Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maître du Jeu
Personnage Non-Joueur
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   Ven 28 Aoû 2015 - 13:33

Alors que tout l’équipage montait dans l'appareil, le Lieutenant Taylor aux commandes du rapace déglutit. Les indicateurs lui montraient qu'un de ses moteurs avait perdu de la puissance, probablement touchée par une rafale. Il était impossible de décoller en l'état. Totalement paniqué, il se retourna vers l'équipage et les survivants :

-Je peux pas décoller, on est trop lourds ! Il faut que quelqu'un descende !

La panique saisi alors tous les survivants, alors que la barre que le Lieutenant Miller avait placée entre la poignée des portes commençait sérieusement à se tordre. Les Cylons essayant de forcer la porte et promettant une mort certaine à quiqonque descendrait du rapace.

_________________


Le Maître du Jeu est un Compte pouvant être utilisé par chacun des membre de l'équipe du forum.
Pour plus d'informations, requêtes, critiques ou autres, merci de vous adresser à l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   Sam 29 Aoû 2015 - 17:18

Le groupe de civil, dont Elora et Louis faisaient partie, se cachèrent derrière Sharon et Kate, comme celles-ci lui avaient demandé. Louis avait vu juste, les cylons étaient au même étage qu’eux. Elle déglutit difficilement. C’est alors que Sharon demanda par l’intermédiaire de son talkie walkie, de l’aide à Miller. Elora fronça les sourcils se demanda pourquoi ? Elle observa attentivement Sharon, alors qu’elle essayait de comprendre. Le groupe deux faisait-il demi tour enfin de compte ? C’était il passé quelques choses ?
Elora ne remarqua pas le lieutenant qui arrivait vers l’extérieur. Elle était trop occupée et apeurée par le bruit qui s’approchait rapidement d’eux. Elle serra le plus fort possible la main du garçonnet et ne le regarda pas. Elle ne voulait pas qu’il lise la peur dans son regard. C’est alors qu’elle entendit le bruit de coup tirés sur la porte. Elle tourna le regard et remarque le lieutenant. Les yeux d’Elora se dirigèrent immédiatement vers la vielle femme. Elle ne l’avait pas encore remarqué. La jeune femme recula légèrement, laissant Louis avec Sharon. Il ne fallait pas qu’elle se rende compte que c’était Miller qui leur ouvrait la porte. Plus tard, elle avait le temps de faire une crise d’hystérie. La jeune femme sourit légèrement à la black et lui prit la main. Elle se plaça de manière à cacher la vision de la veuve. Elle ne devait absolument pas voir Miller.

Elora fit signe à d’autre personne qui l’avait remarqué de ne pas faire de vagues. Il était préférable que le silence règne. Enfin, étant donné que Le Lieutenant John essayait d’enfoncer la porte, le bruit raisonnait dans l’air. Mais après, il fallait avouer que le pas métallique des cylons prenaient le dessus. C’est alors que la porte céda. Elora agrippa aussitôt main de la vieille et de Louis, les obligea a courir vers le rapace, comme Miller leur avait ordonné. En passant devant lui, la jeune femme lui lança un coup d’œil sceptique mais continua son avancer. Elle courait le plus vite possible en tirant les deux personnes qui se trouvaient avec elle.

Le jeune militaire lança une grenade en direction des cylons. Elora avait poussé la vieille dans un angle du rapace, de manière à obstruer sa vue. De la sorte, elle ne verrait pas le militaire revenir seule. Son sang bouillonnait. Pourquoi revenait-il seul ? Elle ne regarda pas les deux autres militaires et tendit sa main pour aidé le soldat à monter dans le rapace. Elle prit alors place au coté du petit garçon et le prit tendrement dans ses bras, en attendant que l’engin décolle.

C’est alors que Taylor annonça qu’il ne pouvait décoller car il était trop lourd. Elora regarda Sharon, Kate et évita soigneusement le regard de Miller. Elle serra Louis, un peu plus fort dans ses bras et lui murmura :

-« Ne t’inquiètes pas, cela va aller. Ils vont trouver une solution ».

Elle disait cela mais elle n’en était pas convaincu. C’est alors que la vieille remarqua le lieutenant Miller. Elle se leva et cria :

-« Ou est mon mari ? Ou se trouve-t-il ? »

On aurait dis une hystérique. Elle se précipita vers l’extérieur du rapace et courut en direction des cylons. Elle voulait rejoindre son époux. Elora avait bien tenté de l’empêcher de partir mais la porte du rapace se referma aussitôt sur elle. La vieille dame avait eu juste le temps de lui donner un médaillon. On entendit alors les tirs des cylons et les cris de la vieille.
Après que le rapace eut fermé ses portes, Elora ouvrit le médaillon et vit une photo de famille. Il y avait deux enfants. Une larme échappa à la jeune femme et elle referma le bijou. Elle espérait que ces enfants fussent toujours en vie. Elle leur remettrait. Il fallait absolument les trouver. Pour le moment, ils devaient tous rester en vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Caporal
Caporal
avatar

Âge du Personnage : 33
Surnom du Perso : Emeraldas

MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   Dim 30 Aoû 2015 - 21:37

Nous n'avions pas le temps de reprendre notre souffle car nous devions absolument fuir de cet endroit en montant dans le rapace qui allait arriver. La seule chose qui nous séparait de la liberté c'était les portes qui menaient vers l'extérieur.
Ces fichus portes métalliques étaient bloquées de l'extérieur et nous ne pouvions rien faire pour les ouvrir. Il n'y avait pas d'autres chemins car les accès étaient soit écroulés à causes des bombes, soit remplis de Cylon.
J'aurais bien accroché une grande sur la porte mais l'explosion aurait sans doute provoquée trop de dégâts structurels sur le couloir dans lequel nous nous trouvions.


Sharon Valerii : On doit les protéger Harlock...

Sharon avait prévenu Miller que nous étions bloqués. Il devait donc tenter de nous sortir de là dès que possible mais en attendant nous devions rester en vie ce qui n'allait pas être évident à cause de ces maudits robots qui ne cessaient de se rapprocher malgré les grenades que je leur avais envoyé.

Les civiles avaient été placés derrière nous et nous allions nous lancer dans un tir sans fin pour ralentir nos ennemis. Sharon était blessée et elle était gênée pour tirer. Je ne savais pas combien de temps elle pourrait tenir.
J'aurais bien donné mon pistolet d'appoint à un civile mais nous n'avions pas assez de temps pour poser la question et montrer comment cela fonctionnait.
Nous serions donc deux contre une armée de machines... Je détestais ça.


Kate : Visez la lumière rouge sur leur tête ça les sèches instantanément!

Mon fusil était pointé sur le bout du couloir prête à tirer sur la première lueur rouge que je voyais. Il ne fallait pas tirer pour tirer, mais viser pour toucher dans le mile et ça c'était mon truc.
Etre concentrée, et tirer en expirant, c'était mon truc et ça marchait.


Kate : dites-lui qu'il se bouge, je n'ai pas des minutions infinies!

Je venais d'incérer mon dernier chargeur, c'était la fin et je n'espérais pas que ce soit la mienne. Je commençais à désespérer lors des coups sourds venant de la porte retentirent. t dans un grand boume, c'est Miller qui tomba avec les portes.

Kate: On dégage!

Je m'étais mis à crier pour qu'on parte le plus vite possible.

Kate: allez courez! Courez! Montez dans le vaisseau, ne regardez pas en arrière!

En partant on avait ramassé tous ceux qui étaient à terre, je veillais que Sharon monte bien dans le rapace car sa blessure m'inquiétais et Miller semblait lui aussi mal en point.
Quand je fus assise dans un coin de l'aéronef une envie de vivre me submergea. Je commençais à espérer que cette galère se termine bien.


Pilote : Je peux pas décoller, on est trop lourds ! Il faut que quelqu'un descende !

Je regardais les gens à bord du vaisseau. Je ne croyais pas ce que je venais d'entendre. Nous ne pouvions pas partir à cause du poids. J'avais peur qu'on me dise de descendre à cause de ce que j'étais et une vieille femme piqua une crise de folie et sauta du vaisseau.
Notre problème était résolu alors il fallait qu'on parte au plus vite.


Kate: décollez elle a fait son choix pour que nous puissions vivre!

Je regardais les survivants que nous étions. Nous allions ramener des gens, nous avions donc réussi. Pour le moment ils étaient tous sous le choc et tiraient des têtes de 6 pieds de long.

Kate : nous sommes en vie, c'est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Sharon Valerii
Lieutenant de Vol
Lieutenant de Vol
avatar

Surnom du Perso : Boomer

MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   Mar 1 Sep 2015 - 18:20

La porte céda enfin sous le poids des tirs et des coups du Lieutenant Miller.

- On dégage !

Ils ne les avaient pas abandonnés. Il était vrai que pendant une fraction de second, Sharon avait pensé qu’il les laisserait là, à la merci des cylons. Miller atterris à ses pieds emportés par son élan. Harlock l’aida à ce relevé. Il semblait s’être démis l’épaule. Sharon lui fit un signe de tête pour le remercier.

- Tous au rapace ! Ils arrivent de mon côté aussi !

- Allez courez ! Courez ! Montez dans le vaisseau, ne regardez pas en arrière !

Apeuré, les civils ce mirent à courir aussi vite qu’ils le purent vers le rapace.

- Dépêchez-vous allez !

Sharon se retourna brièvement pour jeter un œil à l’avancé des cylons. Ils étaient là. Au bout du couloir. Ils avançaient sagement laissant le temps aux coloniaux de monter dans leur vaisseau comme si aucune échappatoire n’était possible. Elle s’arrêta à la porte du rapace prit position sur la carlingue pour maintenir son tir le plus droit possible, puis tira. Une des machines s’écrasa à terre dans un bruit métallique. Mais il y en avait encore au moins cinq. Ça ne servait à rien. Il fallait décoller. Elle vit leur bras mécanique ce redresser et viser le rapace. S’il réussissait à l’atteindre plus personne ne s’en sortiraient. Ce serait une explosion suivit d’un feu de joie. Elle monta à bord du rapace sous l’œil attentif d’Harlock. La jeune pilote apprécia le geste. Elle ce fraya un chemin parmi les civils paniqué et réussi enfin à atteindre le poste de pilotage. Il fallait jouer des coudes et les malmenait un peu, mais elle était obligé. Tout le monde était tellement quiché dans le vaisseau qu’elle-même avait eu du mal à y rentrer. Alors pour ce qui était de traversé ce tous petit espace blindé de monde, cela n’avait pas était une mince affaire. Sharon jeta un rapide coup d’œil pour vérifier qu’Elora était là.

- Que tout le monde reste calme. Nous allons décoller.

Installé dans le siège copilote, Sharon vérifia les commandes de son côté.
Tout le monde était à bord il fallait décoller au plus vite. Déjà des tirs arrivaient du bout du couloir pour s’abattre non loin de l’aile gauche du vaisseau. Les civils ce recroquevillèrent comme ils purent.

- Je ne peux pas décoller, on est trop lourds ! Il faut que quelqu’un descende !

Sharon ce figea. Ce n’était pas possible. Ils ne s’en sortiraient en jamais. Elle avait tous calculé pour que leur groupe puisse décoller à bord de l’appareil. Quelle équation inconnue avait changé le résultat. Soudain elle se retourna vers Miller, callé dans un coin de l’appareil. Mais oui ! C’était ça. C’était lui l’équation inconnue...Son visage devînt blanc. Comment allez-t-il faire. Il avait tous faussé. A cause de lui, l’appareil allait ce faire détruire avant même d’avoir pu décoller.
Soudain, la quinquagénaire sortit de l’appareil hystérique après avoir reconnu Miller.

- Attendez !

Hurla Sharon. Mais elle était déjà loin. Des tirs retentirent suivis de cris.
Sharon serra le poing…encore une personne de perdue. Miller avait pris sa place. Il était revenu sans son mari, maintenant elle était morte elle aussi…la mort semblait rodé autour du lieutenant des marines.
Harlock sortit la pilote de sa torpeur passagère.

- Décollez, elle a fait son choix pour que nous puissions vivre !

Sharon reprit sa place face au tableau de commande après avoir jetée un regard noir à Miller. Elle frappa de rage le dessus de la console avant de verrouiller la porte. Celle-ci ce referma sur les civils paniqué. De nouveau tir frappèrent aux alentour.

Le brouillard gênée toujours la visibilité. Sharon allez devoir décollez à tâtons avec l’aide de l’autre pilote.
Le sol du rapace vibra lorsque le vaisseau de quarante tonne décolla du toit du spatioport.
La visibilité était quasi nulle. Le rapace monta doucement et fut secoué par un tir ennemi qui frappa l’aile gauche de l’appareil. L’engin de quarante tonne vibra et dévia de sa trajectoire initiale allant percutée une antenne avec une certaine violence. Le choc fut-elle, que la plupart des passagers basculèrent les uns sur les autres. Le vaisseau bascula sur le côté du toit à quelques centimètres du vide. Sharon fut secoué et ce tapa la tête contre la vitre du poste de pilotage. Des cris retentirent à l’arrière. Sharon repris ses esprits et s’aperçut que le rapace ce dirigé droit vers le vide.

- Monte! Hurla Sharon alors que le pilote restait étalé sur le tableau de commande assommé par le choc.

- Frak !

Elle poussa le malheureux au fond de son siège et redressa l’appareil à la dernière minute.
Le rapace s’éleva enfin suffisamment pour ne plus toucher d’obstacle. De nouveau tir  raflèrent la carlingue mais en quelques secondes ils furent hors d’atteinte des cylons. Au bout de longues minutes, ils s’extirpèrent de l’horrible brouillard. On n’y voyait rien au sol sur plusieurs centaines de mètres. Les bâtiments touché par les roquettes c’était à moitié effondré. On pouvait discernait leur ruine monté au travers du brouillard.
Les bombardiers…ou étaient-ils ? Ils n’en avaient pas encore croisé un seul. Le pilote à côté revînt à lui.

- Lieutenant tous vas bien ? Vous avez perdu connaissance.

Le pilote ce frotta la tête et passa sa main sur sa tempe. Un petit flet de sang en coulait.

- Sa va. Je suis resté inconscient longtemps ?

Sharon observa le dradis et le rapace s’éloigné de la ville.

- Suffisamment pour qu’on manque s’écraser et qu’on s’éloigne de la ville. Je m’occupe des commandes. Passé derrière pour aider le lieutenant Miller et le caporal Harlock à vérifier que tout le monde vas bien. J’aurais besoin de vous sur la seconde console. Si vous arrivé à vous frayer un chemin jusqu’à la bas… Nous n’avons croisé encore aucun raider cylon…je trouve cela trop facile.

Le pilote acquiesça et libéra son siège. Sharon y pris place laissant la place vacante sur le siège du copilote.
Ou étaient-ils ? Les raiders…le ciel bleu allaient bientôt disparaitre dans la stratosphère. D’immense nuage ce dessiner à l’horizon couvrant la vue sur un large périmètre. Ils allaient devoir avancer au dradis en espérant ne rencontrer aucun obstacle volant. Le rapace disparut dans l’immense couche nuageuse. Quelques minutes et ils ressortiraient de là pour atteindre l’atmosphère de la planète puis le vide spatial.
Soudain le lieutenant Becket l’interpella au travers de l’appareil.

- Lieutenant Valerii je détecte plusieurs contacts dradis à 1h. Ils se dirigent vers nous à toute vitesse.

Sharon frappa sur la console.

- Frak ! Ils nous ont retrouvés. Combien Becket ?

Becket répondit par-dessus les cris de terreur des gens.

- 3 Lieutenant.

3 raiders lourdement armée qui leur foncé dessus. Pourquoi les dieux de Kobol étaient-ils si dur avec eux. Le rapace sortit enfin des nuages et fonça à vive allure pour rejoindre l’exosphère.
Sharon entendit le désagréable bip du dradis qui détecter une attaque.

- Lieutenant ?

- Deux missiles à longues porté ce dirige vers nous. Ils seront sur nous dans quelques minutes.

Comment faire…Sharon tourna la tête vers les civils. Comment allaient ils s’en sortirent…Leur seule espoir était de distancé les cylons et de rejoindre le Galactica. Sharon eu soudain une idée.

- Accrochez-vous bien derrière on risque d’être secoué !

En descendant l’atmosphère de la planète à l’allée, Sharon avait vu les nombreux vaisseaux explosés en orbite de Caprica. Le Galactica était juste derrière. Si elle arrivait à fausser les radars des missiles, peut-être pourrait-il s’en sortir…il fallait quel tente, ils n’avaient plus le choix.
Sharon entra dans le champ de débris tentant de semer les missiles qui leur collaient aux fesses.

- Deux nouveaux missiles lancés !

- Frak ! Ce n’est pas vrai !

Les épaves flottantes allaient devoir jouer leur rôle à la perfection.
Le rapace prit un virage serré vers la gauche frôlant une épave puis ce redressa aussi sec pour monter entre deux gros morceau de débris. L’un des missiles explosa derrière eux secouant tous le vaisseau.

- Plus que trois…

Sans oublié le dernier raider qui n’avais pas envoyé ses missiles.
Le rapace plongea pour traverser un amas de ferraille carbonisé et fondu. On aurait dit un Battlestar. Ou du moins ce qu’il en restait. Quelques choses rebondit sur la vitre quant Sharon compris ce que c’était et devînt blême. Un mécano. C’était un mécano. Elle observa les alentours et aperçu l’équipage du vaisseau dérivé dans l’espace. Elle eut un haut le cœur. Il ne fallait pas s’arrêter sur eux. Il ne pouvait plus rien faire. Le coin était rempli de cadavre. Elle bifurqua dans une nouvelle galerie. Une zone de lancement remplis de viper et de rapace à moitié détruit flottant parmi les corps inanimé de nombreux pilotes. Plusieurs ce cognèrent à la vitre lorsqu’elle traversa ce cimetière. Un missile explosa à quelques mètres deux pris en sandwich entre deux carcasses de viper. Un deuxième suivi pris dans l’explosion du premier. Plus qu’un…

Sharon sortit de l’air de lancement et bifurqua soudain vers la droite. Un raider venait d’apparaitre devant elle. Il lui foncé dessus. Elle devait plonger dans les entrailles du vaisseau. L’appareil passa à quelques mètres au-dessus de leur tête et fit demi-tour pour les rattraper. Suivant les boyaux déchiquetés du Battlestar.

- Becket à combien du Galactica ?
Cria Sharon par-dessus les cris des civils apeurés.

- Quelques milles. Il est au-dessus de nous. Je perçois leur signal au-delà des débris.

Il fallait déjà ce débarrassé du dernier missile. Le rapace n’était pas assez rapide pour distancer le raider. Leur seule chance était de rejoindre le Galactica est de recevoir l’aide du vaisseau.

- Je vais tenter de les contacter…
Galactica ici Boomer. Demande assistance d’urgence. Prise en chasse par un raider au milieu des épaves. Nombreux civils à bord. On a besoin de vous ! Répondez Galactica.


Un simple grésillement lui répondu. Elle espérait qu’ils aient eu le message.
Le rapace plongea dans un nouveau dédale de tôle carbonisé. Le missile n’était plus qu’à quelques mètres d’eux. Devant, ce trouvait amassé plein de ferraille fondu, de viper et autres choses faisant obstacle pour passer. Sharon serra le poing. Ils devaient traverser, ils n’avaient pas le choix. Elle réussit à distinguer une légère ouverture parmi tous sa et fonça dedans. Le rapace s’engouffra dans le petit trou frottant les débris sur la carlingue. Le Colonel Tigh allait encore raller. Les débris rayèrent les côtés du rapace sur plusieurs centimètres avant que celui-ci ne ressorte enfin de ce piège.
Le missile explosa dans le tas de débris juste derrière envoyant l’onde de choc percuté le rapace qui dériva sur un morceau d’épave, fracassant le vaisseau avec violence contre le métal. La lumière clignota puis s’éteignit suivis des commandes.

- Non ! Non !

Le vaisseau était totalement plongé dans le noir. En face d’eux, Sharon discerna le Galactica au loin. Ce n’était pas possible. Ça ne pouvait pas ce finir comme ça.

- Boomerang rallume moi ce frakking rapace !

Le lieutenant Becket de nom de code Boomerang, pianota sur le clavier de la seconde console et vérifia l’armoire qui contenant tous les câbles de commande du vaisseau.

- Rien ne fonctionne Boomer. On est en panne. Le choc à du abimer certain composant. On ne peut pas redémarrer.

Le raider surgit alors devant eux. A quelques centaines de mètres. Sharon regarda les civils. C’était fini. Il ne pouvait plus rien faire. Elle vit les missiles sortir du raider et ce diriger droit sur eux.

_________________


Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Personnage Non-Joueur
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   Lun 14 Sep 2015 - 16:32

Le rapace dérivant sans énergie dans l'espace, le raider en profita pour foncer sur lui tirer ses missiles. Dans une longue traînée, les deux ogives se dirigèrent vers l'équipage sans défense.
Puis, une traînée transversale déchira le premier missile qui explosa, et qui fit exploser le second. Le raider n'eut pas le temps de réagir et fut détruit par une seconde traînée de balles. La PAC, la Patrouille Aérienne de Combat passa devant le rapace aux travers des débris Cylons.

-Salut Boomer, déjà de retour ?

La voix sarcastique de Starbuck avait grésillé dans le rapace, entrecoupée. Certains modules se rallumaient progressivement, mais ils ne pouvaient toujours pas repartir.
Le Galactica envoya rapidement un rapace pour les tracter jusqu'au Battlestar. Ils furent tiré jusqu'au hangar principal et accueilli par un équipage débordé, courant accueillir les autres rapaces ou les vipers abimés. L'alarme du Galactica résonnaient, les officiers essayant d'organiser les quelques vaisseaux civils qui les rejoignaient au fur et à mesure, et prévoir leur bond pour fuir.

Les civils se ruèrent hors du rapace une fois la porte ouverte.
L'équipage du rapace était maintenant sauvé, mais pas pour longtemps.

Spoiler:
 

_________________


Le Maître du Jeu est un Compte pouvant être utilisé par chacun des membre de l'équipe du forum.
Pour plus d'informations, requêtes, critiques ou autres, merci de vous adresser à l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] La Fuite des Douze Colonies - Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Jeu de Rôle :: Planète Caprica :: Caprica City-
Sauter vers: