Premier Jeu de Rôle par Forum Francophone se Basant sur le Thème de la Série TV Battlestar Galactica, Version '03.


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
James Paxton
Caporal
Caporal
avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 24 Avr 2007 - 2:11

A peine sorti des quartiers des soldats où il s'était changé pour endosser des vêtements civils, James commença à tracer dans les couloirs comme un passager qui vient d'entendre le dernier appel pour son vol au milieu de sa cinquième tasse de café. Il vérifia une dernière fois la présence de ses papiers et plaques d'identité dans sa poche intérieure, palpa la crosse de son arme dans son dos et força à nouveau l'allure pour atteindre le hangar le plus rapidement possible.
A ce rythme-là, ce serait un miracle s'il arrivait jusqu'au vaisseau du Private Ordo sans bousculer quelqu'un ou se manger une poutre en fer dans la tête au détour d'un couloir...

*J'ai hâte de voir à quoi elle ressemble, sa poubelle !*

James était effectivement impatient. A part les gros porteurs et autres vaisseaux utilitaires de la flotte, il n'avait plus mis le pied dans un engin civil depuis que son grand-père avait décidé d'envoyer son vieux coucou de plaisance à la casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphnée Maxwell
Infirmière
Infirmière
avatar

Surnom du Perso : Max

MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 24 Avr 2007 - 4:56

Daphnée était en pleine réflexion, elle savait qu'on l'attendait quelque part, une salle de briefing, mais ou? Elle avait décidé de quitté le hangar précisément de peur de raté la réunnion.

Son allure était plutôt déglingé avec le t-shit blanc a motif et la veste verte sans manche, elle portait un pantallon simple que n'aurait pas détesté tout mécanicien. Venant d'une planete agricole, elle avait des habitude plutot simple sur cet aspect.

Elle était tant perdu dans la contemplation des mur lisse des couloirs, qu'elle percuta violament quelqu'un venant dans la direction qu'elle quittait.

Le choc fut rude et elle se retrouva sur le dos, le sac qu'elle portait roula un peu plus loin. Elle se releva prestement, l'entrainement militaire habituait les gens a recevoir des chocs, le léger étourdissement qui subsistait, elle le savait passagé.
- Je suis désolé, je ne regardait pas ou j'allais, j'avais déjà la tête au briefing que j'espère ne pas avoir raté, désolé vraiment

Le visage de la jeune femme affichait réellement la confusion et la gêne face a une situation pour laquelle, elle se considérait seul responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Paxton
Caporal
Caporal
avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 24 Avr 2007 - 13:46

James ne vit qu'au dernier moment la jeune fille qui était entreé dans son chemin, bien trop tard pour l'esquiver. Il tenta de s'arrêter, mais il ne parvint qu'à perdre l'équilibre et à s'étaler au sol, juste à côté de la passagère qu'il venait de heurter.
Le marine secoua la tête et se releva lentement. La fille avait été beaucoup plus preste que lui. Elle se tenait déjà debout, à l'interroger sur le briefing qu'il venait de quitter.

- ... Le briefing ? J'en viens. Désolé, vous avez tout loupé !

Paxton épousseta son vieux blouson d'aviateur et se frotta l'arrière de la tête. Il avait heurté le sol en tombant, et la bosse serait belle.
Tandis que sa main gauche massait son crâne, il tendit la droite à la jeune fille.

- Private James Paxton, enchanté ! Si vous faites partie de la mission, on devrait se mettre en route. Vous me direz votre nom sur le chemin.

Le soldat se remit en route vers le hangar sans attendre de réponse. Son pas était beaucoup plus calme, cela dit...


Dernière édition par le Mar 24 Avr 2007 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphnée Maxwell
Infirmière
Infirmière
avatar

Surnom du Perso : Max

MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 24 Avr 2007 - 19:48

Les yeux de Daphnée s'agrandirent lorsque le Marine l'informa qu'elle vennait de manqué le briefing. Elle cligna des paupieres pour chassé les petits points blanc qui dansait toujours devant ses yeux, puis elle saisit la main de l'homme pour l'aidé a se relevé.

Il se présenta alors qu'elle se retournait pour ramassé son sac, puis prit la direction du hangar.
- Moi c'est Daphnée dit-elle en accélérant le pas pour le rejoindre. Qu'est ce que j'ai manqué dans le briefing?

Elle parlait d'une voix enthousiaste, visiblement elle était heureuse de faire autre chose qu'attendre ou déambulé. Elle fit une liste mental de tout ce qu'elle devait avoir sur elle, son pistolet elle l'avait, tout comme le nécéssaire d'intervention et de soins rapide qu'elle pouvait en majorité trainé des les poches de son pantallon. Pour le reste, elle laisserait son sac dans un coin et le récupérerait plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Paxton
Caporal
Caporal
avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 24 Avr 2007 - 20:28

- Pas mal de trucs intéressants.

James continuait à marcher dans les couloirs, entraînant Daphnée en direction du hangar. Quelques regards se retournaient sur leur chemin, sceptiques quant à la présence d'un homme en civil - et très mal habillé - dans les couloirs du Galactica. Il avait tout ce qu'il fallait sur lui pour prouver qu'il était bien un militaire affecté au vaisseau, mais la perspective d'un tel contretemps ne l'enchantait pas.

- En gros, on va sur le Prometheus pour récupérer des fournitures médicales. Seulement, d'après Tigh, le vaisseau est rempli de contrebandiers... j'ai donc eu la géniale idée de nous faire embarquer sur un vaisseau civil, sans uniformes, et un vieux soldat d'une quarantaine d'années nous a proposé un lift à bord de sa poubelle personnelle.

Le marine tira son pistolet de l'arrière de son pantalon et vérifia qu'il était bien chargé, chose qu'il avait négligé de faire au moment de le ramasser. Heureusement, tout était en ordre.
Il mit la sécurité en place et remit l'arme à sa place.

- Pour éviter de déclencher une émeute, on va tenter de marchander ce dont on a besoin. Vous avez une arme ? Ca pourrait s'avérer utile... j'ai bien un cran d'arrêt dans ma botte, mais je doute que ça suffise en cas de pépin.


[ :arrow: Hangar]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerry Mail




MessageSujet: Re: Couloirs   Lun 7 Mai 2007 - 18:21

Jerry se mit en marche. Il fut salué en sortant par le garde de la porte. Encore une chose à laquelle il faudrait s'habituer. Il se mélangea au flux de personnes qui voyageait par les couloirs. On aurait dit une sorte d'avenue semblable à celle des grandes villes. Il avait prit avec lui un manuel d'utilisation pour la salle de commandes. Il ne savait encore pas tout sur l'électronique du navire. Autant basique était-elle. Arrivé à mi-chemin, il réalisa qu'il avait besoin d'une main forte. Après avoir cherché quelques temps, il décrocha le téléphone mural qu'il venait de trouver. Il appela le CIC pour demander un aide. Une voix qu'il ne connaissait pas répondit. Il lui demanda de venir le plus rapidement possible au poste des contrôles arrière.

Il raccrocha. Il était proche d'un poste d'observation qui avait été transformé en salle de repos et de visite pour les personnes civiles. Il y jeta un coup d'oeil. A travers la vitre se profilait une partie de la flotte. Elle changeait de cap, comme il l'avait ordonné. Il se remit donc à attendre l'aide dans le couloir. Il profita pour réviser un peu le manuel d'instruction pour réinitialiser les instruments. Il commençait à tourner en rond, signe d'impatience. Un de principaux défauts de Jerry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Aldrad

avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Lun 7 Mai 2007 - 19:24

Luc avait reçu un appel d'un collègue. apparemment il avait besoin d'aide.
Il se dirigea vers la salle indiqué et vit un homme tourné en rond, Luc s'approcha.
"Bonjour, je crois que vous m'avez mandé. Vous voulez un coup de main ?"
L'homme arreta de tourner en rond, il tenait un livre à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerry Mail




MessageSujet: Re: Couloirs   Lun 7 Mai 2007 - 20:44

Jerry fut soulagé de voir arriver son aide. Il pouvait enfin se mettre en marche en direction de la salle de contrôle. Il ne connaissait pas l'homme. Mais il paraissait sympathique. Un corps bien formé, un taille moyenne, ce type aurait pu être pilote. Apparemment, il avait choisit une autre voie. Il lui fit signe de le suivre dans la salle de commande. Pendant ce temps, il commença la discussion. Il avait vu son nom, Luc. Un nom qui imposait la sévérité, car c'était le nom de l'instructeur de Jerry auparavant. Un vrai sadique. Il se retourna vers l'homme, lui fit un rapide salut puis se mit en route.

-"Merci d'être venu si vite. Vous êtes nouveau ici?"

C'était presque une question rhétorique. Jerry ne l'avait jamais vu sur le bâtiment. Et puis avec les pertes endurées à cause des Cylons, le besoin d'hommes était en constante augmentation. De plus, il connaissait maintenant tous les hommes du CIC, alors un nouveau ne passait plus inaperçu. Enfin, il lui fit un topo de la situation qui n'était pas très bonne, d'ailleurs. On était toujours un peu sur le bout du fil. Stress, le principal ennemi.

-"Nos instruments sont saturés à cause d'une sorte de nébuleuse planétaire. Celle là a créé une zone électrostatique qui brouille tous nos appareils. Dradis, radio et même certains scanners. On doit rebooter les appareils et changer leur puissance sans pour autant faire sauter le navire. Vous me suivez?"

Le rookie semblait bien comprendre la situation, mais à sa place Jerry n'aurait pas comprit pourquoi un officier tactique devait faire une mission comme ça. Mais le manque d'effectif combiné au travail surchargeant obligeait tout le monde à se mobiliser à 200 %. C'est ça la guerre, même si beaucoup d'hommes la considérée comme terminée. Comme une sorte de "Drôle de Guerre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Aldrad

avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 8 Mai 2007 - 17:08

"Oui, je suis arrivé que tardivement. Je suis de Cancéron et vous ?"
Jerry avait lancé la conversation, Luc se devait par politesse d'y répondre.

"Quant à la nébuleuse, n'est il pas possible de profiter de ses fluctuations à notre avantage ?"

Il suivait Jerry dans la salle de contrôle avant, l'activité était débordante. Tout le monde était à son poste.





[=> Salle de contrôle avant]


Dernière édition par le Mer 9 Mai 2007 - 13:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerry Mail




MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 8 Mai 2007 - 19:22

[HJ: Essaie d'étoffer un peu tes messages, c'est plus agréable à lire. Enfin libre à toi. Et puis on va pas au CIC. Je te laisse éditer. Merci. :) ]

Jerry différait quant à l'avis de Luc. Les appareils n'auraient pas supporté qu'on utilise cette instabilité avec si peu de précaution. En effet, il n'existait plus de pièces de rechange. Donc il ne fallait surtout pas les perdre. Il trouvait finalement plus sage de juste les réinitialiser. Toutefois, le changement de puissance allait permettre aux hommes de réutiliser les appareils tombés en panne plus tôt. Jerry savait qu'il fallait faire attention, car on pouvait dépressuriser tout le vaisseau à partir d'ici, donc aucune mauvaise manipulation n'était envisageable. Sur le chemin, il prit le temps de répondre à Luc.

-"Je suis là depuis le début. Du moins, depuis qu'on a accosté sur Ragnar. Mais j'étais pilote au début. Ma foi, les choses m'ont fait changer de poster. Mais pour en revenir à notre travail, je ne pense pas qu'on puisse retirer quelque chose de votre histoire. Mais on verra un fois arrivés là-bas."

Jerry savait qu'il paraissait un peu sec aux yeux du rookie. Mais il faut aussi dire que cet homme n'avait sûrement pas d'expérience au combat. Jerry espérait lui apprendre, comme certaines personnes lui avait apprit. Et puis, les souvenirs des professeurs qui restent en tête, ce sont toujours ceux des professeur sévères. Il entra dans la Salle des Contrôles Avant, suivit d'Aldrad.

[=> Salle des Contrôles Avant]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Parker

avatar

Surnom du Perso : Dragon Lady

MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 5 Juin 2007 - 11:58

Parker avait décidé d'aller à l'infirmerie pour interroger Erwan, il lui faudrait utiliser tous les moyens possible pour le faire parler et au moindre geste de la part du cylon, elle aurait une excuse pour l'abattre...Mais il fallait qu'elle sache et en même temps, elle pourrait peut-être obtenir des renseignements qui pourraient peut-être intéresser la Présidente...

D'après ce que j'ai entendu, il semble attiré par la Présidente..On va essayer d'avoir Frankenstein comme ça avant de passer au reste....

Elle marchait rapidement, tout en notant autour d'elle, le système de sécurité...

Comment pourrions nous savoir si d'autres cylons ne sont pas à bord..ce docteur Baltar doit activer, il n'a pas l'air très pressé de fabriquer ce test, un epetite discussion avec lui pourrait se révéler intéressante...mais mon premier objectif, c'est kayns

Elle se dirigea vers l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Couloirs   Mer 13 Juin 2007 - 9:36

J+13 - 12h00

En quittant les hangars, Pandora ne put s'empêcher de laisser son regard désormais aiguisé courir dans les coursives qu'ils remontaient à la suite d'Elora. C'était sa première visite à bord du battlestar et elle ne voulait pas en manquer une miette. Ses talons hauts claquaient sur le sol métallique, attirant immanquablement l'attention du personnel de bord, mais elle n'en avait cure et se contentait d'avancer en saluant d'un sourire gracieux ceux qu'ils rencontraient. Pandora n'était pas du genre à se laisser impressionner pour si peu !

- "Et bien, heureusement que vous connaissez un peu le navire, Elora, sans quoi je crois que j'aurais erré des heures durant avant d'arriver à destination. C'est vraiment immense !"
Ils longèrent un couloir où se trouvaient apparemment l'infirmerie du bord, et des laboratoires d'analyse divers. Pando ne s'y attarda pas mais dans son esprit, tout était sujet d'article. On racontait que les recherches sur les cylons se poursuivaient ici, et elle se dit que ça pourrait être intéressant de faire un point avec les scientifiques. Plus ils approchaient du centre de contrôle névralgique du vaisseau, plus les uniformes se multipliaient, et les barrettes également aux épaules des officiers.

Au détour d'un couloir, ils débouchèrent sur une coursive au centre de laquelle se trouvait une imposante porte métallique flanquée de deux marines armés : l'entrée du CIC. Allons bon, jamais ils n'arriveraient à pénétrer là-dedans ! Et même s'ils y parvenaient, qu'allaient-ils raconter à l'officier en question ? Salut, c'est nous, désolés d'arriver à l'heure de pointe mais on aurait besoin de laisser-passer ?! Elle commencait à se sentir un rien mal à l'aise. Si le Commandant Adama, ou pire, le fameux Colonel Tigh dont les crises de rage étaient célèbres dans toute la flotte, était là-dedans, ils allaient se faire sortir avec pertes et fracas ! Et inutile de revenir après ça. Inconsciemment, elle ralentit le pas.

- "Vous êtes vraiment sûrs d'être autorisés à pénétrer là-dedans ?"
Ce n'était pas de la peur, mais elle avait souvent eu l'occasion de discuter des protocoles militaires avec celui qui partageait parfois ses nuits, et elle savait à quel point ils pouvaient être importants. Ils étaient sur un vaisseau de guerre, la plupart du temps sur les dents, ils n'avaient pas l'autorisation de se trouver ici et... elle ne tenait pas à se mettre Adama à dos, voilà tout !
Revenir en haut Aller en bas
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Couloirs   Mer 13 Juin 2007 - 10:25

Tout en quittant le hangar Elora salua d'un signe de tête les mécaniciens. Elle essyait tout de même de voir si par hasard Mathys ne se trouvait pas dans les parages. Mais bien évidemment, il semblait que non. La jeune demoiselle était bien triste, mais elle devait se faire une raison. Il avait bien précisé qu'il avait du travail. Du moins qu'on l'attendait pour une mission. Elle soupira légèrement et avança dans les couloirs montrant le chemin à Pandora et Hober. Elle avançait tranquillement au rythme du bruit des talons de Pandora. La jeune femme faisiat beaucoup de bruit. Elle n'avait pas manqué les regardes des membres du personnel d'Adama. Soit, elle les dérangeait, soit elle leur plaisait. Elle en était là dans ses réflexions quand, Pandora lui posa une question. Elora rit puis ajouta :

- "Il est vrai que ce vaisseau est immence, mais je suis sure qu'une âme charitable vous aurez conduite à bon port" dit-elle avec un sourire mi-amusée aux lèvres.

Elle avait fait voir d'un simple regarde les officiers qui l'observaient. La jeune fille n'était pas du tout jalouse. Mais il est vrai que c'était quand même bien d'avoir visité le bâtiment. Même si elle n'avait pas encore tout vu, elle savait au moins ou se rendre pour aller au CIC. Chose qu'elle redoutait quand même beaucoup à cause du Commandant Adama. S'il venait apprendre que des membres présidentiels se promenaient à bord de son bâtiment sans autorisation présidentielle, cela risquait de chauffer. Surtout, depuis l'altercation entre Roslin et lui.

Elora marqua un temps d'arrêt devant l'infirmerie se souvenant de la conversation que Roslin avait eu avec le cylon Erwan. Elle n'avait pas du tout aimé comme il s'en était pris à Laura, mais aussi la manière dont il l'avait regaré. C'était étrange, il l'avait observé comme si elle lui faisait penser à quelques d'autres. Elle en avait eu froid dans le dos. Elle nota aussi ou se trouvait les laboratoires afin de rendre une petite visite au Docteur chargé de l'enquête sur la mort de cette scientifique.

Ils étaient arrivés bien rapidement à l'endroit prévu et pourtant la jeune demoiselle n'avait pas pris de racourcit. Elle se demandait même si elle n'avait pas allongé la visite. En fait, elle n'en savait absolument rien. Mais le fait est qu'il venait d'arriver et qu'ils se devaiant d'affronter le personnel présent dans la pièce. Elora, elle n'avait pas ralentit l'allure, mais étrangement, elle eut le sentiment que les personnes qui l'accompgnaient n'étaient plus avec elle. Elle se retourna alors et observa Pandora. Elle esquissa un sourire mi-amusée puis observa Hober. Puis quand elle posa sa question, Elora éclata de rire.

-" Qui vous a dit que j'étais autorisée à entrer là !! Le problème est en fait sur ce fait là. Il faut que nous arrivons à entrer sans énerver et déranger tout le monde. Chose qui risque d'être bien plus compliqué qu'on ne le pense. "

Elora quand à elle, se moquait des conséquences qui pourraient tomber sur elle. Elle savait qu'après cette escapade Roslin la congédierait. Donc pour elle son seule objectif était de réussir à trouver ss informations que la présidente lui avait demandé, de lui remettre le dossier et de retourner sur le Cloud Nine. Elle devait se faire une raison. Elles n'étaient pas faite pour se rencontrer. Le destin avait décidé de séparer la mère et la fille, alors pourquoi fallait-il d'une guerre pour les réunir. Il sembla qu'elles ne s'entendraient jamais. Elle semblait bien trop différentes. Ou alors elle ne se comprenait pas. Mais dans un sens, elle avait quand même un peu de baume au coeur. Elle avait pu la voir et lui parler. Même si l'amitié et l'amour ne fusaient pas entre elle. Enfin c'était sa consolation du moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Couloirs   Mer 13 Juin 2007 - 17:09

Hober s'était laissé guider par Elora. Ho, il avait déjà été à bord du galactica bien sur mais ce n'est pas pour autant qu'il s'y retrouvait. Déjà qu'il n'était jamais très à l'aise à bord d'un vaisseau spatial en général mais alors, un navire de guerre, c'est quelque chose: des coursives dans tous les sens, des couloirs à n'en plus finir, des portes fermées dans toutes les directions, des militairres à cran incapables d'expliquer clairement quel chemin prendre pour se rendre à tel ou tel endroit...vraiment il n'aimait pas cela et espérait juste finir sa pré-enquête rapidement pour rejoindre le Prométhéus, là il serait dans son élément, il saluerait ses indics, leurs montreraient la photo de l'enfant, se ferait remboursé quelques services, payerait pour d'autres, négocierait ses infos contre d'autres infos. Vraiment il avait hâte d'en finir.

Ils arrivèrent assez vite devant le CIC, maintenant ils allaient devoir s'acquitter de la partie la plus difficile de leur travail:


"-Je ne pense pas que les gardes nous laisseront rentrer et encore moins que les gens à l'intérieur seront coopértifs. On aurait de meilleurs chances en attendant que quelqu'un sorte pour le prendre à parti. Ca ous évite de forcer l'entrée et comme ça on est sur que notre interlocuteur est plus ou moins disponible. Enfin, ca me semble un bon plan en tout cas."

Plus il y pensait plus Hober se disait que cette mission était irrémédiablement vouée à l'échec, mais pourquoi donc les seuls archives intéressantes de la flotte devaient se trouver sur un vaisseau de guerre tandis que le gouvernement siégeait dans un vaisseau de transport civil amménagé à la hâte. Les militaires contrôlaient déjà l'eau, les ressources de nourritures, ils avaient fait main-basse sur le vaisseau de raffinage du Tylium et bientôt le centre névralgique du marché parrallèle vu comme le vent tournait. Tout ça n'augurait que d'une dictature militaire à plus ou moins long terme, c'est pour ça qu'il servait aussi fidèlement le gouvernement Roslin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Couloirs   Jeu 14 Juin 2007 - 11:24

Pandora sourit intérieurement à la remarque d'Elora. Une âme charitable ou intéressée, en effet, elle n'en doutait pas. Cela étant, c'était aussi bien comme ça. Lorsqu'elle ralentit instinctivement le pas à l'approche du CIC, ses deux compagnons finirent par s'en aperçevoir, avec un léger temps de retard. Pando resta médusée face aux paroles de la jeune assistante présidentielle, avant de pouffer de rire.
- "Vous n'avez pas d'autorisation ?!! Seigneurs de Kobol, vous êtes encore plus gonflés que moi, tous les deux !"

Hober suggéra d'attendre à l'extérieur qu'un officier sorte du CIC. Pando avait tendance à l'approuver dans son désir de ne pas vouloir pénétrer dans le CIC comme ça. En revanche, il risquait de se passer des plombes avant qu'un gradé ne sorte de là pour leur donner ce dont ils avaient besoin.
- "Je ne comprends pas, Hobber. Il est de notoriété plublique que vous faîtes des recherches au sein de la flotte. Vous êtes en train de me dire qu'à chaque fois que vous avez besoin d'accéder aux archives, il vous faut une autorisation spéciale ?"
Ca n'avait pas de sens, comment pouvait-il faire son travail dans ces conditions ? Passe encore pour Elora, qui ne devait pas faire des recherches à longueur de journée, mais Hober...

Il y avait un dysfonctionnement certain dans le système, et c'était un aspect du travail de Hober dont elle parlerait dans son article sur lui. On ne faisait rien pour lui faciliter les choses, et son travail était pourtant très important pour tout un tas de gens. Pas étonnant que ça prenne autant de temps !
- "La Présidente ne pourrait-elle pas s'arranger pour vous obtenir un laisser-passer permanent ?"
Tout en parlant, Elora réfléchissait. Elle se demandait si le garde affecté à la porte des archives était bien regardant sur la sécurité. Car après tout, ça n'avait rien de vital, ce n'était pas comme l'armurerie par exemple. Peut-être que si Hober ou Pandora avaient sur eux un ancien laisser-passer, le garde n'y verrait que du feu...

La jeune femme était habituée à ce genre de magouilles, depuis qu'elle avait décidé d'embrasser la carrière de journaliste. Ca n'avait rien de bien méchant, et ça lui permettait de faire son travail dans des conditions acceptables. Elle eut un sourire espiègle à la perspective d'appliquer sa fameuse technique du un deux trois je t'embrouille !
- "J'ai une idée ! Est-ce que l'un de vous deux a un vieux laisser-passer sur lui ?"

[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]
Revenir en haut Aller en bas
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Couloirs   Ven 15 Juin 2007 - 16:37

Elora avait un bon sens de l'orientation et n'avaut jamais eu du mal pour se souvenir d'un chemin à prendre. Enfin, il lui arrivait quand même parfois de se perdre. Cependant, elle avait bien observé les coursives lors de sa première visite et avait trouvé quelques repères.enfin, elle ne tentait jamais le diable et si elle n'avait pas été capable de se diriger à bord du galactica, elle ne leur aurait pas prposé de les accompagner, enfin plutôt de les guider.

Le dilemme de l'autorisation se posa. Ils n'avaient pas d'idées de la manière dont ils pourraient l'obetnir, afin de pouvoir accéder aux archives du galactica. l'idée d'Hober pouvait être bonne en temps dacalmie mais il semblait que le vaisseau soit en alerte. Du moins, c'est l'impression qu'elle avait eu lorsqu'elle avait posé le spieds dans le hangar. Peu de raptor étaitprésent et il lui sembla bien que Mathys était attendu pour une mission le matin même. Elora observa son collègue te lui dit :

-" C'est une bonne idée, mais nous risquons d'attendre longtemps comme vient de le faire remarquer Miss Véronèse !"

A cet instant précis, Elora pensa la même chose que son collègue. Elle n'aurait jamais du tenter de trouver les renseignements que lui avait demandé la présidente sans son autorisation. Elel aurait mieux fait d'obéir à ces ordres et restée sagement dans ses quartiers le temps de son entrevu avec la prêtresse Elosha. Aussi tétie que d'habitude la jeune assistante présidentielle n'en faisait qu'à sa tête. c'était dans sa nature et elle ne pouvait le changer. En fait peut-être qu'avec le temps, elle murirait un peu et deviendrait plus sage. Pour le moment, elle n'avait que 23 ans et donc paraissait parfois bien insouciante alors qu'elle ne devrait pas l'être. Billy, l'assistant préféré de Rosliin était bine plus mature qu'elle alors qu'il devait avoir à peu près le même âge qu'elle. Enfin, de toute manière cela n'avait pas d'importance pour le moment. Elle était comme cela et ne pourrait changer du jour au lendemain.

Il était vrai que les militaires contrôlaient tout et le gouvernement que représentait Roslin avait bien du mal à montrer son pouvoir. Rien que l'altercation entre Roslin et Adama, la veille, le prouvait. Le commandant du galactica ne semblait pas apprécier que la flotte soit dirigée par une femme. Avait-il des oréjugés concernant la gente féminine ? C'était une question qu"Elora se posait. Cela faisait à peine un jour qu'elle était dans le gouvernement et elle en avait déjà appris beaucoup. peut-être un peu trop justement ! Elle avait du mal à ingurgiter toutes les informations qu'on lui avait transmise. cependant, elle avait le sentiment que ce n'était pas terminée.

Elora ne put que faire un sourire dépité à la jeune journaliste. En effet sur ce coup là, ils étaient assez gonflés. mais de toute manière, vu la situation dans laquelle elle se trouvait, l'assistante n'avait plus rien à perdre. A peine aurait-elle mit les pieds sur le colonial one, qu'elle devrait plier bagages. Elle avait abusé de la gentillesse de Roslin et était allée trop loin. Enfin, ce n'était qu'un détail de toute manière. Elle retrouvera sa vie d'avant et pourrait de nouveau jouer de la musique dans le bar du cloud nine. C'était à cela qu'elle aspirait même si, elle voulait connaître davantage la présidente Roslin. A cet instant précis, elle pensait qu'elles n'étaient pas faite pour s'entendre. Elles n'étaient que des étragnères l'une pour l'autre.

Pandora avait marqué un point consernant la condition d'Hober. Les autorisations étaient bien difficiles à obtenir et quand Roslin était occupée, elle n'avait pas le temps de lui signer un petit papier pour lui donner accès aux archives. En fait, comme la journaliste le suggérait, il devrait avoir une autorisation permanente lui donnant libre accès à tous les vaisseaux de la flotte; mais les choses étaient bien plus compliquées. De cette manière, Roslin pouvait contrôler tous le smembres de son personnel sachant ou ils se trouvaient à n'importe quelle heure de la journée et de la nuit.

Elora n'avait pas l'habitude de feinter. Elle avait toujours été juste et respectait la loi. Il ne lui serait jamais arrivée de mentir pour pouvoir obtenir quelque choses. Encore une fois, elle se retrouvait dans une situation qu'elle ne savait comment gérer. C'est alors que Pandora fit une proposition qui parut risqué mais à cet instant précis aucune autre solution n'était envisageable. mais hélas, la jeune fille n'avait jamais eu d'autorisation. sa première journée, elle l'avait passé avec la présidente. Elle secoua négativement de l atête pour répondre à la journaliste et elle interrogea alors Hober du regard. Peut-être que lui en avait une vielle qui trainait dans son attaché-case.

[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Couloirs   Lun 18 Juin 2007 - 21:34

Les filles avaient raison, il se pourrait que personne ne franchisse cette porte avant un moment, en tout cas pas un officier et encore moins un officier assez aimable pour leur prêter attention. Il fallait trouver un autre moyen et c'est ce à quoi il réflechissait quand Pandora souleva la question de ses laisser-passer. La quaestion était épineuse, tout cela le rammenait à l'époque il commençait à peine ce boulot dans la flotte, il avait été contacté de manière informelle au départ et la flotte était tellement mal organisée qu'il devait se débrouiller comme il pouvait. Mais ça ne l'empêchait pas de pouvoir pratiquement n'importe où. Il avait le chic pour connaître les bonnes peronnes ou pour se faire des "amis" momentannés à coup de pot de vins et autres services peu reluisants. En y repensant, il avait joué un rôle certes indirect mais bien réel dans la consolidation de ce qui allait devenir le maarché noir de la flotte. Et maintenant il n'avait plus vraiment besoin de ce genre de papier, il sortait rarement de son bureau. Ce genre d'enquête était le plus souvent confiée à un des membres de l'équipe de recherche, son rôle se limitant à diriger cette équipe. Enfin par diriger il fallait comprendre signer des papiers et lire des rapports, en fait c'est la présidente ou des hauts fonctionnaires qui prenaient les vrais décisions. Il n'avait plus qu'à les enterriner. Bref, tout cela n'était pas très présentable dans une interview, surtout non-officielle, si il faisait une bourde et mettait le gouvernement ou la présidente dans l'embaras, il serait seul responsable et en assumerait la totalité des conséquences. Il préféra donc éluder la question:

"-C'est à l'étude mais la présidente a aussi des obligations procéduriales, tout ça prend du temps."


Voilà une réponse consensuelle qui devrait satisfaire la curiosité de la journaliste. Heureusement elle avait changé de sujet entre temps:

"-Un vieux laisser-passer, oui, je dois avoir ça..."


Commença-t-il en fouillant son attaché-case.

"Mais je doute que le guarde du CIC...mais bien sûr, vous pensez aller directement aux archives!"


S'émerveilla-t-il en passant à ses poches pour en sortir finalement un papier bleu pâle, l'autorisation d'accès aux archives signée par un officier supérieur du galactica daté d'un peu plus d'une semaine, juste après le début de l'Exode.


"-Vous êtes malignes Pandora."

Complimenta-t-il non sans rajouter pour lui-même, "trop maligne pour ne pas être dangereuse à fréquenter". Il se dit que mieux valait se contenter d'une relation professionnelle, cet article s'il était bien réalisé pouvait lui ouvrir quelques portes, la situation serait alors différente.

[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 19 Juin 2007 - 8:25

Pandora leva un sourcil sardonique lorsque le détective se retrancha derrière les procédures pour expliquer l'inefficacité de son travail. Certes, la situation n'était simple pour personne, mais les gens passifs l'avaient toujours exaspérée, elle avait envie de les secouer ! En l'occurrence, le métier de M. Mallow lui imposait de se battre davantage encore, puisqu'il était sensé se battre pour les autres, pour la flotte, les survivants. Au lieu de quoi il était en train de devenir un bureaucrate vaguement imbu de lui-même et de sa fonction, qui se laissait aller au gré des évènements...

Déçue, la jeune femme ne put retenir une remarque acerbe.
- "Je vois, M. Mallow. Et comment expliquez-vous ça à tous ces gens qui attendent après vous, suspendus à vos lèvres, dans l'espoir non dissimulé que vous retrouviez un membre disparu de leur famille ?"
La journaliste n'attendait pas de réponse. Sa remarque avait fusé, sans doute plus froide qu'elle ne l'aurait voulu, mais elle croyait sincèrement au travail de cet homme, et le fait qu'il semblait commencer à ne plus y croire lui-même lui retournait l'estomac. Elle secoua la tête avec une moue désabusée sur les lèvres, et quand Hober dénicha un vieux laisser-passer dans son attaché-case, elle le prit machinalement.

En réalité, elle n'était plus très sûre d'avoir envie d'écrire cet article. Elle n'aimait pas lapider les gens par papier interposé, ça n'avait aucun intérêt, et c'est ce qui se dessinait pour ce cher M. Mallow, même s'il semblait ne pas s'en rendre compte. Sans doute espérait-il un papier à sa gloire, qui flatterait son égo et le rendrait célèbre dans la flotte. Autant interviewer le professeur Baltar ! Pandora voulait écrire quelque-chose de vrai, mais également quelque-chose qui soit à même de remonter un peu le moral de la flotte. Et le renoncement de Mallow aurait exactement l'effet inverse. Elle se pencha vers lui en le regardant droit dans les yeux.
- "Ne vous figurez pas que mon papier ne sera qu'un faire-valoir de votre petite personne, M. Mallow. Il sera exactement à votre image, et je dois dire que les couleurs sont carrément passées, pour ce que j'en vois. C'est bien dommage !"

Bon sang, n'allait-il pas se secouer et faire quelque-chose ? Pandora jeta un coup d'oeil à l'assistante présidentielle, elle aurait aimé un peu de soutien de ce coté-là, mais la jeune femme semblait plongée dans ses pensées. Tenant le laisser-passer d'une main ferme, elle fit claquer ses talons vers la salle des archives, d'une démarche décidée. Ce n'était pas encore gagné, mais ils allaient au moins pouvoir tenter quelque-chose, c'était toujours mieux que cette inactivité forcée. Qui plus est, ils commencaient à attirer l'attention des gardes en faction devant la porte du CIC, à rester plantés là sans rien faire. Elle réalisa alors qu'elle ne savait pas du tout où elle allait. Vaguement gênée, elle se tourna vers Elora.
- "Hum... Vous sauriez nous conduire jusqu'aux archives, Miss Carrington ?", lui demanda-t-elle gentiment.

[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]
Revenir en haut Aller en bas
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Couloirs   Jeu 21 Juin 2007 - 9:13

Elora était bien perdue et se disait que dans un sens, elle avait bine fait de rester avec Hober. De cette manière, elle pourrait bénéficier de son expérience pour frauder et contourner le règlement. Elle pourrait avancer dans ses recherches sans géner personne et encore moins la Présidente. Elle avait quand même l'impression d'être de trop. La jeune fille n'avait pas compris pourquoi Billy avait tant tenu à ce qu'elle vienne travailler avec lui et Laura Roslin. Après tout, le jeune homme était son préféré et ressemblait presque à son fils. Elle l'enviait. Elora aima beaucoup la manière dont son collègue éluda la question de Miss Pandora. De cette manière, il restait discret et ne compromettait pas la Présidente. Laura Roslin avait bien d'autre chose à faire de plus important que de s'occuper des éventuels laisser passer de certains. Elle avait en tête de retrouver Kobol. Et puis Elora la trouvait quand même un peu pâle et fatiguée. Elle se demandait bien qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir.

Elora pria pour que son camarade est vraiment un vieu laisser passer. Elle l'observa fouiller dans son attaché-case, tout en priant. Le problème qu'elle était entrain de se poser c'était que la jeune assistante serait certainement obligée d'informer Pandora d'un petit fait intérressant pour la remercier. Si biensur, ils arrivaient à entrer dans les archives. Elle était réellement mal barrée. Hober avait compris immédiatement, les intentions de Pandora. L'assistante avait quand même beaucoup à apprendre. Elle ne faisait pas parti de ce monde. Elle ne savait absolument pas comment procéder. Il complimenta la journaliste et mais son regard semblait penser autre chose. Mais Elora ne savait pas quoi !

Il sembla que Pandora n'apprécia pas réellement la réponse d'Hober. Elle lui lança un regard qui voulait en dire long et sa réponse fut tout aussi éloquante. Elora ne préféra pas intervenir. Parfois, elle aimait se faire oublier et ne pas s'imposer dans des conversations. Et puis, à cet instant précis, elle n'était d'aucune utilité puisqu'elle n'avait pas de moyens pour avoir accès aux archives. Elle avait bien raison de se faire toute petite. Pandora semblait vraiment déçue par son interlocuteur. A cet instant précis, peut-être que la journaliste changerait de cible et s'intérresserait à la jeune femme qu'Elora était. Elora n'avait même pas remarqué le regard de Pandora vers elle. Attendait-elle qu'elle intervienne ?? Mais Elroa ne connaissait pas bien Hober et souvent, il ne cessait de la destabiliser. Chose qu'elle avait du mal à gérer et puis l'assistante avec encore beaucoup à apprendre. C'est alors que la journaliste lui adressa la parole. Avant de laisser poser son regard sur elle, elle lança un coup d'oeul à Hober et lui sourit légèrement. Il était si subtile ce sourire, qu'on avait du mal à le voir. Puis elle reporta son attention à la journaliste.

-" La salle des archives ??" dit-elle en réfléchissant. Euh oui, je crois qu'elle se trouve près de la salle de détente.

Elle ne perdit même pas une seconde de plus. Elle fit demi-tour et essaya de se remémorer le chemin qu'elle avait pris avec le soldat et le Laura Spender pendant la prise d'otage. Roslin avait voulu qu'elles soient éloignées de la salel de réunion car elle comptait faire venir Erwan vers elle. Une confrontation certaines entre les deux jeunes filles et la Présidente avait eu lieu. Elle n'avait pas apprécié que les filles lui tiennent tête. Roslin n'en avait pas encore parlé à Elora, mais elle savait que cela ne serait tarder.


[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Couloirs   Ven 22 Juin 2007 - 23:38

La réponse de la journaliste était pour le moins inattendue. Hober espérait bien évité de s'attarder sur ces histoires de procédures et tous les petits accrocs qui avaient finis par émousser son enthousiasme à faire son métier. Il aurait voulu lui répondre que ce n'était pas vrai, qu'il était toujours aussi battant qu'au premier jour, que son travail lui tenait à coeur et qu'il s'inquiétait bien plus des gens en détresse que de lui mais c'était de moins en moins vrai...

Comment avait-il pu en arriver là en à peine deux semaines? Il avait été propulsé à la tête de cette équipe de recherche, on lui avait confié de la paperasse à faire et finalement il sortait de moins en moins du Colonial One. A part pour quelques affaires urgentes pour lesquelles ses compétences étaient spécifiquement requises ou pour lesquelles on le sollicitait personnellement comme maintenant. Et même dans ces cas-là il ne prenait aucune initiative, il préférait mener un pré-enquête de routine là où il aurait déjà du filer sur le Prometheus où il savait parfaitement que se pratiquait des trafics odieux.

Instinctivement, il se tourna vers Elora en espérant un peu de soutien de la part de sa collègue. Mais cette dernière était occupé à se souvenir du chemin de la salle des archives. L'endroit était un vrai labyrinthe et la jeune femme faisait décidément preuve d'un sens de l'orientation bienvenue dans ce moment de tension. Le comble aurait été qu'ils se perdent dans ces couloirs...Cette fois, leur réputation à tous les deux aurait été complètement compromise. Mais heureusement Elora semblait savoir où elle allait. Ils seraient vite arrivés. Il décida de répondre aux critiques de Pandora, certes avec plusieurs minutes de retard:


"-Miss Véronèse, vous avez raison, je ne mérite aucun éloge. Je ne pensais pas que cela m'arriverait à nouveau mais je me suis laissé allé. J'ai laissé s'installer une situation pourrie non seulement dans le fonctionnement de l'administration mais aussi sur toute la flotte. Heureusement Madame Roslin, elle, n'a de cesse de se battre pour le bien-être général. Si je lui le demandais je pense qu'elle m'accorderais ce laisser-passer permanent et dès lors je n'aurais aucune excuse. Elle est aussi préoccupée par les conditions de vie déplorables qui règnent sur les autres vaisseaux et travaille en ce moment même à venir en aide à la population civile. A vrai dire, je serais un piètre sujet d'article, rien qui ne puisse aidé la flotte à garder espoir, parler plutôt de Laura Roslin et de tout ce que nous lui devons à elle qui depuis treize jours maintenant est le guide de tout ce qui reste de l'humanité."

Il avait parlé bas, d'une voix à peine audible et chargée de remords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Couloirs   Sam 23 Juin 2007 - 16:00

- "La salle de détente ? Bien, allons-y, nous commençons à attirer l'attention, je crois."
Une fois de plus, Elora reprit la tête de leur petit groupe, s'orientant les Dieux de Kobol savaient comment dans le labyrinthe du Galactica. Le claquement de ses talons dans les coursives métalliques faisait un bien fou à Pandora, le rythme cadencé la calmant peu à peu. Tout en avancant presque au pas de charge, la jeune femme réfléchissait aux raisons de sa colère. Pourquoi avait-elle autant envie d'attraper Mallow par le col et de le secouer jusqu'à ce qu'il se reprenne ? Parce qu'il l'avait cruellement déçue, voilà pourquoi...

Il ne semblait pas réellement avoir conscience de sa notoriété actuelle, même s'il aspirait à une reconnaissance dont il bénéficiait déjà sans même le savoir. On parler de lui dans la flotte, en bien. On racontait que c'était le meilleur détective qu'il restait à l'espèce humaine, on disait que si quelqu'un était capable de retrouver un survivant égaré, c'était bien lui. Avant même de le recontrer, Pandora avait admiré l'homme et le travail qu'il faisait pour les autres. Et voilà qu'elle découvrait un individu qui sembalit avoir perdu toutes ses illusions.

Elora avancait rapidement, et Mallow dut fournir de grandes enjambées pour rattraper les deux jeunes femmes. Son air penaud faillit faire exploser la journaliste, et elle eut bien du mal à se retenir de faire un esclandre dans le couloir.
- "Vous prétendez me dicter le sujet de mes articles à présent ?" fit-elle en stoppant brusquement dans le couloir. Elle le dévisagea et l'expression de son visage exprimait tout à la fois la colère et le dégoût.
- "Ecoutez moi bien, Mallow", fit-elle, toute trace de respect envolée. "Le sujet de mon article, c'est vous".

Pandora pointa son index sur le torse du détective, en un geste impérieux et exigeant, avant de poursuivre.
- "Maintenant, c'est à vous de voir quelle image vous avez envie de donner de vous-même à la flotte entière. Pour l'instant, je me contrefous de la Présidente. Alors soit vous vous reprenez, soit vous vous faites lapider dans la presse, au choix. Des gens comptent sur vous, et je n'ai pas l'intention de vous laisser vous installer dans votre petite routine pépère. "
Ses yeux lancaient des éclairs, ses joues avaient rosi sous l'effet de la colère, et même ses cheveux commençaient à s'échapper de son chignon.

- "Qu'est-ce qu'on cherche exactement ? Un gamin, c'est ça ? Alors débrouillez-vous pour le retrouver !"
Et elle lui plaqua son laisser-passer sur le torse, avant de croiser les bras pour attendre qu'il se décide à bouger, à prendre les devants, l'initiative, bref à faire son boulot. Bon sang, si toute l'équipe présidentielle était comme lui, ils n'étaient pas sortis de l'auberge !

[HJ - Tours de posts : Pandora, Elora, Hober.]
Revenir en haut Aller en bas
Bénédictine Marlowe
Détective
avatar

Surnom du Perso : Bennie

MessageSujet: Re: Couloirs   Ven 20 Juil 2007 - 16:48

[On saute le tour d'Elora et je boucle. On reprendra à la réouverture du forum direct sur le prometheus, ou ailleurs pour Elora]

Hober fit un geste de la main en signe d'abandon. Cette journaliste était finalement fatiguante avec ses reproches incessants. Il se résigna à faire son travail avec professionnalisme, pour changer, songea-t-il. Ils arrivèrent rapidement à la salle des archives et Hober trouva facilement les informations qu'ils cherchait, l'armée ne plaisantait pas avec ce genre d'informations et elles étaient parfaitement bien classées, ce qui lui facilita grandement le travail. Le dossier de la mère du petit qu'il devait retrouver. Il en fit ds copies et le rerangea à sa place. Avant de partir, il vit qu'Elora était encore à fouiller dans des dossiers nettement moins bie rangés, des documents historiques et religieux, il y avait là des quantités de papiers, principalement des copies de vieux parchemins datant de l'époque de Kobol. Il lui indiqua quelques documents intéressants, l'aidant au mieux de ses maigres connaissances religieuses, reliques de son enfance, et du peu de temps dont il disposait.

Il allait partir quand il se souvint qu'il existait un marché noir des antiquités.


-Elora, vous devriez venir avec nous sur le Prometheus, je suis sur qu'on y trouvera des documents au moins aussi intéressants que ceux-là.


Proposa-t-il.

[HJ - Merci, Hober. Le Scénario est à Présent Clôturé. Il Reprendra dès la Ré-ouverture du RPG. Plus Aucun Message ne Sera Accepté d'Ici-Là !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elora Carrington
Assistante Gouvernementale
Assistante Gouvernementale
avatar

Âge du Personnage : 23
Surnom du Perso : Conseillère des Armées

MessageSujet: Re: Couloirs   Lun 13 Aoû 2007 - 9:45

Elora avait du mal à supporter le claquement des talons de Pandora sur le sol métallique du Galactica. Cependant, elle se garda de rester calme et d'afficher une mine parfaite détendue. Elle ne sait pas si elle pourrait supporter encore longtemps ce bruit. En tête de groupe, Elora n'avait pas remarqué les deux jeunes gens derrières elle. Surtout Pandora qui regait ce pauvre Marllow comme si elle avait envie de le giffler pour qu'il se réveille. Elle était bien trop occupée à regarder autour d'elle, afin de ne pas se tromper de chemin. Quand elle pensait qu'est-ce qu'elle était entrain de faire, elle allait certainement se faire renvoyer aussi vite qu'elle était arrivée. Cela faisait à peine deux jours qu'elle était au service de la présidente et déjà elle lui désobeissait. Mais peut-être parcequ'elle était intriguée par une chose qu'elle avait lu sur le colonial one mais aussi sur les cachets que Laura Roslin prenait. Elle espérait en son fort intérieur que cela ne soit pas vrai. Dans un sens, les dieux avaient décidé qu'elles ne devraient jamais se retrouver. Car pour le moment, on ne pouvait pas parler de retrouvailles.

Elora ne s'était pas attendue à ce que Pandora interrompe leur avancer. Elle se retourna légèrement pour faire face aux deux jeunes gens et les observa tour à tour. Etrangement, de la manière dont ils se parlaient, Elora avait l'impression de voir un petit couple. C'était assez étrange comme situation, alors qu'ils ne se connaissaient à peine. La jeune assistante ne savait pas ou se mettre et attendait patiemment que l'orage passe. Mais qu'est-ce qui se passait donc maintenant. Cependant ce qu'elle venait d'apprendre la réconforta. Le sujet de la journaliste n'était autre qu'Hober. C'était parfait tant qu'elle ne s'interressait pas à la Présidente. Quoi qu'elle pouvait toujours incréminer Roslin dans son article sur certains points. Elle ne fit comme si elle n'y avait pas pensé et attendit patiemment que l'orage passe. Pandora semblait autoritaire et par respecr pour son collègue, elle se retint d'éclater de rire. Mais un petit sourire s'était déssiné sur son visage.

Elle était penchée sur ses documents espérant trouver quelques choses à se mettre sous la dent, mais elle avait bien du mal à trouver les renseignements. Mais pourquoi les renseignements n'étaient pas aussi bien ranger que pour Hober. Manquait-elle de chance? Certainement. Les dieux de kobol n'étaient point avec elle. A moins, qu'ils veuillent qu'elle approfondisse les rehcrehes. C'était tout aussi possible. C'est alors qu'Hober l'interpella. Il semblait avoir trouver ce qu'il voulait C'était tant mieux pour lui. Elle lui sourit contente pour Mathys et espérait que le jeune homme retrouverait son petit frère. Elle regarda Hober et lui sourit. Elle lui fit un léger signe de la tête qui disait que non.

-" Hober, je suis persuadée que vous trouverez plus d'informations pour votre enquête sur le prométheus que moi. Ce sont des informations que je dois trouver absolument toute seule. Je ne peux demander de l'aide à quiconque. Vous comprenez Hober, La Présidente....."

Elle ne termina pas sa phrase. Le seul fait de parler de Laura Roslin pouvait suffir au détective à comprende de quoi il retournait. Elle lui fit un léger sourire puis salua Pandora de la tête.

-" Ravis de vous avoir rencontrée, Miss Véronèse. Je suis persuadée que nous nous reverrons. Hober, à plus tard..."

* A moins que je ne sois renvoyée. Ce qui risque fortement d'être le cas*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Adar

avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 14 Aoû 2007 - 1:00

Kyle avançait dans les coursives d'un pas rapide, le centre médical, il y a deux heures venait de lui donner son congé et il avait hâte de rejoindre le CIC pour se rapporter aux officiers commandants.
Il devrait alors savoir son affectation à bord du Galactica, évidement il était officier tactique mais il y avait beaucoup à faire avec une flotte coloniale reconstituée et Kyle espérait apporter sa maigre contribution.
Il arriva enfin proche de la porte du centre de commande, les deux marines en faction à l'entrée indiquait que la situation était tendue. Pendant sa marche, il avait croisé plusieurs marines armés jusqu'aux dents.

Machinalement Kyle réajusta son uniforme, prêt à rencontrer le Commandant Adama.

* Allez Kyle, il est temps de montrer ce que l'on vaut *

Il s'avança, la porte du CIC s'ouvrit découvrant le centre de commande du Galactica.

=> CIC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Staps
Soldat
Soldat
avatar


MessageSujet: Re: Couloirs   Mar 14 Aoû 2007 - 22:03

Harry sortait d'une visite médicale pour savoir au juste quand il pourrait reprendre un poste de marine.

*Ce n'est pas vrai, encore un mois, ça va être long*

Harry ne supportait pas l'inactivité et son épaule cassée ne l'aidait pas à se calmer. Il décida de se rendre au CIC pour savoir ce qu'il pourrait faire en attendant d'être rétabli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Couloirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi on met moins de temps à faire New York-Paris que Pa
» une rumeur court dans les couloirs sur les déplacements OM
» Un fantôme terrifiant filmé en train d'arpenter les couloirs d'un hôpital
» couloirs de migration des grives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battlestar Galactica : le RPG-PBF ! :: Discussions :: Archives RP-
Sauter vers: