste en poste pour superviser l'opération. Il se tourna vers Dualla pour lui aboyer :

-Toujours pas de contact de nos équipes ?

Dualla secoua la tête en se pinçant les lèvres. Cela faisait déjà plusieurs minutes qu'ils avaient perdu le contact avec l'équipe Alpha et Bravo. Saul serra la mâchoire et descendit près de William, se plaçant à côté de lui pour regarder le Dradis.

-Si jamais on les perds ...
-Je sais. Mais on a besoin de ces munitions, Commandant. Actuellement, la flotte est sans défense. On a à peine de quoi se défendre nous même.
-Tu pense vraiment qu'il y a des munitions, Saul ?
-Jusqu'à présent, je ne crois pas avoir vu les Cylons tirer nos propres munitions ...
-Tu pense qu'ils auraient pris le risque ?

Saul resta silencieux.

-Dans tous les cas, on doit les prévenir. Ils ne savent rien de ce qu'il se passe là dedans, ils sont en danger. On doit leur dire ce qu'on a découvert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
John Miller
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Âge du Personnage : 41
Surnom du Perso : Sharko-21

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Ven 13 Nov 2015 - 3:45

- Ce n'est pas normal lieutenant Miller. Il n'y a personne ici. Même pas un seul cadavre. J'ai peur que ce passage exigu nous oblige à avancer si quelque chose devait nous surprendre par derrière.

Seules quelques pâles lumières empêchaient le couloir d'être plongé dans le noir total, mais c'était surtout les lampes torches fixées aux canons des soldats qui leur permettaient de voir quelque chose. Miller en file de tête, avançait fusil levé dans l'étroit couloir de service. Un œil dans le viseur, l'autre alerte, scrutant le moindre mouvement devant lui.
Il ne releva pas la remarque du Lieutenant Valerii, se permettant même de lever brièvement les yeux au ciel. Ils avançaient à pas de loup, et malgré les frottements et les bruits de pas que faisait toute l'escouade, ils écoutaient le moindre bruit qui pourrait parvenir à leurs oreilles, signe d'un danger ou d'une menace.

Soudain, une porte se ferma derrière le groupe, scellant leur chemin d'arrivée. Quelques exclamations surprises émanèrent du groupe. Miller tendit l'oreille, agacé par les bruits de ses compagnons. Il distingua quelques cliquetis de l’autre côté de la porte, voire quelques impacts très succincts. Le marine rangea l'information dans un coin de sa tête et leva son fusil de nouveau devant lui.

-Continuez à avancer, grogna-t-il entre ses dents.

Main tendue, il la balança vers l'avant pour faire signe au groupe de suivre la progression. A peine eurent t-il l'occasion de faire quelques pas, que le groupe vit une ombre, un mouvement au détour d'un couloir un peu plus loin. Le sang de John se glaça. Alors que le cliquetis des armes que le groupe tendait derrière lui résonnait, Miller s'accroupit afin de leur offrir un champ de vision optimal, et entre autre, ne pas se faire tirer dessus.

Karl - "Lieutenant Miller ! Il y a quelque chose de ce côté se serais pas mal d’aller jeter un œil, c’est peut-être des survivants. Soit-on y va tous sois on dispatche le groupe en deux vous en penser quoi ?"

Visant là ou l'ombre avait bougée, Miller resta figé, le canon en joue au cas ou leur contact déciderait de sortir sa tête. Quelques-uns firent des remarques, mais Miller ne décida de répondre qu'au Lieutenant Agathon, agacé.

-Oui bonne idée, Lieutenant. Vous voulez dispatcher deux groupes dans quelles direction dans un couloir à sens unique ? On ne peut pas faire machine arrière, répondit-il d'un ton sec et avec un sarcasme à peine caché.

Il eut à peine le temps de finir sa phrase que l'aération du couloir qui émettait pourtant un vrombissement jusque-là ignoré par le subconscient collectif s'éteignit. Miller jeta un coup d’œil autour de lui, et compris. On était en train de jouer avec eux. Cela lui rappela quelques instants les exercices de gestion du stress qu'il avait passé en devenant marine. John se força à rester concentré.

Ils continuèrent à avancer un peu plus rapidement, pressé par l'air qui allait commencer à manquer au bout d'un certain temps. L'atmosphère se fit plus lourde, puis l'aération repris. Du fond de ce couloir interminable, des bruits métalliques leur parvenaient. Des commentaires émanaient régulièrement des membres du groupe. Miller pesta intérieurement, cette escouade de non-soldats était une vraie tannée à gérer.
Le système d’extinction se mit en marche, glaçant Miller en quelques secondes. Ils étaient passés de la fournaise à la pluie glaciale. Il jura, et aboya à son équipe d'avancer. Durant leur progression, Miller tenta d’autres contacts radio avec l'équipe Alpha. Toujours rien.

Arrivé au détour du couloir, le Lieutenant Agathon marcha sur une peluche. Miller eut à peine le temps de comprendre la situation que l'Enseigne Chan, une pilote qui les accompagnait, parla pour tous.

- Capitaine je vous suis reconnaissante de m'avoir sauvé la vie l'autre fois et je ne veux pas paraître déplacé, mais ça sent pas bon. Le vaisseau déconne complet, l'équipe Alpha n'est plus joignable, et certains de nos coéquipiers on crut voir des ombres. On trouve même des peluches! Mais qu'est-ce qu'une frakking peluche fait dans un conduit de service je vous le demande!

John ne répondit pas, ce qu'elle venait de dire relevait de l'évidence. L'asiatique se mis ensuite à élever le ton, commençant visiblement à perdre son sang-froid.

-Fermez la maintenant. Si un ennemi est proche, il va nous repérer en moins de deux avec vous, aboya-t-il sèchement au groupe.

Si un ennemi était proche, il devait bien rire, pensa également Miller.
Ils atteignirent enfin une porte manuelle, qui leur permettrait de sortir de cet enfer. Grace se permit de l'ouvrir et de les faire sortir en couvrant leurs arrières. En toute logique, ils auraient du continuer dans le couloir de service, mais le groupe commençait à taper sur les nerfs de Miller qui en plus de devoir gérer la possibilité de se faire descendre à chaque instant par une menace inconnue devait aussi régir un groupe indiscipliné et bruyant. Il se contenta juste d'assassiner la jeune femme du regard en passant devant elle.

Le groupe atterrit dans un des couloirs principaux du vaisseau. Rien ne sortait de l’ordinaire, mis à part des conteneurs agencé assez bizarrement. Comme déplacé à la hâte. Ils arrivèrent rapidement vers un panneau leur indiquant l'entrée du CIC. Miller cligna des yeux pour être sûr de bien lire. Le Centre de Commandement était déjà là ? Comment était-ce possible ? Il avait eu l'impression de passer moins d'une dizaine de minutes dans le couloir de service mais ils avaient parcouru le double. John lança un regard à la fois étonné et interrogateur au capitaine Collins qui était à ses côtés.

La porte était entre ouverte. Miller fit signe à Cord, Agathon et Brown de se répartir en deux groupes, en ligne de chaque côté de la porte. Une formation de d'intervention pour entrer dans une pièce possiblement remplie d'hostile. L'idéal aurait été d'avoir une grenade aveuglante, pour la balancer à l'intérieur avant d'entrer mais ils devraient faire sans. Miller jeta un coup d'oeil dans l’entrebâillement de la lourde porte mais aucun son ou aucun visuel ne le laissait supposer que quelqu'un se trouvait à l'intérieur. John décompta silencieusement avec Agathon jusqu'à 0 pour qu'il lui ouvre la porte et que Miller pénètre dans la salle suivi des autres.

0. Il entra, fusil d'assaut en joue, visant chaque recoin de la pièce pour trouver un hostile. Personne. Il fut suivi par le reste du groupe. Le CIC plus petit que celui du Galactica mais permettait tout de même à une bonne dizaine d'officiers d'opérer derrière des consoles et des écrans de toute sorte.

-Pièce sécuris...

Il réalisa. Du sang sur les écrans de contrôle, au sol, sur les murs. Des impacts de balle aussi. Miller baissa son arme, abasourdi. Il s'approcha d'une console et essuya une trace de sang du bout des doigts. Sur le bout des doigts de son gant, le sang était encore visqueux. Frais.

Le Lieutenant Cord, armé d'un sang-froid admirable, lui exposa sa vision de la situation :

« Lieutenant Miller, Je ne sais pas si vous en êtes conscient, ce vaisseau n’est qu’une sorte de labyrinthe pour rats de laboratoire et nous sommes les rats.
On nous a isolé, on nous envoie des informations stressantes : quelqu’un ou quelque chose est en train de nous étudier. Je parie ma solde que l’équipe alpha vit la même chose en ce moment. Le seul intérêt est de nous amener à notre point de rupture : je sais comment ça marche,  c’est comme le bon flic et le mauvais flic. On vous bloque d’un côté pour mieux vous amener de l’autre.  Plus nous allons rester, plus nous allons découvrir des choses étranges. Et arrivera un moment où nous commencerons à nous entretuer.
Vous êtes le chef de mission mais qu’elle est exactement notre mission : le vaisseau est exploré. Il n’y a pas de survivant alors autant rebrousser chemin »


Les yeux grand ouverts, bouche bée, progressant vers le fond de la pièce, écoutant la tirade du Lieutenant d'une oreille, John comprit ce qu'il savait déjà au fond de lui.

-Lieutenant ... C'est l'équipe Alpha.

Face à lui, derrière une rangée de console : un monceau de cadavres. Des soldats, pour la plupart. Des marines, habillés et équipés comme Miller. il y avait quelques pilotes aussi. Aucun doute, ils connaissaient leurs visages, ils étaient avec lui sur le Galactica. Tous morts. Certains n'avaient plus de visages, d'autres avaient les yeux grands ouverts.

Les impacts ne ressemblaient pas aux tirs automatiques des centurions qu'il avait croisé sur Caprica durant l'évacuation. Cela ressemblait plutôt à des tirs d'arme de poing. Des tirs d'humains, donc. Il était clair qu'ils avaient tous été pris par surprise, car ils auraient été en mesure de se défendre sinon.
Parmi les corps, un visage familier lui glaça le sang. Harlock. Un caporal qui l'avait déjà accompagné en mission. Miller se précipita et vérifia son état. Elle ne semblait pas gravement blessée, mais était dans les vapes. John la sorti du tas de morts, et la traina dans un endroit dégagé au centre de la salle.

-Doc ! Par ici !

Miller retourna vers le tas de cadavres, et inspecta tous les soldats attentivement. Un seul semblait encore respirer, mais était lui aussi inconscient. Son visage était inconnu à John. Il vérifia ses dogtags, il s’appelait Giles, soldats chez les marines. Miller, avec l'aide de Collins qui se trouvait là, le souleva et l'amena près de Kate Harlock, pour faciliter la tâche à Hardwick.
Le Capitaine Collins appela Miller. Il lui désigna sur un écran de contrôle les communications du vaisseau. Tout était brouillé, il ne pouvait même pas parler par les haut-parleurs du Genova. Puis, Collins pointa son doigt sur un autre écran. Miller devint blême. C'était un plan du vaisseau. Deux sections se démarquaient du reste. C'était le point d'entrée des deux groupes de reconnaissance du Galactica. Celui par lequel le groupe Bravo était entré, et celui de l'équipe Alpha, ils clignotaient en rouge. Dépressurisation.

Quelqu'un, quelque chose avait dépressurisé leur point d'entrée, qui était aussi leur porte de sortie. Cela expliquait la porte qui s'était fermée derrière eux dans le couloir de service. Elle isolait la section dépressurisée.

-Collins, Cord, essayez d'abord de rétablir les communications avec le Galactica en priorité. On doit les prévenir du danger, avant de penser à sauver notre peau. Ensuite on verra pour s'échapper, leur dit Miller rapidement mais fermement.

Puis, John se tourna vers le reste du groupe.

-Écoutez-moi, on a pas beaucoup de temps. Le Commandant Adama et le Colonel Tigh nous ont envoyé en mission de reconnaissance pour trouver des survivants, mais aussi officieusement pour trouver des munitions. Actuellement, le Galactica n'a pas de quoi se défendre contre les toasters. Si la flotte se fait attaquer, on meurt tous. Nous devons donc trouver des munitions. Le Genova est un cargo militaire, sa raison d'être est entre autre de transporter des obus, des missiles, des munitions pour une flotte. Collins et Cord vont rester ici pour rétablir les communications avec le Galactica. L'Enseigne Hardwick restera aussi avec les deux blessés afin d'essayer de les réanimer. Enfin, je resterais également dans le Centre de Commandement pour superviser l'ensemble des opérations. Nous serons le Groupe Rouge. Le reste du groupe, Vous serez le Groupe Bleu. Valerii, Chan, Brown et Agathon, vous convergerez vers le Hangar 1, à dix minutes d'ici. De là-bas, vous me tiendrez au courant des stocks de munition. Ensuite, vous vérifierez les Hangars 2 et 3, dans le même but. Chacun étant à cinq minutes l'un de l'autre. En attendant, on essaie de rétablir une issue de secours. Exécution !


Miller s'essuya le front d'un revers de la main. Pendant que le groupe Bleu sortait du centre de commandement. Miller se tourna vers les deux officiers s'affairant à rétablir les communications. La tâche serait longue et ardue, mais ils ne pouvaient pas laisser le Galactica envoyer plus d'hommes dans ce cercueil volant. Il referma la porte derrière le Groupe Bleu, la verrouilla et leva les yeux vers l'écran de contrôle du vaisseau. Pour le moment, ils étaient tous aveugles.

Tour : Mike, Séréna, Kate, Iago, Alden, John.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Collins
Capitaine de Cargo
avatar

Âge du Personnage : 40
Surnom du Perso : Old Boy

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Mar 17 Nov 2015 - 3:05

Mike sentit très vite que le groupe n'approuvait pas son choix de route.
Aucun d'entre eux ne dit quoi que ce soit, mais leur regards étaient clairs.
Le groupe avançait dans l'étroit couloir, par moment, ils étaient obligés de se courber en deux pour passer les intersections.
Soudain, un bruit sourd se fit entendre derrière eux. la porte qu'ils avaient franchit quelques minutes plus tôt venait de se refermer derrière eux.

Le lieutenant Valerri se précipita en arrière, essaya d'ouvrir la porte mais celle-ci resta close.
Mike resta interdit quelques instant, il sentit soudain une sueur froide parcourir son échine, il mit un genou à terre et regarda les câbles courant sous les grilles, il repéra celui qu'il cherchait et le suivit jusqu'à un boitier.
L'aiguille indiquait une tension maximum.
" Le système de fermeture hydraulique de secours... il ne se met en marche que pour une raison... une décompression" pensa t'il.
Il se releva alors que la jeune lieutenant passait en courant devant lui, croyant avoir aperçu une ombre à la prochaine jonction.

La tension devenait palpable parmi le groupe, elle monta encore d'un cran quand les ventilateurs s'arrêtèrent. L'air n'était plus recyclé, et un nuage de vapeur les envahit peu à peu. La visibilité chuta drastiquement.
Le groupe continua péniblement quand les ventilateurs se remirent subitement en marche, aussi soudainement qu'ils s'étaient arrêtés.

Mike jeta un rapide coup d'œil à Miller, son visage, d'apparence dur, le faisait ressembler à un chien de chasse à l'affut. Il était visiblement excédé quand aux diverses réflexions qu'il entendait de part et d'autres.

Mike passa sa main sur son front pour en chasser la sueur, il se sentait courbaturé et sa jambe commençait à le lancer de plus en plus.
Chaque pas lui devenait de plus en plus difficile.
Le système anti incendie se déclencha brusquement, il sentit un pluie glacée ruisseler sur lui. Miller pressa le groupe d'avancer plus vite
Le bruit des sprinklers étaient assourdissant mais quelque chose ne collait décidemment pas. Mike tendit l'oreille pour entendre le bruit qui accompagnait normalement les sprinkler mais rien. Aucune alarme incendie ne résonnait dans le bâtiment.
"ça colle pas, on veut nous faire flipper, rien de plus"

Après un temps qui lui sembla interminable, le groupe arriva enfin à la fin d'un couloir, Mike se redressa un peu et essaya d'étirer sa jambe endolorie.
Il vit le lieutenant Agathon se rapprocher de Miller tenant dans la main un petit jouet d'enfant. Miller n'eût pas l'opportunité de dire quoi que ce soit que l'enseigne Chan s'avança devant eux.

- Capitaine je vous suis reconnaissante de m'avoir sauvé la vie l'autre fois et je ne veux pas paraître déplacé, mais ça sent pas bon. Le vaisseau déconne complet, l'équipe Alpha n'est plus joignable, et certains de nos coéquipiers on crut voir des ombres. On trouve même des peluches! Mais qu'est-ce qu'une frakking peluche fait dans un conduit de service je vous le demande!

Mike regarda l'enseigne en silence, ça n'était ni le lieu, ni le moment de discuter de cela. Miller la remit à l'ordre en lui intimant l'ordre de la fermer.
Le groupe continua et arriva vers une ouverture manuelle.
Chan prit sur elle de l'ouvrir couverte par le lieutenant Valerii.

L'ouverture se fit dans un bruit grinçant et le groupe se retrouva enfin dans le couloir principale.
Le couloir était sombre, juste illuminé par le mouvement rotatifs des lumières de secours.
Mike regarda le sol et les murs détrempés mais rien ne laissait penser qu'il y eût un feu dans ce secteur.
Quelques conteneurs se trouvaient disposés en vrac dans un coin.
Le groupe continua et le CIC apparut enfin devant eux.
Miller le regarda avec un air surprit et interrogateur.
Mike s'avança à côté de lui et se contenta de lui répondre " raccourcis"

il se colla contre le mur alors que Miller et le reste du groupe se mettait en position, il sortit son arme et enleva le cran de sureté.
Brusquement Miller s'élança à l'intérieur suivit par le reste de l'équipe, Mike s'avança à son tour.

Les murs étaient criblés d'impacts, et certains écrans étaient maculés de sang.
Son regard se posa sur des formes grossièrement affaissées derrière une console, il se rapprocha lentement.
Il dût faire un effort surhumain pour réfréner son envie de vomir. Il entendit à peine le lieutenant Cord dire quelque chose, juste le son de Miller lui parvint.

-Lieutenant ... C'est l'équipe Alpha.

Il ne pouvait dégager ses yeux du tas de cadavres emmêler pêle-mêle les uns sur les autres.
Miller s'élança brusquement et tira une jeune fille du tas sanglant, il appela le doc et revint vers le groupe Alpha, par miracle, il trouva un nouveau survivant. Mike s'avança à son tour  le souleva doucement avec Miller et déposa le corps inanimé près de l'autre.

Mike sentit ses jambes se dérober sous lui et fût obliger de s'assoir à l'une des consoles.
"Ne lâche pas maintenant ! concentre toi sur autre chose!" pensa t'il.
il activa la console et entreprit de vérifier le système de communication, celui ci était complètement hors service, il pianota quelques ordres mais rien ne changea.
"Frak ! ça devrait marcher avec ça ! c'est comme si le système étais saturé!"
Il se pencha sur la console juste à côté, et lança une vérification des alertes du bâtiment, presque instantanément deux alertes apparurent.
L'une concernait la section où ils étaient arrivé et l'autre correspondait à celle du groupe Alpha.
Les deux blocs avaient été dépressurisés manuellement.
Il poussa un soupir " Miller, tu devrais venir voir ça... le système de communication intercom et longue distance sont complètement HS... et pour continuer dans les bonnes nouvelles, ont est coincé ici."

Miller devint blême, inspira longuement et répondit simplement d'une voix glacial

-Collins, Cord, essayez d'abord de rétablir les communications avec le Galactica en priorité. On doit les prévenir du danger, avant de penser à sauver notre peau. Ensuite on verra pour s'échapper

Il se tourna ensuite vers le reste du groupe

-Écoutez-moi, on a pas beaucoup de temps. Le Commandant Adama et le Colonel Tigh nous ont envoyé en mission de reconnaissance pour trouver des survivants, mais aussi officieusement pour trouver des munitions. Actuellement, le Galactica n'a pas de quoi se défendre contre les toasters. Si la flotte se fait attaquer, on meurt tous. Nous devons donc trouver des munitions. Le Genova est un cargo militaire, sa raison d'être est entre autre de transporter des obus, des missiles, des munitions pour une flotte. Collins et Cord vont rester ici pour rétablir les communications avec le Galactica. L'Enseigne Hardwick restera aussi avec les deux blessés afin d'essayer de les réanimer. Enfin, je resterais également dans le Centre de Commandement pour superviser l'ensemble des opérations. Nous serons le Groupe Rouge. Le reste du groupe, Vous serez le Groupe Bleu. Valerii, Chan, Brown et Agathon, vous convergerez vers le Hangar 1, à dix minutes d'ici. De là-bas, vous me tiendrez au courant des stocks de munition. Ensuite, vous vérifierez les Hangars 2 et 3, dans le même but. Chacun étant à cinq minutes l'un de l'autre. En attendant, on essaie de rétablir une issue de secours. Exécution !

Mike se redressa sur son siège et rebascula la console sur le système d'intercommunication "Alden, je vais essayer de relancer le système intercom, il a juste l'air d'avoir été saturé à la va-vite. Avec un peu de chance, ça le rétablira, du moins en partie.
Par conter, ça va lui demander un moment pour se réinitialiser. De ton côté essaye de voir si tu peux réaligner les déflecteurs"

Il activa les commandes, plusieurs autres consoles se mirent à clignoter faisant défiler des lignes de commandes.
Dans le même temps, il se mit à vérifier le système de caméra du vaisseau.
Comme il le pensait, il était également inopérant.
Il se leva et regarda autours de lui, avant de se diriger vers un panneau.
Il dévissa les attaches et retira délicatement le panneau.
Un ensemble de câbles et de fils électriques couraient le long de la paroi, Mike l'observa un moment et détacha un câble suivit d'un autre, puis il les fixa sur un autre support.
"T'es malin... mais t'es pas le seul..."
Avec précaution, il débrancha deux nouveaux câbles les dénuda avec précaution et les fixa ensemble.
Il soupira et retourna à la console, il lança la commande et le groupe rouge apparut sur une troisième console.
L'image était floue, l'écran laissait apparaître des tâches de sang.

"ça ne marchera pas pour tous les ponts, ni pour toutes les caméras, mais ont pourra aux moins les suivre un moment."

Les autres systèmes du vaisseau fonctionnait normalement, et il n'eût aucun mal à trouver le manifeste de chargement du vaisseau.
Il l'imprima et le tendit à Miller
" Si tu as d'autres infos sur ce qu'il y a à bord de ce cargo, c'est peut-être le moment de nous le dire tu crois pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séréna Hardwick
Enseigne 1re Classe
Enseigne 1re Classe
avatar

Âge du Personnage : 32

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Mar 17 Nov 2015 - 14:22

Après un moment de marche qui sembla durer une éternité pour Séréna, ils arrivèrent enfin dans le couloir principale du vaisseau. Ils passèrent devant des conteneurs qui semblaient avoir été entassés là. C’est alors que la porte du CIC fit son apparition. Ils se mirent tous en position de combats et pénétrèrent ensemble dans la pièce. Mike était resté à l’arrière pour les couvrir. Il les suivit après.

L’horreur se dessinait sous les yeux de la jeune femme. Des impacts de balles, par ci par là. Des taches de sang. Séréna déglutit avec peine. Elle n’avait pas vraiment l’habitude de voir des scènes comme celle-ci. Elle se demandait bien maintenant pourquoi, elle avait fait des études militaires. Elle le regrettait amèrement.

Pendant que Séréna observait la salle de contrôle, elle entendit le Lieutenant Miller l’appeler. Elle tourna la tête vers lui et remarqua qu’il tira vers elle, une jeune femme inconsciente. Séréna se précipita vers la blessée et commença à l’examiner. Elle s’affairait auprès de la jeune femme alors que Miller et Collins apportèrent un autre corps vers elle. Cool, elle avait deux blessés à gérer maintenant. Ils venaient de trouver l’équipe Alpha.

Elle se pencha alors vers Kate. Elle avait remarqué que le Lieutenant Miller semblait tenir à la jeune femme. Peut-être était-ce sa compagne ou bien une bonne amie. Tout simplement. Séréna ouvrit le gilet par balle de la jeune femme et regarda la ou les impacts de balles apparaissaient. Elle ne remarqua pas de traces de sang. Elle passa sa main pour vérifier, mais elle trouva les balles. Le gilet avait fait barrage. Ouf, Séréna était bien rassurée. Elle reprit le pouls du Caporal et constata que celui-ci était régulier. Harlock semblait tout simplement dans les vaps. Elle ouvrit son sac à dos et en sortit une fiole. Le caporal avait du être seulement sonné par l’impact des balles. C’était tant mieux. De la sorte, on ne pouvait déplorer sa mort. Alors que les autres membres de son équipe n’étaient plus. Séréna passa alors la fiole odorante sous le nez de la jeune femme et attendit quelques instants et refit la manœuvre. Elle lui parla en même temps.

-« Caporal Harlock ! Kate ! Veuillez vous réveiller. Ce n’est plus l’heure de dormir ! Nous avons besoin de vous ici. Allez, un petit effort ! » fit-elle par dire en lui assez une légère tape sur la joue.

C’est alors qu’elle remarqua les paupières se soulever. Séréna lui sourit et fit par lui demander :

-« Hé ! Ravie de vous voir parmi nous ! Restez un peu là et buvez ceci, cela vous requinquera. »

Séréna se leva, en emportant son sac et se dirigea vers le jeune homme qui se trouvait au coté d’Harlock. Celui-ci semblait blessé. Elle remarqua immédiatement la tache de sang sur le coté. Elle vérifia son pouls. Il était régulier. C’était bon signe. Le Docteur se retourna vers le Caporal et lui demanda :

-« Vous connaissez son nom ? »

Elle préférait poser la question plutôt que de regarder les plaques qu’il portait autour du coup. Généralement lorsqu’elle faisait cela, c’est que la personne était morte. Par superstition, elle préféra éviter. Bien évidemment, la jeune femme connaissait le nom de son équipier. Séréna hocha la tête en guise de remerciement et entreprit alors d’ôter le gilet par balle du soldat. C’était un marine en fait. Il fallait quand même avouer qu’il l’avait plutôt bien protéger. Les plus gros impacts se trouvaient vers son cœur et celui-ci battait toujours. En fait, il sembla qu’une balle est réussi à passer sur le coté, éraflant un peu profondément le jeune homme. Avec précaution, elle souleva le t-shirt et trouvait enfin la blessure. Cela semblait net et ne nécessitait pas de points de sutures. C’était déjà ça pensa-elle. Elle prit un désinfectant qu’elle passa sur la blessure à l’aide d’un coton. Ensuite, elle y posa un petit pansement avec du sparadrap. Cela devrait faire l’affaire. Maintenant, elle devait réveiller le jeune homme. Elle s’empara de la fiole qu’elle avait utilisé pour le Caporal et effectua la même opération.

Alors qu’elle s’affairait auprès de Iago, Miller expliqua le but de la mission. Ok ! On avait pas d’armes et à tout moment on pouvait se faire descendre par les toasters. Alors que le marine commençait à reprendre connaissance, elle entendit juste qu’elle devait rester avec les blessés. Si, il voulait ! Séréna ne comprenait pas ce que racontait Collins et pour le coup, elle préféra rester auprès de ses patients. C’était plus sure pour elle. Enfin, même si elle avait bien compris que la situation était critique. Elle se tourna alors vers Iago et lui dit :

-«  Vous êtes toujours avec moi !! Oui ! c’est bien. » dit-elle en souriant.

Elle fouilla de nouveau dans son sac et trouva ce qu’elle cherchait.

-« Tenez ! Buvez ! Ne vous inquiétez pas, c’est juste pour la douleur, vos reflexes seront toujours là ! » dit-elle dans un clin d’œil.

Tour :Kate, Iago, Alden, John, Mike, Séréna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Caporal
Caporal
avatar

Âge du Personnage : 33
Surnom du Perso : Emeraldas

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Sam 21 Nov 2015 - 13:33

[HJ : désolée pour l'absence, j'essaierais d'être plus présente ]

Pourquoi ça c'était passé ainsi, si mal, je ne saurais le dire. On m'avait donné des ordres et je les avais exécuté comme les gens normaux devaient le faire. C'était une nouvelle vie pour moi et j'essayais tant bien que mal de faire les choses de la bonne manière.
Et ça ne me réussissait pas. La preuve? Le carnage dans lequel je m'étais retrouvée. Si j'avais agis à ma façon, le résultat aurait été différent. Peut être...

J'avais l'impression que mon esprit tournait à cent à l'heure et de ne pas être présente. C'était étrange, je ne me sentais pas bien comme si les ténèbres m'entouraient. Ce n'était pas normal.
Puis une odeur et des paroles. La voix étaient inconnue, mais le nom oui.


Séréna Hardwick : Caporal Harlock ! Kate ! Veuillez vous réveiller. Ce n’est plus l’heure de dormir ! Nous avons besoin de vous ici. Allez, un petit effort !

J'ouvrais difficilement les yeux. Tout était brouillé. Mon cœur tapait fort dans ma poitrine. Le réveil et le retour à la réalité était dure.
Pour le moment mon esprit était sonné, j'avais du mal à réaliser où j'étais et ce qui se passait autour de moi.


Séréna Hardwick : Hé ! Ravie de vous voir parmi nous ! Restez un peu là et buvez ceci, cela vous requinquera.

La jeune femme m'avais donné un truc à boire ce que je fis sans trop réfléchir. Je n'étais pas en état pour ça.
Avec le temps, je reprenais mes esprits.  En regardant autour de moi je reconnu la pièce et le spectacle que j'y trouvais me fit frissonner. Tous semblaient mort, mis à part moi et le type allongé à côté de moi. Je ne me souvenais pas de ce qui s'était passé. Peut être avais-je été assommée dans les premiers ou mon esprit cherchait à me protéger d'un traumatisme que je serais pas en mesure de surmonter... Je n'en avais aucune idées et je savais que je devrais répondre à tout un tas de questions.


Séréna Hardwick : Vous connaissez son nom ?

Kate: C'est Iago.

Je lui répondit simplement, limite froidement. Je ne connaissais que son nom... Rien de plus. Je ne m'attachais pas aux gens. C'était inutile, surtout dans ces situations avec le danger ambiant.
Miller était là, je l'avais reconnu à sa voix et à sa façon de gérer les affaires.
Je me levais en douceur en gardant appuis sur la console qui était proche de moi. Debout, l'horreur de la pièce était encore plus perceptible. Et j'avais survécu à ça. Je devrais me trouver chanceuse mais je n'arrivais pas à éprouver la moindre émotion.


Kate: Ils sont tous mort...
Tous ça pour ça...
C'est quoi ce merdier dans lequel on nous a envoyer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Iago Giles
Soldat
Soldat
avatar

Âge du Personnage : 34

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Dim 22 Nov 2015 - 22:52

Ils avaient du accueillir un foutu paquet de monde au cours des heures qui avaient suivi l'évacuation de Caprica. Assembler tous ces gens, avoir autant de pièces rapportées dans un équipage qui jusque là ne faisait presque plus que du protocole, tout ceci avait fait passer les secondes pour des heures et relégué le sommeil et la détente au second plan. Au moment ou la flotte avait effectué le saut qui les avait éloignés pour de bon de ce qui avait été leurs foyers, leurs souvenirs, Iago était posté avec un autre marine, le soldat Winthorpe, devant les lourdes portes d'accès au CIC. Ils montaient la garde, au milieu de l'agitation sans précédent qui régnait dans les coursives. Par deux fois déjà, Iago avait du renseigner des péquins perdus dans le dédale du Galactica. Puis, ce saut.

Il avait fermé les yeux et attendu que la sensation désagréable qui accompagnait une telle accélération soit dissipée. Puis il avait rouvert les yeux, redécouvrant son fusil d'assaut, et coulant ensuite un regard à Winthorpe, lequel fixait le mur, l'air totalement perdu. C'était un bleu. Il choisit néanmoins de ne pas lui dire quoi que ce soit; Les jeunes devaient apprendre à la dure, et ce n'est pas trois mots d'encouragement qui allaient influer sur sa survie dans cette guerre. A travers la porte, ils ignoraient bien sur tous deux ce qui se tramait dans le CIC. Mais dès lors que le message du XO fut retransmis, Iago fit signe a son jeune collègue de se mettre en marche fissa vers le hangar.

- On est non affectés nous ?

- Ouais. Bouge.

L'autre suivit son aîné sans discuter, les deux marines faisant claquer leurs bottes à une cadence impressionnante vers ce qui promettait d’être une autre tannée, à l'humble avis de l'Aquarien. Arrivés sur place, il eut le temps de constater qu'une marine inconnue était membre de son groupe, ainsi que le soldat Winthorpe, d'ailleurs, et qu'ils allaient entrer dans le Genova à un point distinct de celui ou entrerait l'autre équipe. Rien de bien étonnant, mettre tous ses eux dans le même panier en terrain hostile était tout sauf une bonne idée. Calant son fusil d'assaut entre ses jambes, une fois installé dans le raptor, il attendit patiemment que tout le monde monte, et soupira à la perspective de cette "randonnée"...

~~

Le réveil fut, disons, cotonneux. Pas assez néanmoins pour qu'un violent élancement de douleur ne vienne ternir sa vue brouillée. Il aurait presque pu voir des étoiles derrière ses paupières, qu'il referma aussitôt.

-«  Vous êtes toujours avec moi !! Oui ! c’est bien. »

Ce qui était bien dans tout cela, il n'en avait pas la moindre idée. Respirant lentement, il fit une analyse mentale de son état, et en parvint aux mêmes conclusions que la femme médecin qui tentait de le sortir du coltard. Il s'était pris deux sifflantes, une au niveau du cœur, sans dommages puisqu'il avait eu l'intelligence de mettre en joue son agresseur avant d’être mis KO, et l'autre avait éraflé ses cotes. Et son doux souvenir lui faisait un mal de chien.
Il finit néanmoins par ouvrir les yeux, découvrant le CIC du Genova, ou plutôt sa version art et essai. Le résultat était proprement frustrant. Passant outre la blondinette et sa fiole d'éther, au premier plan, les yeux curieusement vivaces pour un type passé tout près de manger les pissenlits par la racine, Iago étudia la pièce. Il remarqua le caporal Harlock, et s’apprêtait à tenter de compter les corps entassés plus loin lorsqu'on lui fit la suggestion de boire un flacon. Quel flacon ? Son regard revint à la blondinette. Sérieusement, il avait le temps de boire de la tisane ? Et en plus de ça, il avait paumé son usine a plombs portative, autrement dit son précieux fusil d'assaut Mark V. Il contint tant bien que mal son envie de hurler sa joie et articula faiblement un

- Merci.

De circonstance, dégustant par la suite la tisane proposée par la seule, l'unique médecine militaire coloniale. Ou ce qu'il en restait, c'est à dire une gamine fraîchement émoulue de l'académie, à priori. Le goût était extrêmement acide, et l'arrière goût infâme. Et d'ailleurs, ne rendant pas le clin d’œil de la jeune médecin, il entreprit de rassembler ses souvenirs. Juste à temps pour entendre Harlock lancer, à qui voulait l'entendre, qu'« ils » étaient tous morts. Winthorpe, les deux mécanos, le médecin et la tunique bleue, là, toute harnachée pour l'occasion. Le capitaine Sheridan, ou un truc du genre. Celle là, il l'avait vue ouvrir le bal en se mangeant un marron en plein front. Mais ils n'avaient pas eu le temps de la pleurer, puisque dans la foulée, Winthorpe s'était mis à danser le curieux ballet de qui se fait aligner par un fusil automatique, et alors qu'il s’apprêtait à appuyer sur la détente, ayant ajusté la mire sur une... gamine. Quinze balais au plus. Et il avait hésité, ce qui s'était au final révélé être un mauvais réflexe. Game over. Kaputt.
Et c'était le résumé passionnant d'une attaque éclair, à en juger par le nombre de coloniaux raides. Il avait grommelé dans sa barbe en constatant que Sheridan se ruait tout de go sur l'écran Dradis dès leur entrée dans le CIC, sans prendre le temps de sécuriser la pièce. Se désintéressant de la situation, il avait simplement pointé son arme, en joue, vers la porte. L'autre porte. Il aurait pu se faire un carton si ils s'étaient pointés par là.

- Ils sont cannés, ouais.

Marmonna t'il dans la direction générale de sa co-survivante. Il regarda ensuite, bien plus vif encore, vers les trois autres personnes encore vivantes dans la salle. Trois types, dont l'un était clairement un gradé de sa propre espèce, un Marine. Il espérait vraiment que celui là saurait faire son boulot, même si à vue de nez, un seul type armé et deux complètement absorbés par les consoles Dradis, c'était pas jouasse. Il leva un sourcil, prélude à l'effort, rajusta son gilet puis entreprit de se mettre debout. Pénible, comme manœuvre. Il eut un rictus vers le médecin.

- Merci Doc.


Il s'éclaircit ensuite la voix. Et vérifia par là même le titre approprié pour s'adresser à l'officier via l'insigne sur son col.

- ...Lieutenant, soldat première classe Giles au rapport. Quels sont vos ordres, si j'peux me rendre utile ?

Et il resta simplement là, dos droit. La pièce tournait. Il détestait par dessus tout ne pas pouvoir braquer une arme sur la porte. A trois marines entraînés et informés, ils auraient sans doute pu aligner ces enfoirés si la porte avait fait ne serait-ce que mine de s'ouvrir. Quelque chose lui soufflait cependant qu'ils étaient tranquilles… Pour un bref moment. Il était parfaitement conscient que le médecin, derrière lui, trouverait sans doute quelque chose à redire au sujet de sa volonté de participer à nouveau activement à la mission si peu de temps après une telle blessure.

Tour : Alden, John, Mike, Séréna,Kate, Iago,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saul Tigh
Colonel
Colonel
avatar

Âge du Personnage : 55
Surnom du Perso : XO

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Sam 28 Nov 2015 - 11:08

Depuis quelques instants, toute la passerelle de commandement s'était tu. Tous regardaient l'écran Dradis, en particulier le point vert du Genova. Il n'y avait plus rien a faire à part attendre une réponse. Les escadrilles de Viper étaient dans leurs tubes de lancement, parés à décoller au moindre problème. L’infirmerie se tenait prête à accueillir le moindre blessé revenant du Genova. Des escouades de Marines avaient été rassemblés pour donner l'assaut sur le mystérieux cargo une fois que la voie aurait été dégagée par les éclaireurs. Maintenant, tous attendaient dans l'incertitude.

Soudain, le Lieutenant Dualla sursauta. Elle reçu brièvement des transmissions en provenance du Genova.

-Commandant, je reçois des bribes de communication du Genova. C'est crypté, mais je crois qu'ils sont entrain de passer outre !

-Mettez les sur haut-parleur ! aboya le Commandant Adama.

Tout l'équipage retint son souffle.

-Galactic... ... alactica, vous me r...cevez ?

Le Commandant décrocha alors le combiné afin de répondre.

-Ici Adama.
-Commandant ! Ici l... Miller. On a du mal à .... contacter. Quelque chose brouille le signal.
-Lieutenant, quelle est votre situation ?
-Commandant, l'Escouade Alph... décimée. Il n'y a que deux survivants. Mon escouade va bien. Je ne sais p... combien de temps la communication va tenir. Collins, gardez moi le signal aussi longtemps ... possible !

Saul échangea un bref regard avec William Adama. Il était temps de leur dire ce qu'ils venaient de découvrir sur le Galactica.

-Lieutenant, le Genova et son équipage est porté disparu depuis deux semaines !
-...
-Lieutenant, vous me recevez ?
-Répétez ...alactica, on vous reçois mal.
-Le Genova est porté disparu depuis deux semaines ! C'est probablement un piège ! Rentrez aussi vite que possible.

-On les a perdu Commandant. Je ne sais pas si ils ont bien reçu ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlestar-galactica.fr.tc/
John Miller
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Âge du Personnage : 41
Surnom du Perso : Sharko-21

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Sam 28 Nov 2015 - 13:20

John faisait des allers retours entre la porte d'accès à la salle de Commandement et les blessés en attendant qu'ils émergent. L'enseigne Hardwick s'affairait à leur faire reprendre connaissance. Le Marine ne pouvait s'empêcher de lancer des regards impatient à Collins et Cord. Il fallait contacter le Battlestar au plus vite, et avoir un accès aux caméras du vaisseau au plus vite. Voyant Collins s'agiter à sa console, Miller s'approcha des deux techniciens du moment.

"Ça ne marchera pas pour tous les ponts, ni pour toutes les caméras, mais ont pourra aux moins les suivre un moment."

Miller se pencha sur la console pour voir une image floue du petite groupe Bleu progresser dans un couloir.

-Bon boulot les gars, maintenant il faut qu'on contacte le Galactica et qu'on demande une assistance.
"Si tu as d'autres infos sur ce qu'il y a à bord de ce cargo, c'est peut-être le moment de nous le dire tu crois pas ?"

John haussa les épaules en lisant le manifeste du cargo.

-Rien du tout Capitaine, juste de gros obus pour le Galactica, et pour percer du Cylon. Et quelques munitions pour nous les Marines, en appoint.

De l'autre côté de la salle, Harlock semblait émerger doucement. Miller la rejoignit et s'accroupit à côté d'elle. Il ne l'avait vu que très peu de fois, mais ils avaient fui de Caprica ensemble il y a peu, et même s'ils n'avaient jamais vraiment eu l'occasion de discutailler ensemble, Miller s'inquiétait de l'état de la jeune femme.

-Ils sont tous mort...

John s'approcha d'elle.

-Ça va maintenant, t'es avec nous.

John essaya de lui faire un sourire rassurant, une des compétences qu'il ne maitrisait pas, puis retourna vers les commandes de Mike et Alden. Les deux bougres s'affairaient à la tache, coupant des fils, en raccordant d'autres. Miller avait la migraine pour eux, tout cela semblait bien compliqué.

Soudain, les hauts parleurs se mirent à grésiller. Étonné, Miller interrogea les deux techniciens du regard. Il se précipita sur le combiné pour tenter de contacter le Galactica.
Après avoir échangé les politesses habituelles, le sang de Miller se glaça aux révélations du Commandant.

-Lieut... Genova et son équipage ... deux semaines ...
-Répétez Galactica !
-Lieutenant, ... me recevez ?
-Répétez Galactica, on vous reçois mal.
-Le Genova ... porté disparu depuis deux semaines ! C'est pro... un piège ! Rentrez auss... possible.

Soudain la communication se stoppa net, suivi d'un larsen que Collins coupa immédiatement. Miller resta figé quelques instants. Soudain, le Dradis du Genova émit quelques bips. Le Galactica et le reste de la flotte étaient en train de s'éloigner.

-Mais qu'est ce qu ... Qu'est-ce qu'ils font ?

Miller était bouche-bée. Il essaya de garder néanmoins la tête froide.

-Collins, Cord, il va falloir se dépêcher, ça commence à sérieusement sentir mauvais.

Tour : (Alden), Mike, Séréna, Kate, Iago
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alden Cord
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Dim 29 Nov 2015 - 11:31

"Bordel!!!!" criait mentalement Alden. Cela faisait des années qu'il n'avait pas fait d'électrotechnique. Shunter, relier, isoler des fils uniquement avec l'équipement de combat n'était tout à fait dans le manuel. Il sentait les coupures sur ses doigts.

Il n'échangeait que des bouts de phrases avec Collins. Il s'agissait de travailler vite et sans filet. Ce vaisseau était un putain de piège.

Il souffla un bon coup lorsque la liaison radio fut enfin rétablie. L'échange fut bref. Le Galactica venait de donner l'ordre d'évacuer. Mais le Dradis indiquait qu'il s'éloignait. En plus, leur montage de fortune venait de s'arrêter dans une gerbe d'étincelle.

"Collins, Cord, il va falloir se dépêcher, ça commence à sérieusement sentir mauvais."
Alden regardait les écrans de contrôle activés. Le groupe bleu semblait avoir trouvé quelque chose ou quelqu'un plutôt. Il se mit à pianoter sur le clavier que la console de maintenance à la recherche d'un plan.

"Collins, venez voir. Je pense que j'ai trouvé le plan des gaines de ventilations. Si je comprends bien, on est pas si loin que cela de l'équipe bleue"

Cela semblait jouable sauf qu'il y avait 2 gros problèmes: le premier, il fallait traverser une zone quasi-totalement à découvert et le second et non des moindres, il y avait des blessés à transporter.

Alden se tournait vers Miller en attendant une réponse. Il espérait qu'il avait compris qu'il faudrait prendre des décisions qu'on n'espérait ne jamais avoir à prendre lorsqu'on commande.

"Alors, on la joue comment?" demanda-t-il en se tournant vers Miller.

Tour : Mike, Séréna, Kate, Iago

PS: désolé pour le retard ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Collins
Capitaine de Cargo
avatar

Âge du Personnage : 40
Surnom du Perso : Old Boy

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Lun 7 Déc 2015 - 2:13

Mike regarda Alden avec un sourire quand la communication avec le Galactica fût rétablie.
Il l'écouta d'une oreille et se remit à pianoter sur une console tout en surveillant du coin de l'oeil, la progression de l'équipe bleue.

La communication avec le Galactica ne dura pas plus de deux minutes, mais deux éléments lui glacèrent le dos: le Genova avait disparu depuis déjà deux semaines et la flotte commençait à s'éloigner.
" Ils nous ont envoyé dans un piège à con ! "
pensa t'il.
Ses mains se mirent à trembler, alors que Cord l'appela

"Collins, venez voir. Je pense que j'ai trouvé le plan des gaines de ventilations. Si je comprends bien, on est pas si loin que cela de l'équipe bleue"
Mike s'approcha de l'écran " Oui c'est les gaines de ventilation, on se trouve ici et le groupe bleue se trouve dans ce compartiment" il se remit à pianoter, et plusieurs schéma apparurent à leur tours sur l'écran.

"On peut les rejoindre en passant aussi par ces gaines de maintenance, c'est étroit et plus long, mais un peu plus facile pour les blessés."

Il se rendit ensuite sur une autre console et afficha une situation des navettes de secours, un plan en coupe du cargo se forma, sur lequel, on pouvait voir cinq secteurs en train de clignoter, et deux rouges vifs.

il se tourna vers Miller et Cord, " Venez voir, ces cinqs points clignotants sont les sas des navettes de secours, ça signifie qu'elles sont vides.
Les deux zones rouges sont les secteurs dépressurisés où les raptors se sont ammarés... Il reste pourtant cette zone ci..."
il pointa un point sur l'écran " C'est une petite navette de transport servant principalement au transfert du fret de petite taille, on l'appelle communément la mule... on ne peut pas l'activer d'ici, mais de la passerelle uniquement." Il se redressa afin de soulager son dos " Je ne sais pas si on peut tous y tenir, mais aux moins les blessés et le doc pourront s'en sortir... ça n'est pas brillant, mais c'est la meilleure option que je vois"
Un bruit de système se remettant en route se fit entendre, signifiant que le système d'intercommunication venait de se réinitialiser.

" On peut rejoindre le groupe bleue en passant soit par les gaines de ventilation, soit par le conduit de maintenance, ensuite, je me rends sur la passerelle, j'active la mule et on se retrouve tous là-bas... Il faudra aussi un pilote avec moi sur la passerelle."

Tour : Séréna, Kate, Iago, Mike
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Caporal
Caporal
avatar

Âge du Personnage : 33
Surnom du Perso : Emeraldas

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Ven 11 Déc 2015 - 9:32

Je me reprenais peu à peu et être de nouveau en état de réfléchir et de comprendre ce qui se passait était très agréable. C'est quand il nous manque quelque chose qu'on se rend compte à quel point c'est important.
J'étais saine et sauve et quand je regardais es autres je rageais intérieurement que ça se soit passé ainsi. En regardant et en écoutant ce qui se passait autour de moi je comprenais que nous n'étions pas sortit d'affaires et ça bougeait.
Ils arrivaient à communiquer avec le Galactica et... Non en réalité. Rien n'allait dans ce fichu vaisseau... C'était le gros merdier et je sentais qu'il allait falloir le remettre en état et le reprendre en même temps. C'était un sacré programme
.

Miller s'approcha de moi et semblait avoir été inquiet à mon sujet a sa manière. Il était l'un des rares hommes que je connaissais sur cette flotte et même si nous avions peu travaillé ensembles je lui faisais confiance. Nous partageons la même vision des choses en mission : efficacité.

John Miller : Ça va maintenant, t'es avec nous.

Kate: oui ça va mieux. Je repris mes esprits. Mais nous sommes dans un beau merdier. Je n'ai pas d'informations sur ce qui c'est passé j'ai été mise K.O. dès le départ.
Désolée.


Voir Miller sourire était étrange vu les circonstances. Il y aurait peut être quelque chose d'intéressant à voir en faisant mieux connaissance avec lui mais plus tard, ailleurs, dans de meilleurs conditions.

Un inconnu, un certain Cord parlait de l'équipe bleu et d'une possibilité de les rejoindre par les gaines de ventilation. Mais pourquoi passer par là? Il y avait des sas. A moins qu'il y ait des avaries importantes...
Un autre, Collins, le commandant du vaisseau sur lequel nous étions donna d'autres informations importantes. Les zones où les rapaces étaient arrimés étaient dépressurisés et seul un endroit était utilisable avec une navette.
Mais ça sentait le piège à plein nez.
Là je sentais que c'était à moi de jouer...


Kate : Excusez-moi.

Je m'approchais de Miller, Collins et Cord.


Kate : je ne sais pas pour vous mais je trouve que ça sent le piège à plein nez.
Un seul moyen de partir, les zones d'où nous venons sont dépressurisées C'est bizarre non? C'est à croire que je ne sais pas qui veut qu'on aille là bas...
Et comme vous le dites il n'y a peut être pas assez de place pour qu'on tiennent tous avec les rescapés.
J'ai donc une idée à vous soumettre.
Déjà savez-vous ce qui a provoqué la dépressurisations des quais d'amarrage des raptors? S'il s'agit de simplement refermer des portes manuellement je peux m'en charger avec un scaphandre. C'est pas bien compliqué et je sais comment on fait. C'était mon boulot avant... Foutre le bordel sur les vaisseau qu'on arraisonne pour faire peur à l'équipage pour prendre les cargaisons tranquillement sans bains de sang.

Puis je jetais un coup d'oeil aux autres, au médecin et à Iago.

Kate: Aussi, pour ce qui est du combat dans un vaisseau, les couloirs et les tunnels. Favorisez les armes de poing. C'est plus maniable qu'un fusil dans un endroit restreint.

Séréna ?, Iago, Mike, Cord, Collins, Kate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Iago Giles
Soldat
Soldat
avatar

Âge du Personnage : 34

MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    Sam 9 Jan 2016 - 23:30

La tension était palpable dans la pièce, et Iago était encore franchement embrumé, même si sa volonté l'aidait à se tenir le dos droit. L'adrénaline de la situation avait d'ailleurs quasiment supprimé la douleur au niveau de sa blessure aux cotes. D'ailleurs, sa tentative de communication avec l'officier supérieur, Miller, donc, si il avait tout compris, s'était soldée par un échec. Il avait la gorge terriblement sèche, et si il avait eu un instant l'impression d'avoir articulé convenablement, il finit par se dire qu'il n'avait fait qu'émettre un faible coassement et qu'il était, de fait, planté au milieu de la salle comme un poids mort. Il dut se faire violence afin de couper court à son inanition, se forçant à réfléchir à la situation. Le message avait été bref, mais très parlant. Ils étaient dans une situation critique, bien que l'escouade qui était arrivée pour les tirer de là, lui et le caporal Harlock, soit armée en en bonne santé. Lui-même essaya de visualiser ce qui pourrait lui servir à sauver sa peau en cas de confrontation, et il se baissa tout en réfléchissant, ses doigts se serrant finalement autour de la poignée de son couteau, dans sa botte.

C'était un couteau tout sauf réglementaire, puisqu'il s'agissait en fait d'une sorte de long poignard usité par les marins sur la cote aquarienne depuis des générations. Ces armes servaient tantôt à terminer des rixes (par la mort d'un des combattants) ou a écailler et vider le poisson, la plupart du temps. Si c'était « probablement » un piège, il faisait davantage confiance à cette lame qu'à un fusil d'assaut. Dans sa jeunesse, il avait appris à manier ce poignard précis, et, s'il n'avait jamais porté de coup mortel, sa valeur dissuasive avait souvent servi à détourner l'attention de ses adversaires afin de leur infliger une clé de bras bien solide. Iago savait se battre au corps à corps, mais de la façon sans foi ni loi de ceux pour qui la mer est le seul horizon et la seconde amante. Tirant le poignard de sa botte, il reporta son attention sur les autres personnes de la pièce tout en faisant jouer la lame entre ses doigts gantés. L'effet calmant fut immédiat, et il put saisir toutes les subtilités de la conversation en cours, sans pour autant vouloir y participer. Chacune des personnes présentes pouvait se valoir d’être son supérieur hiérarchique, aussi il se contenterait de suivre.

Il remarqua d'abord que la flotte s'éloignait, puis écouta posément les plans énoncés par les deux gusses qui s'affairaient au Dradis, qu'il avait mentalement notés comme se nommant Cord et Collins. Les conduits de ventilation. Avec, en plus, une notion de transport de blessés. Il se sentait parfaitement en état de se transporter tout seul, mais là encore, sa fierté et le fait qu'il venait de sniffer la potion du doc devaient jouer. Néanmoins, une troisième personne vint se joindre a la foire en proposant un plan B. Durant l'énoncé, Iago haussa au moins trois fois les sourcils au maximum, dans une expression qui, chez lui, voulait dire qu'il était absolument perplexe. Des scaphandres ? Des armes de poing prioritaires ? Il avait son poignard. Pourquoi pas, après tout. L'idée lui plaisait.

- Ouais.

Il se rendit aussitôt compte, parce que ça résonnait dans la pièce, qu'il l'avait dit tout haut, et de façon parfaitement audible, cette fois-ci.

- J'veux dire, ouais, je plussoie. Quant au plan du caporal, j'veux dire.

Ses yeux, aussi mobiles que deux billes lancées à pleine vitesse dans une cour de récréation, couraient d'un protagoniste à l'autre. Dans tous les cas, il était parfaitement capable de se déplacer tout seul. En revanche, ces mots qui n'apportaient strictement rien à l'équation était très inhabituels chez lui et étaient donc un signe qu'il était en train de planer un tantinet sous les effets du remède du doc. Il baissa rapidement les yeux et se remit à triturer son couteau, marmonnant pour lui-même que la prochaine fois, il se retiendrait de l'ouvrir. Il avait donc l'air timbré, comme d'habitude. Mais ce malaise pouvait être passager, dans le cas ou ils mouraient tous dans les dix prochaines minutes. Ce qui était probable. Un sourire lui effleura les lèvres à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT] Le Vaisseau Fantôme    

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Le Vaisseau Fantôme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les fantômes en Normandie!
» fantômes
» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
» Casper le gentil fantôme
» vaisseau éclaté dans l'oeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Jeu de Rôle :: Espace Intersidéral-
Sauter vers: