Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infirmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Laura Roslin
Présidente des Colonies
Présidente des Colonies
avatar

Surnom du Perso : Présidente (Civile)

MessageSujet: Re: Infirmerie   Mar 17 Avr 2007 - 14:57

Laura avait vu l'épuisement de Kara et ce qu'elle venait de lui annoncer avait dû achever ses dernières forces, bien qu'elle ne doutait pas que la jeune femme ait des ressources cachées quelques aprt en elle...Elle décida de la laisser se reposer et réfléchir seule..

C'est à elle de prendre sa décision et non à moi de la forcre, je n'en ai pas le droit....

" Je vais vous laisser vous reposer, Lieutenant...Vous êtes blessée, épuisée et certainement un peu déboussolée par tout ce que je viens de vous dire..Je n'ai pas choisi le bon moment..Je suis désolée..C'est à vous de prendre cette décision...Je n'ai pas à vous forcer la main...Je vais dire au Docteur Cottle de venir s'occuper de votre jambe qui a l'air de vous faire énormément souffrir...Je retourne sur le Colonial One, si vous avez besoin de quoi que ce soit..."

Laura prit la main de Kara avec douceur...Le Lieutenant lui avait sauver la vie la veille et même si elles n'avait jamais été proches auparavant, elle lui en était reconnaissante.

"Merci...Merci pour tout ce que vous faites.."

Elle se leva en s'aidant d'une main sur le lit, prit ses lunettes, qu'elle avait déposé sur le bord et s'éloigna.

Juste avant de sortir de l'infirmerie, elle s'adressa au docteur Cottle.

" Docteur Cottle, Je sais que vous avez beaucoup de travail en ce moment et je vous suis reconnaissante pour ce que vous faites mais le Lieutenant Thrace a besoin que l'on prenne soin de sa jambe et de son état général maintenant, elle souffre terriblement..Faites en sorte qu'elle reçoivent les meilleurs soins possibles, svp..."

Elle le remercia et sortit rapidement de l'infirmerie.

:arrow: Direction Colonial One

_________________


                     SHIPPER ET FIER DE L'ÊTRE !!!

   "Notre devise : CRN ! Mais personne sait ce que ça veut dire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan kayns
Cylon Humanoïde
Cylon Humanoïde
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Dim 29 Avr 2007 - 20:19

Erwan se reveilla avec difficultés, il était resté pendant 2 jours dans le coma, toutes ces blessures l'afaiblissait grandement même pour un cylon.
Il avait été a deux doights de s'en sortir si cette Thrace n'était pas intervenue.

"-FRAKING THRACE !!!! " Hurla il dans toute l'infirmerie

Il etait encore tres faible mais s'agitait dans tous les sens en faisant abstraction de la douleur.
Puis il vit Kara dans l'infirmerie...

"-Pas trop mal a ta jambe ?, frak humaine..." dit il en plisant les yeux...

Il n'attendit pas de reponsse et s'alongea...

"-Je vous ordonne de me laisser sortir d'ici humain..." cria il en bougeant fortement dans son lit, ses epaule lui faisait mal, mais la cortizone calmais l'inflamation, il abandonna toutefois a s'evader de cette maniere, ils s'etaient fait prendre une fois pas deux...
Il attendit alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Prosna
Officier Marinier
Officier Marinier
avatar

Surnom du Perso : Sam

MessageSujet: Re: Infirmerie   Jeu 10 Mai 2007 - 13:09

Samuel se réveillait... Il commençait à ouvrir les yeux, malgré le fait qu'il y voyait encore très flou. Il ressentait un intense mal au crâne. Ses souvenirs n'étaient pas très clairs... Mais que s'était-il passé ? Sam se souvenait avait avalé plusieurs pillules, entre deux gorgées d'ambroisie, dans la salle de détente. Et là, plus rien. Il avait le vague souvenir de plusieurs personnes s'agitant autour de lui, alors qu'il était étalé par terre. Mais c'était tout. Avait-il fait une sorte d'overdose ? Il faut dire que Sam n'y était pas allé de main morte sur les pillules. Il ne se souvenait plus très bien combien en avait-il prit, mais leur nombre devait très certainement être excédent à deux. Et l'ambroisie n'avait certainement rien arrangé, pour lui qui ne supportait quasiment pas l'alcool. Le Mécanicien Prosna parcouru l'infirmerie des yeux : aparemment, seules deux personnes étaient étendues avec lui, mais sa vue encore très floue ne lui permettait pas de les reconnaître. Les toubibs semblaient travailler de leur côté.

Samuel Prosna s'assit sur son lit. Il se mit la tête entre ses deux mains, essayant de faire passer cet intense mal au crâne. Mais il n'y arrivait pas. La douleur ne cessait pas. Soudain, des cris se firent entendre dans l'infirmerie. Quelqu'un insultait Thrace. Elle était sûrement ici, hospitalisée elle aussi. Mais ce qui paraissait le plus étrange, c'était que la personne qui criait appelait les autres 'humains', ce qui laissait sous-entendre que cette personne ne l'était pas. Un Cylon ? Samuel commença à avoir peur, rien qu'à l'idée de savoir qu'il était dans la même pièce qu'un Cylon Humanoïde. Mais il devait surmonter sa peur. Après tout, le Cylon serait certainement très bien attaché et ne pourrait pas l'attaquer.

- "Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ?" dit-il, à haut voix.
Samuel se leva donc, et se dirigea vers le lit de l'ennemi. Celui-ci était cloisonné par un rideau d'infirmerie. Il tira celui-ci et découvrit le visage du Cylon... Il s'agissait d'Erwan Kayns. Sam le reconnut tout de suite : en effet, il avait eu l'occasion de voir une photo de cette... Machine, durant le speech de la présidente et du commandant, lorsqu'ils informèrent la flotte de l'existence de Cylons humanoïdes. Lorsqu'il vit le visage de cette personne, Sam sentit une bouffée d'air frais lui remonter tout le long de la colonne vertébrale. Il avait peur, mais il faisait de son mieux pour ne pas le montrer. Il se rassurait en se disait qu'il ne craignait rien, même si il savait au fond de lui même qu'avec un Cylon, tout pouvait arriver. Il devait prendre ses précautions...
- "Vous ne sortirez pas d'ici... Monsieur Kayns. Ou peut-être devrais-je vous appeler... Le fracking toaster ?" dit-il.
Il venait de prendre le Cylon de haut, et il ne savait absolument pas ce qui allait en découler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan kayns
Cylon Humanoïde
Cylon Humanoïde
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Mer 16 Mai 2007 - 20:54

Un homme venait le deranger, quoi que avec tout le bruit qu'il faisait...
Erwan ne le reconnu pas tout de suite, mais lorsqu'il lui parla il reconnu la mauviette qui était venu avec lui sur le Daru mozu...
Il avait été pire qu'un incapable.

Qu'est ce qu'il vient m'emerder celui la. se demanda il en levant les yeux au ciel, l'écoutant a peine.

L'homme ce permis de lui parler comme un moin que rien, grossiere erreur, il avait peut etre son corp en charpie apres ces quelques balles, mais il ne ressentait peu de douleur, il l'a contenais et c'était l'autre qui la ressentais, il restait donc en bonne forme et se dit que dès qu'il sortit de ce lit, ou par quelque autre moyen il briserait sauvagement la nuque de cet sous humain.
Il prit donc un malin plaisir en l'ecoutant, et souriat en grand.

"Ah ah ah, en est tu sur ?" Il bougea violament ses mains pour lui faire peur, il fit bouger son corp.

"Les humains font vraiment pitié...de toute façon quoi que vous fassiez nous vous retrouverons que ca prenne un moi ou 10 ans...
Tu sais quoi, j'ai pas aimé ton manque de respect, j'ai beaucoup de copie a moi dans la flotte, alors je te conseil de faire attention a tes arriere."
Lui dit il en lui faisant un clin d'oeil.

Un incident sur la passerelle est si vite arrivé, et un moin que rien comme toi...

Il s'arreta, discuter avec cet homme etait une perte de temps et puis il semblait plutôt appeuré.

"Aller casse toi vite avant que je ne retir mes liens !"

Il avait quand même besoin de repos, mais pas question de le montrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Prosna
Officier Marinier
Officier Marinier
avatar

Surnom du Perso : Sam

MessageSujet: Re: Infirmerie   Mer 16 Mai 2007 - 21:43

Samuel écoutait la réponse du Cylon en abordant un air hautain. Comment est-ce qu'un type accroché à son plumard par deux cent kilogs de chaînes pouvait-il le menacer, avec en plus deux voir trois balles dans le corps ? Samuel adopta un petit sourire lorsque le Cylon commença à le menacer. Franchement, l'Officier Prosna se disait qu'ils n'avait pas dû faire beaucoup d'efforts pour lui sortir des menaces si pathétiques. Mais il se mit carrément à rire lorsque le modèle Cylon lui cria de partir avant qu'il ne se libère. Sam savait bien qu'il prenait des risques, mais il avait envie de rabaisser ce Cylon, de l'humilier afin qu'il tombe dans une rage noire. Il avait une folle envie de le faire souffrir, de le faire hurler de douleur, de voir dans ses yeux la même douleur que celle qu'il avait ressentie lors de la perte de toute sa famille pendant l'attaque des Colonies. Mais fort malheureusement, il n'en avait pas le droit : l'Infirmerie n'était pas le lieu idéal pour mener à bien ses pulsions les plus démoniaques. Et c'était bien dommage !
- « Vous pensez vraiment que vos petites menaces pathétiques me font le moindre effet ?.. Franchement, je croyais que les modèle humanoïdes étaient plus doués que cela en ce qui concerne l'intimidation. » dit-il.

Samuel s'approcha du modèle Cylon. Il n'était qu'à quelques dizaines de centimètres de celui-ci. Si Erwan arrivait à se libérer de ses chaînes, le Mécanicien s'exposerait à de très graves dangers. Mais l'envie était trop forte... Parler à ce Cylon, pouvoir lui dire tout ce que l'on désire, sans qu'il puisse effectuer le moindre geste... Cela devait être insupportable pour lui, de devoir supporter les humiliations d'un humain qui était situé à quelques dizaines de centimètres, sans pouvoir répliquer. Samuel n'avait pas peur, et cela car l'envie de vengeance qui l'envahissait était plus forte que la peur qu'il ressentait. Il s'approcha encore du Cylon, et baissa son ton de voix...
- « Nous vous avons créé, et nous vous détruirons. Tous, jusqu'au dernier. Parceque l'espèce humaine a toujours sû se débarasser des débris qu'elle a créé. Votre race est une erreur, elle sera éradiquée, quelquesoit le temps que cela prendra. Vous avez commi l'erreur de laisser en vie plus de quarante-cinq mille de vos ennemis : vous en paierez le prix. Et ça, je vous le promet. » dit-il.

Tout en disant cela, Samuel Prosna pensait déjà à ce qu'il allait dire après la réponse du Cylon. En effet, il avait obtenu de sources sûres des informations à propos du passé d'Erwan Kays. On lui avait également fait savoir que dans ce corps meurtri se cachaient en fait deux personnes bien disctinctes... Un Cylon, et l'Erwan qui lui avait sauvé la vie sur le Daru Mozu. Peut-être était-il possible d'entrer en contact avec Erwan Kayns ? Etait-il possible de lui parler, de le remercier pour le Daru Mozu ? C'était ce que Samuel allait tenter de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan kayns
Cylon Humanoïde
Cylon Humanoïde
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 28 Mai 2007 - 13:17

Cet humain avait peur, mais il avait surtout raison, il ne pouvait rien lui faire dans cet état, il se retourna donc de façon a ne plus voir ca tête.

*Je les aurais un jours....moi même, je les tuerais tous jusqu'au dernier !*

Il avait mal, jamais auparavant il n'avait ressentis une telle douleurs, elle venait de l'interieur de son être il ne pouvait rien faire pour l'arreter.
Il ne souhaitait qu'une chose mourire !

"Je suis certain que tu n'as pas le courage de me planter avec quoique ce soit dans cette infirmerie...alors dégage si tu n'en ait pas capable."

Il trouvait le mecaniscien ingrat, car c'était lui qui l'avait sauvé sur le daru mozu, mais s'il avait fait cela c'était pour sauver sharon des terroristes, elle ne devait pas mourire maintenant, pas avant d'avoir été activé pour tuer son objetctif principal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Parker

avatar

Surnom du Perso : Dragon Lady

MessageSujet: Re: Infirmerie   Mar 5 Juin 2007 - 12:21

Parker entra dans l'infirmerie, il y avait trois personnes en plus des médecins....Elle vit le Capitaine Thrace, endormie et entendit la voix d'Erwan et d'un autre qui se tenait près d'un rideau juste entrouvert...

Que fait-il là lui, il a beau être militaire, il ne devrait pas s'en approcher

Elle se dirigea vers l'endroit où il se trouvaient...

En s'approchant elle reconnut Prosna, il avait été sur la mission du Daru Mozu et là il semblait provoquer le cylon...

C'est bien ma veine, il va être énervé maintenant...

Alors Prosna, on s'amuse avec le rat de laboratoire...Bonjour Erwan, comment vous sentez-vous aujourd'hui ? bien j'espère car j'aurais quelques questions à vous poser mais d'abord...

elle alla parler à un garde en faisant en sorte que personne d'autre n'entende ce qu'elle lui disait, elle faisait dos à Erwan, il ne pourrait même pas lire sur ses lèvres.

"Attachez Frankenstein plus qu'il ne l'est, ils ont une force étonnante il parait, j'ai besoin de l'interroger et je devrai peut-être employer certains moyens..Je n'ai pas envie qu'il me saute à la gorge à la moindre occasion...Je vous couvre, s'il bouge ou tente de s'échapper encore une fois, je l'abat"

Le marines s'exécuta..

Désolé Erwan mais je dois rendre certaines précautions...vous devez comprendre que personne n'a confiance en vous ici....Et vous me sembler fort agité

Elle regarda Prosna

Vous pouvez rester Prosna, je pourrais peut-être avoir besoin de vous..Qui sait mais, n'oubliez pas, c'est un cylon...

Elle regarda Erwan, elle savait d'après les rapports qu'elle avait lu, qu'il avaient deux personnalités mais laquelle pourrait l'aider, le gentil sûrement..Ellle sourit à ce qu'elle pensait...

Le gentil, comme si un cylon pouvait etre gentil...Le marines avait terminé de l'attacher, elle se rapprocha donc un peu mais tout en restant à une distance raisonnable pour l'instant...

"Erwan, je vous préviens qu'au moindre mouvement suspect, le marines qui est là ou moi vous abaterrons sans regret...A vous d'agir en conséquence..vous me dites ce que je veux savoir et tout se passera bien"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan kayns
Cylon Humanoïde
Cylon Humanoïde
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Mer 6 Juin 2007 - 18:53

Erwan esseyait de se rendormir, il était énervé par ce mecanisien, il se sentait inferieur, ne pouvant rien faire pour ce liberer d'ici, il était bon pour la casse.
Lorsque tout d'un coup une voie de femme arriva dans la salle...

*Mais c'est pas possible, on me laissera jamais tranquille dans ce rafio !*

Il se retourna et ouvra les yeux sur une femme d'un air plutot autoritaire, il aimait sa, mais il s'avait pourquoi elle était là...
Elle le connaissait surement, il avait travaillé a la protection d'Adar et l'avait vu plusieurs fois. Comment ce fais il qu'elle n'était pas morte avec les autres ?

"Madames la chef de la sécurtité que devenez vous ?" demanda il sarcastiquement

Il la dévisagea, s'arretant sur sa poitrine. Il remarqua son fusil a ses hanches.

"Je ne parlerais pas en presence de cette enfo***"
dit il en desigant du regard Prosna
"Il m'a enervé ce qu'il ne facilitera pas ma langue a ce delir, mais vous pouvez revenir plustard, vous pouvez voir ma secretaire, mais je crois que j'ai tout mon temps." Dit avec cynisme en levant son sourcil gauche.

"Mais de toute façon vous pouvez voir avec les militaires les rapports des interrogatoires...oh que je suis bête, vous les avez toujours detesté..." Il la regarda dans les yeux, la soutenant du regard.
"Passez le bonjours a ma proie" dit il en laissant aparaitre un grand sourire, il parlait biensur de la présidente.
Il ferma les yeux et fit signe de s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Prosna
Officier Marinier
Officier Marinier
avatar

Surnom du Perso : Sam

MessageSujet: Re: Infirmerie   Mer 13 Juin 2007 - 21:33

[HJ : Désolé du retard. La prochaine fois que je vous bloque comme ça, sautez mon tour, n'attendez pas. ^^]

Samuel allait répondre aux affronts d'Erwan, lorsqu'une jeune femme fit iruption dans l'Infirmerie. Elle ne se présenta pas, et Samuel ne l'avait encore jamais vue. Elle, cependant, semblait le connaître. Peut-être était-ce sa mémoire qui lui jouait des tours, après tout. La jeune femme en question appela le Marine qui surveillait l'entrée de l'Infirmerie, et lui demanda de resserrer les liens du Cylon Humanoïde. Le Marine s'executa, mais Samuel doutait que cela soit en très en faveur de la femme ici présente. En ordonnant de resserrer les liens du Cylon, elle laissait penser qu'elle était appeurée, ce qui n'était pas du tout bénéfique. Elle lui dit qu'il pouvait rester si il le désirait, et Samuel hocha de la tête, en signe de remerciement. Il recula d'un pas, pour entendre ce que Erwan avait à dire.

Erwan Kayns ne semblait pas très enchanté à l'idée de faire la connaissance de la jeune femme. Lui, contrairement à Prosna, la connaissait. Il s'agissait donc de la Chef de la Sécurité ? Cette femme devait certainement travailler pour la Présidente Laura Roslin. Le Cylon s'exclama qu'il ne dirait rien en présence de Samuel. Mais même en étant insulté, l'Officier Mariner Chef restait calme et posé. C'était un de ses avantages : il ne s'énervait que dans des cas exceptionnels. Il s'avança vers Erwan, pour se trouver à portée de main du Cylon. Lorsque le Cylon eût terminé de parler, Samuel, tout en restant très calme, fit un geste des plus violents...

En effet, Prosna saisit d'une main ferme la poche de plasma à laquelle Erwan était branché : ceci produisit immédiatement en lui une intense douleur, et ce dans la totalité de son corps. Etrangement, Erwan semblait souffrir le martyr, même si il le cachait très bien. Pourquoi ne coupait-il pas son système chargé de gérer la douleur, puisqu'il en était visiblement capable ? Samuel l'ignorait. Peut-être qu'il le ferait par la suite, à cause de cette douleur trop intense. Mais pour le moment, il semblait horriblement souffrir.
- « Non Erwan, vous avez raison, je ne vous tuerai pas. Je ne vous tuerai pas, car nous perderions alors non seulement notre seule source d'information, mais également notre seul jouet sur lequel nous défouler. » dit-il.
Samuel ne relâcha pas la pression qu'il exerçait sur la poche de plasma. Au contraire, il serrait de plus en plus. Il tourna la tête vers Miss Parker, adoptant un petit sourire au coin de la bouche.

- « Vous désirez lui poser des question, Miss Parker ? Vous pouvez toujours essayer, mais je doute que ce soit la voie à prendre si nous voulons obtenir des informations. Vous savez, il a un physique étonnamment résistant. » dit-il.
Ceci étant dit, Samuel espérait que la Chef de la Sécurité avait réussi à comprendre quel était son plan. Puisque la torture psychologique ne faisait aucun effet, peut-être qu'il serait bon de tenter d'explorer la psychologie de ce Cylon. Peut-être serait-il possible d'arriver à parler à Erwan Kayns, si ils abordait le sujet de son passé, si ils abordaient le sujet de cette Anasraël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Parker

avatar

Surnom du Perso : Dragon Lady

MessageSujet: Re: Infirmerie   Mar 19 Juin 2007 - 13:12

Erwan n'était pas d'humeur à discuter et n'appréciait pas Prosna.

Oh si tu parleras, crois-moi, peu importe ce que je dois faire pour te faire parler mais tu parleras...

Parker avait pensé demandé à celui-ci de partir, jusqu'à ce que celui-ci s'approche du cylon et commence à le torturer...Il la regarda avec un petit sourire au coin de la bouche.

Parker le dévisagea, sa manière d'agir lui plut immédiatement, elle sourit, ce sourire sadique dont elle avait le secret en s'approchant d'Erwan. Elle mit son arme hos d'atteinte dans son dos et bien attachée, il lui fallait prendre toute les précautions.

Alors Frankenstein, tu ne veux toujours pas parler ? Je peux t'assurer que tu vas parler...

Elle prit un tube qui se trouvait sur la table à côté du lit et l'enfonça alors dans l'une de des blessures d'Erwan, ce qui lui provoqua une douleur monstrueuse.

Tu ne voudrais quand même pas qu'on lui réserve le même sort qu'à toi...Tu l'aimais pourtant...Je vous ai vu si souvent flirter, essayant de vous cacher dans les coins du palais présidentiel...Eh oui le toaster pensait être discret...mais je savais et Adar savait...Tu ne croyais quand même pas qu'il vous laisserait continuer....

Elle enfonça un peu plus le tube, le bougeant dans la blessure d'Erwan....

Tu veux que je lui fasse pareil Erwan ? Tu veux qu'elle ressente ces douleurs-là ? Parles-moi...Réponds à nos questions et nous lui ferons aucun mal....

Elle lui enfonça net d'un coup le tube, une dernière fois , ce qui provoqua encore une douleur fulgurante chez Erwan. Puis elle enleva le tube et s'éloigna un peu, elle prit appui sur une table face à lui, fit signe à Prosna de la rejoindre et alluma une cigarette....

A toi de voir Erwan...Réfléchis..Ou bien vous souffrez tous les deux, ou bien, tu réponds à nos questions...


Elle tira une bouffée sur sa cigarette, souriant sadiquement vers Erwan...Attendant sa réponse....

Prosna s'étant rapproché. Elle proposa une cigarette.

[ HJ : Désolée d'avoir tardé à répondre, j'ai été pas mal occupée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan kayns
Cylon Humanoïde
Cylon Humanoïde
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Sam 30 Juin 2007 - 22:59

Erwan ressentit une vive douleur lorsqu'on pressa sa transfusion.
Il regarda l'humain dans les yeux, il était faible et ne pouvait même pas tenir debout.

Il dit d'une voie faible. "Ca vous plait de torturer quelqu'un qui n'a aucune défense...vous ne valez pas mieu que nous contrairement a ce que vous pensser."

La folle de service (^^) lui enfonca un tube dans un de ses bléssure, il hurla de douleur, des larmes perlèrent dut a la souffrance. Il savait que les humains leurs avaient tout appris...ils étaient leurs enfants.

Elle commenca a lui parler s'en la nomer, Anasraël... Il ne pouvait se permettre de le laisser remonter à la surface, il était quand même touché, il l'avait aimé aussi un moment.
Dans un rugissement de douleur, un autre pris la parole.

"COMMENT OSEZ VOUS ? ! ! !
PARLER DE LA NIECE DU PRESIDENT AINSI !
de ma femme....."


Ca couleur était passé a rouge vif, un trop plein de sentiment l'avait fait resortir. Elle avait menacé la femme qu'il aimait...

"Elle est morte...je ne pouvais pas savoir"

Il commencais a parler dans le vide seul, devenant a moitié fous.

"C'est ma faute, je n'étais pas au courant, c'est comme si je l'avais tué... je..."

Il s'arracha violament les cables qui reliait les differentes perfusion, faisant abondament saigner ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Prosna
Officier Marinier
Officier Marinier
avatar

Surnom du Perso : Sam

MessageSujet: Re: Infirmerie   Jeu 12 Juil 2007 - 15:38

Samuel Prosna observait la scène. Miss Parker avait visiblement totalement assimilé le plan du Mécanicien. Elle s'approcha du Cylon, et tout en proliférant des paroles menaçantes, et cela non sans un certain sadisme, elle saisit un tube de trachéotomie et l'enfonça violemment dans une des plaies du Cylon Humanoïde. Ceci provoqua en lui une intense douleur.

Alors que Erwan se tordait en deux de douleur, Miss Parker passa immédiatement à l'attaque. En effet, elle aborda le sujet très sensible de la relation d'Erwan avec la nièce du défunt Président Adar. La Civile, tout en abordant un air franchement sadique, qui aurait effrayé Samuel si la victime avait été humaine, menaça le Cylon d'infliger ce même type de tortures à Anasraël.

Celui-ci réagit aussitôt. Le Mécanicien reconnût immédiatement un changement dans sa voix, dans ses paroles, ou même dans ses actions. Ils avaient réussi. Tout comme Samuel Prosna l'avait prévu, ils avaient réussi à ramener à la surface Erwan Kayns. Et pour ce faire, ils avaient abordé un sujet qu'aucun Cylon n'avait jamais expérimenté : il s'agissait de l'amour.

Miss Parker arrêta ses tortures et vint se placer à côté du Mécanicien. Alors qu'elle commença à fumer une cigarette, elle en proposa une à Samuel. Celui-ci refusa. Ils vivaient dans des boîtes de conserve avec de l'air continuellement recyclé : ce n'était vraiment pas la situation idéale pour fumer. L'Officier Marinier s'approcha à son tour d'Erwan Kayns.

Celui-ci, comme prit par la folie, s'arracha tous ses cables de transfusion. Ceci eut pour effet immédiat de le faire saigner abondemment. Samuel s'approcha d'Erwan. Il ne s'agissait plus du Cylon sanguinaire qui l'avait menacé de mort : il s'agissait d'Erwan Kayns, ce bon Marine qui lui avait sauvé la vie sur le Daru Mozu. Il avait sufisemment confiance en lui pour s'en approcher et lui tenir un bras, afin qu'il arrête de se débattre et de se faire du mal.
- « Erwan... Calmez-vous, et écoutez-nous. Vous vous souvenez de moi, n'est-ce pas ? Vous m'avez sauvé la vie, et à présent, c'est à mon tour de vous rendre la pareille. Calmez-vous, et parlons, vous le voulez bien ? » dit-il calmement.

Il savait pertinemment que le Cylon pouvait reprendre le dessus d'un moment à l'autre, et qu'il risquerait alors très gros. Mais il n'en avait cure. Il voulait parler à Erwan, il voulait le mettre en confiance. Et se méfier de lui n'arrangerait certainement pas les choses. Ils devaient saisir l'occasion de stopper la schyzophrénie dont souffrait ce Marine. Samuel Prosna tourna la tête et regarda Miss Parker. Il prenait des risques, tous deux le savaient. Mais il voulait aider Erwan, l'aider à surmonter ce Cylon qui était en lui.

[HJ - Scénario en Pause : Plus Aucun Message Accepté. Reprise à la Ré-Ouverture du RPG.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Prosna
Officier Marinier
Officier Marinier
avatar

Surnom du Perso : Sam

MessageSujet: Re: Infirmerie   Dim 19 Aoû 2007 - 15:44

Cela faisait à présent plus d'une heure que Samuel discutait avec Erwan. Le Cylon démontrait ses deux personnalités : tantôt le Cylon, tantôt l'Humain. Ce fait était réellement étrange, et Samuel ne se lassait pas d'observer et d'étudier la schyzophrénie du pauvre homme. Il essayait de le raisonner, d'aider Erwan à surmonter sa schyzophrénie, de terasser ce Cylon qui semblait le faire atrocement souffrir, autant physiquement que psychologiquement. Le Mécanicien Prosna pensait que le Marine Kayns avait besoin d'aide. Il essayait donc de la lui fournir, en tentant de le convaincre de prendre le dessus sur le Cylon qui semblait avoir élu domicile dans la même âme que le bon humain en question. Mais c'était difficile, bien trop difficile.

Miss Parker, la Chef de la Sécurité Présidentielle, avait quitté l'Infirmerie depuis bien longtemps. Aparemment, elle avait bien moins de patience que l'Officier Marinier. Samuel, quant à lui, pensait tout simplement qu'elle ne comprenait pas ce dont Erwan Kayns était victime. Ce n'était pas un Cylon Humanoïde comme les autres, non... Il s'agissait là d'un homme, un homme respectable, un homme qui pouvait éprouver des sentiments. Mais malheureusement, la conscience de cet homme était séparée entre deux personnalités : celle de l'homme qu'il était auparavant, et celle de l'homme que les Cylons essayaient de le faire devenir. Samuel essayait de s'expliquer ce fait dans sa tête, mais il avait lui-même du mal à en saisir les subtilités. Peut-être que après tout, c'était trop difficile à comprendre pour lui, pauvre Officier Marinier qu'il était... Il aurait fallu demander l'aval du Professeur Baltar.

Samuel, après une heure de discussions en tout genre, décida de laisser tomber. Il avait eu l'occasion de parler avec Erwan, mais il n'avait pas réussi à le convaincre de surmonter sa schyzophrénie. Le pauvre Marine était encore sous le choc, et il ne semblait pas bien se rendre compte de ce qu'il se passait autour de lui. Il ne faisant que penser à Anaraël, la nièce du Président Adar, sa fiancée... Peut-être fallait-il lui laisser un peu de temps. Du temps pour qu'il puisse réfléchir, et continuer à mener son combat intérieur contre le Cylon qui l'assaillait. Cela devait réellement être épuisant, pensait Samuel. L'Officier Marinier s'approcha une dernière fois du Sergent Kayns, tout en posant sa main sur son bras, et lui glissa ces quelques mots...

- « Erwan, écoutez-moi très attentivement. Ce Cylon, qui vous assaille sans interruption, qui tente de prendre le contrôle total de votre esprit à chaque seconde, vous devez le combattre. Vous devez fermer les yeux, et vous concentrer comme vous ne l'avez encore jamais fait dans toute votre vie, et cela afin de l'éradiquer de votre esprit. Erwan, ce corps est le vôtre, ne laissez pas les Cylons s'en emparer. Vous devez vous battre, Sergent. Vous n'avez pas le droit de laisser tomber. Faites-le pour Anasraël. Vous m'avez compris ? » dit-il.

Après avoir dit ces quelques mots, le Mécanicien sortit de l'Infirmerie. En sortant, il put voir arriver plusieurs brancards. Le premier transportait un Marine qui était dans un état plutôt préoccupant : en effet, une de ses cuisses semblait avoir été criblée de balles. Il allait certainement être amputé. Le second brancard transportait une personne recouverte d'un linge noir : il s'agissait là d'un mort que l'on portait à la morgue. Et le troisième transportait le Capitaine Lee Adama lui-même, qui semblait être lui aussi blessé. Mais Samuel ne s'occupa pas de cela. Il continua à marcher, tout en se demandait où est-ce qu'il pourrait bien aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 20 Aoû 2007 - 9:24

J+13 - 16h00

Cottle venait de passer et de s'occuper des blessures de Lee. Le Capitaine avait repris connaissance à l'infirmerie, la tête lourde et des points noirs et brillants dansant devant ses yeux. Le vieux docteur qui veillait sur la flotte était arrivé en bougonnant après lui. Son bras était à peine remis des blessures de la prise d'otages sur le Daru Mozu qu'il était déjà à nouveau blessé, à la cuisse cette fois. Sans parler des écchymoses qui couvraient son visage, à cause des coups assénés par le modèle cylon blond.

Cottle : - "Quand on ne sait pas se servir d'un couteau, jeune homme, on laisse les hommes faire leur travail !"
Lee eut une grimace mais il ne répondit pas. Le doc savait parfaitement qu'il ne s'était pas blessé tout seul, il râlait pour la forme et le Capitaine le savait bien. Lee avait des choses à raconter, de sa petite expédition à bord de la basestar cylon avec Fred et Isen. Mais pas question d'en parler à Cottle avant le Commandant. Même si d'un point de vue médical, le médecin aurait sans doute pu les éclaircir, leur donner son avis sur ce fameux bain de résurrection.

Cottle soigna la blessure avec application, puis demanda à une infirmière de lui faire un bandage qui tienne la route, toujours en marmonnant qu'il n'espérait de toute façon pas faire tenir le CAG en place. Mais qu'il n'était pas question pour lui de voler pour le moment.
T'as raison, doc, j'ai mieux à faire, il faut que je vois le Commandant et tout de suite ! J'ai bien peur qu'on ait les Cylons aux fesses dans pas longtemps ! Et dans ce cas, s'il faut voler, je volerai !

Il avait appelé le CIC en demandant à parler à son père, mais on lui avait répondu qu'il était en route pour l'infirmerie. Parfait, il avait au moins eu une partie du message, il voulait lui parler. Lee rejeta sa tête en arrière et ferma les yeux, laissant dériver son esprit en attendant le Commandant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Personnage Non-Joueur
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 20 Aoû 2007 - 18:49

Le Commandant fit une entrée fracassante dans l'Infirmerie. Il poussa violemment la lourde porte blindée qui était déjà à demi-ouverte, la faisant tapper contre le mur de l'Infirmerie. Le bruit sourd qui y résonna pouvait caractériser à lui seul l'humeur du Commandant. En effet, William était partagé entre une certaine inquiétude et une bonne dose d'énervement.
- « Mais où est donc passé ce que vous avez appris à l'école militaire, Enseigne ? Permettre à l'ennemi de s'infiltrer sur un bâtiment de militaire, sous la menace d'une arme ou non, est passible de justice ! Si l'Amiral Nagala était là, il vous ferait envoyer en conseil de guerre ! » s'immaginait-il dire aux personnes qui étaient présentes dans le Raptor à ce moment-là.

Le Commandant Adama n'appréciait guère le fait qu'un Cylon puisse prendre le contrôle d'un Raptor tout entier et se rendre sur le Galactica aussi facilement. Bon sang, l'équipage était entraîné à faire face à ce genre de situations ! Si les Vipers d'escorte n'avaient pas réussi à remarqué ce qu'il se passait, il aurait pu se produire un grand massacre. Et cela, le Commandant ne l'aurait pas accepté. Il allait faire un débriefing, afin de discuter de cela. Il ne pouvait pas laisser passer un tel incident, que diable ! Ce débriefing aurait également la vocation d'informer quant aux épreuves qu'ont dû vivre les trois patrouilles. Avec ces étranges souvenirs qui revenaient à la surface, le Commandant avait bien besoin qu'on l'éclaire quant à ce qu'il s'était passé...

William Adama arrêta de penser à cela lorsqu'il repéra le lit où était étendu son fils, le Capitaine Lee Adama. Malgré la faible luminosité de l'Infirmerie, Bill réussit à distinguer le fait que Lee avait été blessé à la cuisse. En effet, une infirmière était en train de lui appliquer un bandage, tout en lui désinfectant les quelques écchymoses qu'il portait sur le visage. Le Commandant s'approcha du Capitaine : il avait beaucoup de questions à lui poser, et Lee semblait d'ailleurs avoir une information de la plus haute importance à transmettre à son père.

- « Lee ! » s'exclama le Commandant tout en allant s'asseoir à son chevet.
- « On dirait que vous avez encore joué les héros, Capitaine. Qu'en pense Cottle ? » demanda-t-il en arborant un petit sourir.
- « Aparemment, tu avais quelquechose d'important à me dire. Je vous écoute, Capitaine. Que s'est-il passé ? » termina-t-il.
Le Commandant, tout en attendant que son fils réponde à ses questions, jeta un oeil à sa blessure à la cuisse. Le bandage avait tout juste été installé, et il commençait déjà à s'imbiber de sang. Adama Senior espérait en silence qu'il ne s'agissait de rien de très important. Mais quand on savait que cela avait réussi à faire tomber son fils dans les pommes, on pouvait se faire du soucis !

_________________


Le Maître du Jeu est un Compte pouvant être utilisé par chacun des membre de l'équipe du forum.
Pour plus d'informations, requêtes, critiques ou autres, merci de vous adresser à l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infirmerie   Mer 22 Aoû 2007 - 11:00

Un fracas épouvantable fit sursauter Lee qui dérivait dans la soupe glauque de ses souvenirs. Wow, le Commandant n'était visiblement pas de bonne humeur ! Inutile de scruter son visage bien longtemps pour se rendre compte que quelque-chose n'allait pas. On aurait dit Cottle ! A cette pensée, Lee eut un sourire de gamin qui vient de faire une bonne blague, la comparaison n'était pas vraiment à l'avantage de son père, malgré tout le respect qu'il avait pour Cottle !

Le Commandant fonca droit sur lui, avec une exclamation inquiète. Lee lui en fut reconnaissant, il y avait toujours un petit quelque-chose en lui qui doutait de la force de l'amour de son père. Il y avait eu tellement de conflits entre eux, depuis toujours... Et la pudeur dont ils faisaient preuve l'un et l'autre n'était pas faite pour arranger les choses, cela allait sans dire et le Capitaine en était bien conscient. Mais on ne se refaisait pas !
- "Jouer les héros ? Tu rigoles, j'ai simplement visité une basestar cylon !"

Il haussa les sourcils, satisfait de son petit effet. Rares étaient ceux qui pouvaient se vanter d'une telle chose, ils n'avaient en général pas la chance d'en revenir. Et Lee s'en rendait bien compte : ils avaient eu beaucoup de chance, beaucoup, beaucoup. Il n'était pas prétentieux au point de mettre leur évasion sur leur le compte de leur seule bravoure, loin s'en fallait.
- "Cette fois, j'ai bien peur d'être interdit de vol pour de bon. Mais ça devrait aller, faut juste laisser le temps à la blessure de cicatriser. J'ai juste perdu pas mal de sang, ce qui m'a considérablement affaibli."

Tout en parlant, il voyait l'inquiétude sur le visage du Commandant s'estomper, en même temps que sa colère. Peut-être allait-il cesser de tout mélanger, son dialogue avec son fils et son discours au Capitaine. Cette alternance de tu et de vous était tout à fait significative de l'état d'esprit agité de son père. Il savait en général parfaitement quel ton adopter avec lui. Lee plongea ses yeux dans les siens.
- "Qu'est-ce qui te met dans cet état, au juste ?" demanda-t-il en baissant d'un ton pour garder un peu de confidentialité.
Soit il l'enverrait bouler, soit il répondrait, mais ça avait été plus fort que lui, Lee n'aimait pas le voir dans cet état. C'était trop rare, ça ne laissait présager rien de bon. Et il avait toujours tendance à vouloir se rapprocher de son père quand l'un d'entre eux deux n'était pas passé loin de la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Personnage Non-Joueur
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Infirmerie   Jeu 23 Aoû 2007 - 1:02

Le Commandant était assis aux côtés de son fils, lorsque celui-ci s'exclama tout simplement qu'il venait de visiter une BaseStar Cylon. Lorsqu'il entendit ces mots, le Commandant écarquilla les yeux, adoptant un air des plus étonné, même si ses lunettes cachaient quelquepeu sa stupéfaction. Lee avait annoncé cela sur le ton de la plaisanterie, mais Bill savait pertinemment qu'il s'agissait de la vérité. Son fils avait toujours eu cette technique bien particulière de plaisanter sur certains faits, afin de ne pas passer pour un héros ou une personne exceptionnelle. Il n'aimait pas se lancer des fleurs, mais le Commandant arrivait tout de même à discener dans les yeux du Capitaine une certaine vantardise.
- « Pardon ?.. Une BaseStar Cylon ?.. » demanda-t-il, de son air étonné.

William Adama aurait bien voulu pouvoir satisfaire sa curiosité à l'instant même, mais son fils enchaîna de suite à propos de son état. Et après tout, ce n'était pas plus mal. Le Commandant se faisait du soucis pour son fils, peut-être plus qu'il ne devrait s'en faire. Mais il savait pertinemment, même si il se le cachait, qu'il ne supporterait pas de perdre son dernier fils. C'était ce fait qui poussait le Commandant à toujours être inquiet pour son fils, même si il était réputé être un homme au caractère extrêmement fort, capable de résister à toutes sortes d'épreuves. Il sembla néanmoins soulagé de savoir que Lee supportait bien sa blessure... Même si il savait très bien que d'un côté, son fils cherchait à ne pas l'inquieter plus qu'il ne l'était. Il fit un hochement de tête...

Après une courte période de silence, le Capitaine Lee Adama demanda à son père ce qui le tracassait, en utilisant la seconde personne du singulier. Lee avait bien insisté sur le fait qu'il parlait alors à son père, et non à son Commandant. Peut-être avait-il été énervé par le fait que Bill mêle ces deux notions dans ses dernières paroles. En réalité, si le Commandant le faisait, c'était parcequ'il ignorait la réaction que son fils aurait pu avoir à l'utilisation d'une seule de ces deux notions. Il le testait, en quelques sortes : il voulait savoir à qui du père de famille ou du Commandant le Capitaine Appolo désirait s'adresser... En temps normal, il aurait tenté sa chance et se serait engagé dans une des deux voies proposées. Mais à ce moment-là, il préférait tâter le terrain avant de s'y lancer. Il ne voulait pas se brouiller avec son fils. Il fit une discrète grimace du coin de la bouche, et il se décida à répondre.
- « Et bien, à vrai dire... » gromella-t-il.

Il chercha ses mots pendants quelques secondes, puis il reprit tout aussi rapidement...
- « Tout le monde sur ce Battlestar est sous tension. C'est bien normal, avec tout ce que nous devons vivre chaque jour. J'espère juste que la prochaine fois que j'enverrai une patrouille à l'extérieur, elle ne dérogera pas au protocole pour coopérer avec un Cylon. Il faudra que j'aille parler au responsable de cette patrouille... Cela ne doit plus se reproduire. » dit-il.
Le Commandant fit une nouvelle pause. Il regarda son fils droit dans les yeux, comme il le faisait.
- « Boomer, quant à elle, a découvert une planète qui visiblement, serait vivable. Je n'en sais pas trop plus, mais je pense qu'il va falloir envoyer une reconnaissance sur les lieux. Il faudrait que j'en parle avec la Présidente... Et j'espère que ça ne se terminera pas comme la dernière fois. Je crois savoir qu'elle t'as nommé son conseiller militaire, d'ailleurs ? » termina-t-il.
Etait-ce réellement la pression qui mettait le Commandant dans cet état ? Il était difficile de le savoir. Quoiqu'il en était, il était cependant logique que William devienne quelquepeu énervé, alors qu'il se faisait du soucis quant à l'état de santé de son unique fiston. Peut-être était-ce également le conflit qui faisait rage entre lui et la Présidente qui le rendait nerveux, sachant qu'il devrait l'inviter à se renseigner quant aux derniers évènements dès que possible... Le Commandant William Adama était réellement une personne difficile à cerner, même pour son propre fils. Et même pour lui-même, d'ailleurs, de temps en temps !

[HJ - Je crois que là, tu m'as posé une colle en me demandant ce qu'il n'allait pas ! J'étais vraiment préparé à tout, sauf à une telle question... ^^]

_________________


Le Maître du Jeu est un Compte pouvant être utilisé par chacun des membre de l'équipe du forum.
Pour plus d'informations, requêtes, critiques ou autres, merci de vous adresser à l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infirmerie   Ven 24 Aoû 2007 - 14:04

- "Conseiller militaire est un bien grand mot ! Disons simplement qu'elle ne connaît rien à l'armée, et qu'elle ne comprend rien à nos protocoles, les trois quart du temps. Elle compte donc sur moi pour ne pas faire d'impair. Surtout avec toi, d'ailleurs, j'imagine..."

Lee dévisagea son père dans le blanc des yeux. Il avait fait référence à la prise d'otage du raptor de la patrouille rouge par le fameux Leoben sans doute... Il ne savait rien de ce qui avait bien pu se passer, le débriefing était prévu pour ça, mais son père semblait d'ors et déjà penser qu'une erreur avait été commise. Sa première impulsion fut de prendre la défense de ses hommes, mais il préféra néanmoins s'abstenir avant d'en savoir plus.

- "Puis-je te demander, de Capitaine à Commandant, de patienter jusqu'au débriefing ? Je verrai les hommes de chacune de ces patrouilles dès demain matin, ou même ce soir, si tu y tiens. Je ne pouvais pas me couper en trois, et Starbuck est HS avec son genou en vrac... J'ai sélectionné des hommes en lesquels j'avais confiance. S'il n'y a pas d'explication valable, c'est à moi qu'il faudra t'en prendre, ça voudra dire que je me suis trompé, que j'ai fait une erreur de jugement qui aurait pu nous coûter cher."

Lee écouta attentivement ce que son père avait à dire à propos de la découverte de Boomer, et il en fut immédiatement emballé. Une planète viable, il y avait de quoi ! Même si les Cylons... Les Cylons ! Ce fut comme un coup de massue dans son crâne.
- "Il faut qu'on fasse un bond PRL d'urgence !", annonca-t-il soudain, sans a priori aucune raison valable, tout en essayant de sortir de sa couchette. Il grimaca sous l'effet de la douleur, et se laissa retomber lourdement. Il allait lui falloir de la morphine pour tenir le coup le temps qu'il fallait, Cottle allait hurler !

- "Bon sang, quel merdier ! Nous sommes passés dans une espèce d'anomalie magnétique, un truc bizarre, qui nous a catapultés à des années lumière de notre position actuelle. Nous avons atterri à proximité d'un corps céleste colonnisé par les Cylons, il y avait des basestars et des raiders partout. Evidemment, ils nous sont tombés dessus... Ils voulaient la position de la flotte. Quand nous étions à bord de la basestar, et que nous cherchions les hangars, nous sommes tombés sur une espèce de salle bizarre. Je te passe les détails, on a pas le temps, mais... ils ressucitent ! A chaque fois que tu tues un Cylon humanoïde, son programme se télécharge automatiquement dans un autre corps identique."

Lee prit le temps de reprendre son souffle. Son père comprenait-il ce que ça signifiait ? En dehors du fait qu'ils étaient quasiment indestructibles... Le modèle Leoben était venu à bord, il connaissait leurs coordonnées, et ils l'avaient tué. S'il y avait une basestar à proximité, les Cylons risquaient de débarquer d'une minute à l'autre !

[HJ - C'est pour mieux te déstabiliser, mon enfant ! Sinon, je ne pense pas que le premier bond fasse intervenir les pilotes joueurs, donc on peut avancer un peu, non ?]
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
Personnage Non-Joueur
avatar

Âge du Personnage : 0

MessageSujet: Re: Infirmerie   Dim 26 Aoû 2007 - 18:45

Le Commandant souleva un sourcil et adopta un air soucieux, lorsque son fils lui avoua que la Présidente l'avait en effet nommé en tant que son Conseiller Militaire... Il ne savait plus trop quoi penser au sujet de Laura Roslin. D'un côté, il était satisfait de voir qu'elle tentait d'éviter de commettre à nouveau des erreurs avec le Commandant, et cela en demandant conseil à son fils. Lee était quelqu'un qui connaissait le protocole et toutes ses finesses sur le bout des doigts, et William savait qu'il saurait très bien conseiller la Présidente sur de tels sujets. Mais d'un autre côté, Bill se demandait si les intentions de la Présidente n'étaient pas plus sombres qu'elles en avaient l'air. En effet, après la mémorable dispute qui avait séparé le Commandant et la Présidente il y avait de cela plusieurs jours, William en était arrivé à se demander si Laura n'essayait pas de s'immiscer dans ses affaires, et cela en tentant de le faire surveiller par le biais de son fils.

Le Commandant Adama se contenta de ne pas répondre et d'écouter ce que son fils avait encore à lui dire. Celui-ci avait abordé le sujet du fameux incident survenu avec la Patrouille Rouge, sujet qui avait réussi à mettre le Commandant dans un certain état d'énervement. Le Capitaine essayait de prendre la défense de ses hommes, et c'était une choses parfaitement naturelle, que le Commandant comprenait. Lui aussi, dans sa jeunesse, se souvenait qu'il essayait également de protéger ses surbordonnés face aux foudres des grands pachas. Bill avait néanmoins confiance en son fils, et il savait que celui-ci saurait parler avec ses Pilotes afin de faire toute la lumière sur ce qui s'était réellement passé... Il souria, signe qu'il était satisfait de cet arrangement, puis répondit.
- « Okay... Je serai patient. J'ai confiance en ton jugement : je sais que tu n'aurais pas choisi un incapable pour diriger cette Patrouille. Et le fait qu'un tel incident se soit produit est donc d'autant plus inquiétant... » affirma-t-il, de sa voix rauque.

Le Commandant s'apprêtait à se relever pour quitter l'Infirmerie, lorsque Lee sauta littérallement sur sa couchette en s'exclamant qu'il fallait faire un Bond PRL d'urgence... Bill se retourna, et d'un air des plus surpris, le vit en train d'essayer de se remettre debout. Mais son corps n'étant pas vraiment d'accord avec son esprit à ce moment-là, le Capitaine retomba dans sa couchette comme une masse. William Adama se leva donc de son tabouret d'Infirmerie, et s'approcha de son fils...
- « Hein ?! Qu'est-ce qui te prend ? » s'exclama-t-il à son tour.
Lee lui explique d'une traite tout ce qu'il avait vu durant sa Patrouille : l'anomalie magnétique étrange, leur capture pars les Cylons, et surtout l'étrange salle où les Cylons Humanoïdes avaient la possibilité de revenir à la vie, après avoir été tués à un endroit quelconque... Le Commandant absorba l'information sans même réfléchir, parcequ'il n'en avait tout simplement pas le temps. En effet, il en déduit immédiatement que Leoben était donc revenu à la vie sur une BaseStar à l'heure où il parlait avec son fils, et que par conséquent, les Cylons connaissaient les coordonnées de la Flotte. Une attaque était imminente... Mais les Coloniaux ne pouvaient pas se permettre d'abandonner leur gisement de Tylium. Ils fuiraient, mais il reviendraient incessament sous peu, en espérant que les Cylons ne campent pas sur cette position.

- « Tu veux dire que Leoben serait revenu à la vie sur une BaseStar, et aurait donné nos coordonnés à la Flotte Cylon ? » demanda-t-il, bien qu'il connaissait d'ores et déjà la réponse à cette question.
- « Frack ! Je vais faire préparer le Bond PRL tout de suite. On ne peut pas prendre le risque de nous laisser surprendre ! » s'exclama-t-il, tout en se levant afin de se rendre au CIC de toute urgence...
Mais avant qu'il n'ait eu le temps de faire un seul pas, la voix de Felix Gaeta résonna dans les Hauts-Parleurs du Galactica.
- « Attention ! Le Dradis détecte de multiples contacts ! Le Commandant est demandé au CIC de toute urgence ! Je répète, le Commandant est demandé au CIC de toute urgence ! » déclara-t-il dans les Hauts-Parleurs.
Le Commandant écarquilla les yeux... Ce qu'il redoutait arrivait finalement : ils étaient surpris par les Cylons. Il devait courrir au CIC afin d'ordonner un Bond aux coordonnées d'urgence, et cela avant qu'ils ne soient à portée de tir des Cylons.
- « C'est un peu tard pour me prévenir, Capitaine ! » lança-t-il à son fils, tout en sortant de l'Infirmerie à grandes enjambées.

[HJ - Voilà, je te laisse croupir en compagnie de ce charmant Major Cottle et de notre ami Numéro 13 ! Bonne chance !]

_________________


Le Maître du Jeu est un Compte pouvant être utilisé par chacun des membre de l'équipe du forum.
Pour plus d'informations, requêtes, critiques ou autres, merci de vous adresser à l'un d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Infirmerie   Mar 28 Aoû 2007 - 9:42

Le Commandant ne fit aucun commentaire sur la nouvelle mission que la Présidente avait confié à son fils, mais Lee savait que ça le perturbait quelque part, et il le comprenait. Il s'était lui-même senti mal à l'aise au départ, jusqu'à ce qu'il comprenne que Laura Roslin n'avait pas besoin de conseils militaires, mais de conseils sur les militaires. C'est ce qu'il avait essayé d'expliquer à son père, mais Bill semblait toujours réticent. Peut-être craignait-il que son fils ne se fasse manipuler à son encontre, mais c'était un peu le prendre pour un crétin quand même. Le Capitaine imita donc son père, et changea de sujet. Toujours ces non-dits qui s'accumulaient entre eux...

Il fut néanmoins reconnaissant au Commandant pour le répis accordé à ses pilotes. Le débriefing attendrait bien le lendemain, et il aurait toutes les explications voulues à ce moment-là, il les exigerait. Le plus important pour le moment, était de s'occuper des Cylons sans aucun doute en approche. C'est alors que l'annonce de Gaeta retentit dans les hauts-parleurs. On y était, et il allait falloir faire sortir la PAC, le temps que toute la flotte fasse le bond. Il apprécia peu la dernière remarque du Commandant, mais en officier bien dressé, il se mordit la langue pour ne pas répliquer vertement.

- "Cottle, trouvez-moi quelque-chose pour me remettre sur pieds, tout de suite !", hurla-t-il.
Le médecin le dévisagea un moment, visiblement incertain, puis donna des ordres à une infirmière. Laquelle prépara rapidement une injection, et s'approcha pour la lui faire. La douleur dans sa cuisse s'estompa rapidement, et Lee eut un mouvement pour se redresser et quitter l'infirmerie. Mais tout se mit soudain à tourner autour de lui, et il retomba une fois encore sur l'oreiller.
- "Qu'est-ce que c'était ?" demanda-t-il au médecin.

Cottle : - "Je vous avais prévenu, hors de question que vous remontiez dans un viper pendant quelques temps. Alors pour le moment, dodo !"
Il s'éloigna tranquillement, et Lee sentit une colère froide l'envahir juste avant de somber dans l'oubli.

[HJ - Parfait, comme ça je vais pouvoir faire entrer ce cher Lee en hibernation quelques temps ! Biggrin ]
Revenir en haut Aller en bas
Frederic Brown
Enseigne 1re Classe
Enseigne 1re Classe
avatar

Âge du Personnage : 0
Surnom du Perso : Arès

MessageSujet: Re: Infirmerie   Dim 25 Nov 2007 - 23:55

Fred se réveilla en sursaut sont front étais humide et une goûte de sueur lui coula le long de l’oreille. Il garda les yeux fixés au plafond avec un petit aire rassurer comme si il savais que la ou il étais rien ne pouvais plus lui arriver. Il se redressa et comprit qu’il était maintenant dans l’infirmerie. Fred avait été emmener ici probablement suite a l’atterrissage ou il a du sans doute perdre conscience. Il avais une forte douleur derrière la tête comme si ont lui burinais la cervelle de l’intérieur pour en sortir. Il interpella une infirmière qui passait pour lui demander un cachet pour les maux de tête, cachet qu’il s’empressa d’avaler. A coté de lui se trouvait son ceinturon avec son arme de poing ainsi que son couteau qu’il portait toujours à la jambe, ce dernier était encore taché de sang. Fred s’assis sur sont lit pour enfiler ses chaussures il remarqua’ alors comme un attroupement de personne de l’autre coté de la pièce sans pour autant arriver a distinguer qui cela pouvait bien être. Après avoir enfiler ses chaussures et remit son ceinturon il se dirigea vers la porte de l’infirmerie

[HJ] si jamais quel qu'un veut engager une iterraction je suis la sinon je vais en salle de musculation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghostrecon-rpg.goo-done.com/portal.htm
Nymphadora Lorne
Aide-Soignant
Aide-Soignant
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 26 Nov 2007 - 13:44

Nymphadora déambulait dans l'infirmerie depuis plusieurs heures déjà..
Ce n'était pas vraiment un soir de grande affluence, simplement des petits bobo due aux légères secousses du Gallactica après un bon PRl..
Elle vit alors un patient se redresser de son lit et commencer à s'habiller :

Nymhadora : Je peut vous aider ? je ne pense pas que les patients soit autorisés à partir comme sa.. sans avoir consulté le médecin auparavant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Brown
Enseigne 1re Classe
Enseigne 1re Classe
avatar

Âge du Personnage : 0
Surnom du Perso : Arès

MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 26 Nov 2007 - 14:18

Fred fut stopper pare une aide soignante alors qu’il allais franchir la porte. Cette derniere lui disais qu’il ne devais pas quitter l’infirmerie sans avoir consulter. Fred se retourna et le regarda droit dans les yeux. Puis avant de lui adresser la parole son regard se posa sur une petite plaquette ou étais marqué son nom

Fred "- Bonjours il me semble que nous n’avons pas été présenté ! Je suis l’enseigne 1re Classe Roduit et vous ? En se qui concerne mon état de santé juger pare vous-même, je tien sur mes pieds sans avoir besoin d’assistance, mes pupille sont correcte je n’est pas de dilatation et mon rythme cardiaque semble lui aussi correcte. Si maintenant vous voyer quel que chose qui ne va pas en moi je vous écoute. Regarder ma tension si elle est élevée ou basse mais si tout va bien je vous demanderais de bien vouloir me laisser sortir de l’infirmerie que je puisse retourner à mes activités "

Fred s’assis sur le lit ou il était auparavant les bras croiser et le regarde soutenant celui de l’infirmiere, qui étais maintenant droit devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghostrecon-rpg.goo-done.com/portal.htm
Nymphadora Lorne
Aide-Soignant
Aide-Soignant
avatar


MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 26 Nov 2007 - 16:32

Nymphadora : Je veut bien vous croire mais vous savez..le protocole..

Elle ajusta sa veste et sortit sa trousse de soin, elle commenca à l'osculter :

Nymphadora : Alors que vous ai t-il arrivé pour que vous vous retrouviez à l'infirmerie..


La jeune femme ne voyant pas trés bien comment pouvait-on se blesser dans un vieux rafiot comme celui là.. le combat avec cylon se faisait plutot en théorie qu'en pratique..enfin en ce moment..
Elle vérifia la tension du militaire et ses réfléxes, résulat il était en parfaite santé, ne voyant aucun problème l'obligeant à rester ici elle renga son matériel et prit la parole :

Nymphadora : bon vous ête en pleine forme ! je ne vois pas pourquoi je vous obligerais à restez ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Brown
Enseigne 1re Classe
Enseigne 1re Classe
avatar

Âge du Personnage : 0
Surnom du Perso : Arès

MessageSujet: Re: Infirmerie   Lun 26 Nov 2007 - 19:49

* Le protocole ça fais bien longtemps que ont ne me l’a pas ressorti ça dois remonté a mes payement de gallon de sapeur avant la guerre *

Fred qui avais enlever ça veste de vol pour pouvoir être ausculter se redressa sur ses jambes, et enfila sa veste tout en la remontant il regarda la jeune femme. Elle se tenait la devant lui avec sa trousse de soins ou elle rangeait son matériel. Une fois qu’il eu fini de remonter ça veste Fred se rassis.

Fred "– Alors ça s’est une bonne question il me semble que je suis arrivé ici suite a ma dernière mission que je ne peut vous en parler pour une question de protocolaire aussi. Mais il me semble que j’ai du perdre conscience une fois posé dans le hangar. Justement vous avez certainement plus de renseignement sur mon dossier au saint de l’infirmerie enfin si vous avez d’autre question vous savez ou me trouver ! ou en tout cas vous savez mon nom "

Fred se releva et se dirigea vers la porte de l’infirmerie en aillant l’autorisation de quitter la pièce et si personne ne décidais de l’interpeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghostrecon-rpg.goo-done.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infirmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infirmerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Discussions :: Archives RP-
Sauter vers: